En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

04.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

05.

Confinement J15 : tensions en vue sur la distribution et (une partie de) l’alimentaire

06.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

07.

"La France unie" : Emmanuel Macron lance un slogan bien moins rassembleur qu’il n’y paraît

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

ça vient d'être publié
pépites > France
Nouveau délai
Coronavirus : Gérald Darmanin précise le calendrier et le décalage de la déclaration d'impôts
il y a 22 min 12 sec
décryptage > Economie
Solidarité nationale

Appel de l’Etat aux dons pour les plus affectés par le Coronavirus : et la France inventa le Fisc fucking

il y a 1 heure 29 min
décryptage > Europe
Nouvel épicentre de la pandémie

L’Union européenne en réanimation : pronostic vital engagé

il y a 2 heures 43 min
décryptage > Société
Contagion

Petites prévisions sur l’impact du Coronavirus sur les inégalités

il y a 3 heures 42 min
décryptage > Santé
Crise silencieuse

Coronavirus : le défi des corps (contagieux) des malades décédés

il y a 4 heures 12 min
décryptage > Politique
Stratégie offensive

"La France unie" : Emmanuel Macron lance un slogan bien moins rassembleur qu’il n’y paraît

il y a 4 heures 41 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

il y a 5 heures 16 min
light > Sport
Vive émotion
Coronavirus : mort de Pape Diouf, l'ancien président de l'OM, à l'âge de 68 ans
il y a 14 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Terra Incognita : une histoire de l’ignorance" de Alain Corbin : récit des incroyables erreurs sur les secrets de notre planète bleue, stimulant !

il y a 17 heures 59 min
light > Media
Pédagogie et mobilisation
Edouard Philippe va participer à une émission spéciale sur le coronavirus dans la soirée du jeudi 2 avril sur TF1 et LCI
il y a 19 heures 28 min
pépite vidéo > Société
Ministère de l'Intérieur
Violences conjugales : un numéro d'urgence est dorénavant accessible par un simple SMS
il y a 54 min 7 sec
décryptage > Politique
LR

Aurélien Pradié : "Non, je ne suis pas anti-libéral"

il y a 2 heures 1 min
décryptage > International
Campagne électorale

Les élections américaines face à l’émergence d’un nouveau candidat : le coronavirus

il y a 3 heures 22 min
décryptage > International
Il paraît que c’est de l’humour

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

il y a 3 heures 59 min
décryptage > Consommation
Mesures barrières... contre les kilos

Déjeuner chez soi par temps de confinement : attention surpoids

il y a 4 heures 24 min
décryptage > Santé
Drame de la désindustrialisation

Vaccins contre le Covid-19 : mais qui sera capable de produire les dizaines de millions de doses nécessaires ?

il y a 5 heures 3 min
décryptage > Environnement
Alimentation

Confinement J15 : tensions en vue sur la distribution et (une partie de) l’alimentaire

il y a 5 heures 43 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un long moment de silence" de Paul Colize : les destins croisés d’un homme d’aujourd’hui qui enquête sur la mort mystérieuse de son père, lors de l’attentat du Caire en 1954

il y a 17 heures 37 min
light > Insolite
Pouvoir de l'amitié
Aventoft : l'amitié ne connaît pas de frontières pour Inga Rasmussen et Karsten Tüchsen Hansen, malgré le confinement
il y a 18 heures 30 min
pépites > Justice
Charlie Hebdo et Hyper Cacher
Le procès des attentats de janvier 2015 va se dérouler du 2 septembre au 10 novembre 2020
il y a 20 heures 34 min
Atlantico Green

Les dangereux effets secondaires des produits chimiques qui aident à préserver la couche d’ozone

Publié le 30 novembre 2014
Certains composés chimiques destructeurs de la couche d’ozone, présents dans des produits utilisés au quotidien, ont été remplacés par d'autres moins nocifs. Or, ces nouveaux produits (tels que les fluides frigorigènes présent dans les réfrigérateurs ou le liquide de refroidissement d'une voiture) sont surtout des gaz à effet de serre néfastes pour le climat.
Patricia Martinerie est chargée de recherche au CNRS au laboratoire de Glaciologie et Géophysique de l’Environnement de l’université Joseph Fourier à Grenoble.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Patricia Martinerie
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Patricia Martinerie est chargée de recherche au CNRS au laboratoire de Glaciologie et Géophysique de l’Environnement de l’université Joseph Fourier à Grenoble.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Certains composés chimiques destructeurs de la couche d’ozone, présents dans des produits utilisés au quotidien, ont été remplacés par d'autres moins nocifs. Or, ces nouveaux produits (tels que les fluides frigorigènes présent dans les réfrigérateurs ou le liquide de refroidissement d'une voiture) sont surtout des gaz à effet de serre néfastes pour le climat.

Atlantico : Quels sont les composés chimiques, présents dans des produits d'usage du quotidien, qui ont encore un impact sur la couche d'ozone ? Concernant ceux supposés préserver la couche d'ozone, présent-ils d'autres risques pour l'environnement ?

Patricia Martinerie : Les principaux gaz destructeurs de la couche d’ozone sont les CFC : les chlorofluorocarbures ont été utilisés dans les réfrigérateurs et climatiseurs, dans les bombes aérosol comme les déodorants, la fabrication de mousses.

Depuis 1987, leur utilisation a été progressivement réduite puis interdite par le Protocole de Montréal. Cependant, j’ai participé à une étude qui a montré qu’un CFC : le CFC-113a est encore produit au XXIème siècle. Les Halons, utilisés dans les extincteurs sont aussi proscrits par le Protocole de Montréal.

Ces gaz restent dans l’atmosphère pendant plusieurs décennies avant d’être détruits par les rayons ultra-violets. Ce sont aussi des gaz à effet de serre qui réchauffent l’atmosphère. Leurs substituts de première génération, principalement les HCFC : hydrochlorofluorocarbures détruisent beaucoup moins la couche d’ozone et sont en cours de remplacement par les HFC : hydrofluorocarbures qui ne la détruisent pas. Cependant, les HCFCs et HFCs sont aussi des gaz à effet de serre. Un article scientifique paru cette semaine a montré que deux de ces gaz les plus abondants : le HCFC-22 et le HFC-134a sont émis vers l’atmosphère deux à trois fois plus pendant l’été que pendant l’hiver.

Ceci est probablement dû à leur utilisation dans les réfrigérateurs et climatiseurs, plus sollicités pendant l’été et qui ont des fuites plus importantes quand il fait chaud. Le Protocole de Montréal a permis de limiter le trou d’ozone et il commence à se combler, mais la surveillance des gaz destructeurs d’ozone reste nécessaire. Par exemple, la source des émissions de CFC-113a vers l’atmosphère doit être identifiée, et les émissions de HCFC-22 et de HFC-134a pourraient être réduites par l’utilisation de circuits frigorifiques plus étanches.

Ces composés existent-ils à l'état naturel ou sont-ils le fait des activités humaines ? 

Ces composés,n’existent pas dans l’atmosphère naturelle, ils sont produits uniquement par les activités humaines. Cela a été mis en évidence par leur mesure dans l’air piégé dans les neiges et glaces des régions polaires, qui permettent d’accéder à de l’air ancien.

Les émissions des CFCs ont débuté dans les années 1930, ils ont connu un développement important à partir des années 1950 et ils se sont accumulés dans l’atmosphère. Leur lente destruction par le rayonnement ultra-violet libère les atomes de chlore qu’ils contiennent. Ce sont ces atomes de chlore qui détruisent la couche d’ozone.

Et leurs effets néfastes ne sont découverts que maintenant ?

Le « trou dans la couche d’ozone » a été découvert en 1985. Comme il se produit principalement dans les régions polaires (avant d’être dispersé par les vents) où les observations de l’atmosphère sont rares, il aurait pu être détecté plus tardivement et les conséquences auraient été plus graves.

La cause du trou d’ozone a été identifiée très rapidement et des mesures de replacement des CFCs par des gaz moins nocifs pour la couche d’ozone ont été mises en place dès 1987 avec le protocole de Montréal. Depuis, il a été révisé et ratifié par un nombre croissant de pays. Aujourd’hui, ce sont les substituts des CFCs qui s’accumulent dans l’atmosphère et c’est surtout leur impact sur le réchauffement du climat qui est préoccupant.

L'Agence américaine de protection de l'environnement estime que les composés (type HFC) pourraient représenter l’équivalent de 19% des émissions de CO2, le principal gaz à effet de serre, d'ici 2050 si rien n'est fait. Quels sont les moyens mis en œuvre pour lutter contre la propagation de ces émissions ? 

La mise en place de mesures pour lutter contre le réchauffement climatique est beaucoup plus difficile que dans le cas du trou d’ozone.  En effet, le principal gaz à effet de serreproduit par l’homme : le dioxyde de carbone (CO2) a des utilisations beaucoup plus étendues que les CFCs, HCFCs et HFCs.

Cependant, l’utilisation croissante des HFCs, en particulier pour la réfrigération et climatisation, pourrait conduire ces gaz à avoir un impact climatique important. Comme ils sont utilisés dans des circuits fermés, il est assez facile de limiter leurs émissions dans l’atmosphère en renforçant l’étanchéité des circuits, et en recyclant les réfrigérateurs et climatiseurs en fin de vie.

Ces mesures sont beaucoup plus faciles à prendre que de stopper les émissions de CO2 vers l’atmosphère lorsqu’on brûle du pétrole pour produire de l’énergie ou dans les moteurs de voiture par exemple.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

04.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

05.

Confinement J15 : tensions en vue sur la distribution et (une partie de) l’alimentaire

06.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

07.

"La France unie" : Emmanuel Macron lance un slogan bien moins rassembleur qu’il n’y paraît

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires