En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

02.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

03.

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

04.

L’Iran pourrait sortir vainqueur de la crise libanaise

05.

Être contaminé dans la rue... ou agressé : Anne Hidalgo et la préfecture de police sont-ils capables de déterminer le plus grand risque statistique à Paris ?

06.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

07.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

03.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

06.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

03.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

04.

Orange mécanique, le retour : mais que cachent ces tabassages en série pour des histoires de masques ?

05.

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

06.

Liban : Emmanuel Macron lance un appel à un "profond changement" auprès de la classe politique

ça vient d'être publié
pépites > Santé
CORONAVIRUS
Les chiffres qui inquiètent en Ile-de-France
il y a 14 heures 24 min
pépites > Consommation
BILAN MITIGÉ
Soldes : un résultat décevant
il y a 15 heures 24 min
pépites > Faits divers
VAL-DE-MARNE
Vincennes : deux morts dans un incendie
il y a 16 heures 13 sec
light > Loisirs
MIEUX VAUT TARD QUE JAMAIS
Elle se fait tatouer à 103 ans
il y a 17 heures 50 min
pépites > France
MOUVEMENT DE FOULE
Cannes : crise de panique après une rumeur de fusillade
il y a 18 heures 28 min
pépite vidéo > International
NIGER
Six humanitaires français tués au Niger
il y a 19 heures 22 min
décryptage > Santé
PANDÉMIE ET INSÉCURITÉ

Être contaminé dans la rue... ou agressé : Anne Hidalgo et la préfecture de police sont-ils capables de déterminer le plus grand risque statistique à Paris ?

il y a 20 heures 51 min
décryptage > Style de vie
ALIMENTATION

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

il y a 21 heures 25 min
décryptage > Politique
LIBAN ET BIÉLORUSSIE

L’Europe face au dilemme biélorusse

il y a 22 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "La Panthère des neiges" de Sylvain Tesson, le prix Renaudot 2019 vient récompenser ce très beau et rafraîchissant vagabondage philosophique sur le toit du monde

il y a 1 jour 9 heures
décryptage > Société
Des mots qui viennent d’ailleurs

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

il y a 15 heures 12 min
pépites > France
DÉJÀ !
Les vendanges débutent avec plusieurs semaines d'avance
il y a 15 heures 43 min
light > France
AÏE
Méditerranée : un poisson mord les mollets des vacanciers
il y a 17 heures 35 min
pépites > Santé
VRAIMENT ?
Selon Poutine, la Russie aurait développé le "premier vaccin" contre le coronavirus
il y a 18 heures 11 min
pépites > France
ATTAQUE ARMÉE
Niger : qui étaient les victimes ?
il y a 18 heures 53 min
décryptage > Economie
ASSURANCES

L’autre test du Covid : les assurances seront-elles à la hauteur des promesses d’indemnisation de leurs polices face aux dégâts de l’épidémie

il y a 20 heures 41 min
décryptage > International
DOSSIER LIBANAIS

L’Iran pourrait sortir vainqueur de la crise libanaise

il y a 21 heures 11 min
décryptage > Economie
ATLANTICO BUSINESS

Bilan du tourisme français : bienvenue à Corona-beach, entre 30 et 45 milliards d’euros de pertes pour la saison 2020

il y a 21 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Lumière noire" de Lisa Gardner, bel hymne à l'instinct absolu de survie

il y a 1 jour 9 heures
pépites > France
Violents orages
Plusieurs blessés, dont deux graves, dans le funiculaire reliant Lourdes au Pic du Jer après une panne d'électricité
il y a 1 jour 10 heures
© Reuters
© Reuters
Roi du pétrole ?

Ce que coûte vraiment l’énergie bon marché

Publié le 24 mai 2015
Les subventions publiques mondiales livrées au secteur de l’énergie fossile représentent 5.300 milliards de dollars, soit 10 millions d’euros par minute. Une somme astronomique, dépassant celle accordée au secteur de la santé, que dénonce le FMI.
Philippe Chalmin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Chalmin est professeur d’histoire économique à l’Université Paris-Dauphine où il dirige le Master Affaires Internationales. Membre du Conseil d’Analyse Economique auprès du Premier Ministre, il est le président fondateur de CyclOpe, le ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les subventions publiques mondiales livrées au secteur de l’énergie fossile représentent 5.300 milliards de dollars, soit 10 millions d’euros par minute. Une somme astronomique, dépassant celle accordée au secteur de la santé, que dénonce le FMI.

Atlantico : Le FMI met en avant des chiffres énormes, et il semblerait que les montants soient encore plus gros. Qu’en pensez-vous ?

Philippe Chalmin : Les subventions publiques sont des subventions à la consommation auprès des états producteurs. Ces pratiques sont très classiques et elles ne sont pas nouvelles. Les produits pétroliers sont largement subventionnés dans les pays producteurs. C’est une explication d’un niveau de consommation extrêmement élevé, par rapport à d’autres pays non-producteurs. Ces pratiques font partie de la sphère politico-sociale, et n’ont rien de nouveau.

Cela fait bien longtemps que l’on s’indigne du gaspillage énergétique d’un certain nombre de pays producteurs. Je ne suis pas sûr que l’on puisse raisonner à l’échelle mondiale sur ce phénomène. Ils vendent leur pétrole beaucoup plus cher à l’international, et à prix coutant sur le marché intérieur. La notion de prix coutant pour eux peut-être extrêmement faible. On est en présence d’un vrai problème qui est celui d’un gaspillage dans les pays producteurs. Dans la plupart des pays développés, l’énergie fait en revanche l’objet de taxation extrêmement lourde. A l’image de la France, le coût fiscal de nos carburants est très important.

L’éventuelle suppression de ces subventions pourraient-elles avoir un impact sur le prix de l’énergie ?

Je pense que, politiquement, pour la plupart de ces pays, c’est extrêmement difficile à imaginer. La plupart de ces pays ne sont pas des modèles de démocratie. Ils ont des équilibres sociaux fragiles, et je pense qu’augmenter le prix des carburants et de l’essence, ou du chauffage, est politiquement très difficile.

Aux Etats-Unis, les taxes sur le pétrole sont faibles, et le produit est très bon marché. On retrouve des prix qui sont considérablement différents de ce que l’on peut trouver en Europe. Mais ces prix font partie du modèle américain et des intangibles de l’american way of life.

Comment la suppression de ces subventions participerait à la croissance mondiale, à la protection de la santé et du climat ?

C’est évident qu’une mesure en ce sens favorisait une réduction des effets de serre. Mais j’imagine mal la suppression de ces subventions intervenir dans un certain nombre de pays. Si on prend l’exemple extrême d’un Etat producteur comme le Venezuela, ou l’essence coûte chère, cela me semblerait surprenant que le gouvernement accepte la suppression de ces subventions à l’exportation. Ils avaient un programme qui, dans la zone des Caraïbes, leur permettait de vendre du pétrole en dessous du prix du marché à un certain nombre de pays amis. Ils viennent de le supprimer car ils n’en ont plus les moyens. De là à ce qu’il fasse la même chose sur leur marché domestique, je pense que politiquement ce serait impossible.

La suppression de ces subventions me parait difficile car j’observe une énorme pression politique et sociale sur de très nombreux marchés. Observez tous les débats en France quand on discute du prix de l’énergie. Imaginez les débats qui seraient suscités dans des pays non démocratiques et producteurs de pétrole. Dans le cas américain, il y a probablement un travail de certains lobbyistes pétroliers, vent debout contre toute augmentation. Par ailleurs, on voit bien les blocages qu’il peut y avoir sur des programmes connexes comme les subventions à la production et à l’intégration de l’éthanol dans l’essence.Je ne suis pas sûr que cette étude, très intéressante, du FMI, conduise à des mesures très concrètes. Pour l’instant, le pétrole règne en maître, et est incontournable et non substituable à court ou moyen terme, dans de très nombreux pays. Le cas de la Chine est peut-être un peu différent et fait quelques efforts vers les énergies renouvelables. La problématique chinoise est de sortir du charbon, énergie encore plus polluante que le pétrole. Le gaspillage de l’énergie dans les pays producteurs est une réalité. Mais très complexe, car on rentre dans le domaine de la souveraineté des Etats.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires