En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

07.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

04.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

05.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

06.

Immigration : ces éléments qui manqueront au plan du gouvernement pour espérer atteindre l’efficacité (autre qu’électorale)

ça vient d'être publié
Surprise !
Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant
il y a 10 heures 58 min
pépite vidéo > Santé
(Grosse) révolution
Une société française annonce pouvoir détecter la bipolarité avec une simple prise de sang
il y a 12 heures 6 min
pépites > Politique
Too much ?
LFI demande l'ouverture d'une commission parlementaire sur "l'indépendance du pouvoir judiciaire"
il y a 13 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Journal d'un amour perdu" : Voyage dans l'intimité du deuil d'un colosse de la littérature

il y a 15 heures 40 min
light > Santé
Veggie mania
Burger King cède à la tendance vegan et lance son premier veggie Whopper
il y a 16 heures 37 min
pépites > Politique
Hospitalisation
Etats-Unis : Jimmy Carter hospitalisé après plusieurs chutes
il y a 17 heures 59 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 11 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 19 heures 10 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Levothyrox : le combat des associations pour obtenir la vérité

il y a 22 heures 1 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Le 10 mai 1981 : un jour maudit pour la droite

il y a 22 heures 1 min
décryptage > Société
Ras des pâquerettes ?

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

il y a 22 heures 2 min
light > People
Karma ?
Pete Doherty condamné à 3 ans de prison avec sursis, 2 ans de mise à l'épreuve et 5000 euros d'amende
il y a 11 heures 27 min
light > Culture
Mauvais augure
Plus de promotion pour J'accuse, le nouveau film de Polanski
il y a 12 heures 36 min
pépites > Europe
Opération conjointe
Blocage de l'autoroute A9 par des indépendantistes espagnols : la France et l'Espagne tentent de les déloger
il y a 14 heures 21 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La dame de chez Maxim" : Cette dame d'autrefois nous met toujours en joie

il y a 15 heures 46 min
pépites > International
Débordements et violence
Hong Kong : un manifestant blessé par balle et un homme brûlé vif lundi 11 novembre
il y a 17 heures 22 min
décryptage > Economie
Mêmes causes, mêmes effets ?

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

il y a 19 heures 4 min
décryptage > Santé
Techno-Masochisme

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

il y a 19 heures 44 min
décryptage > Economie
(Petite) révolution

Révolution dans la Silicon Valley : les investisseurs américains veulent des entreprises rentables maintenant et pas uniquement des licornes en croissance

il y a 22 heures 1 min
décryptage > Politique
Malédiction

Guillaume Tabard : « La droite devrait s’inspirer de François Mitterrand pour faire renaître LR »

il y a 22 heures 2 min
décryptage > Economie
Commerce et stratégie

Amorce de détente : mais que veulent vraiment obtenir les Etats-Unis de la Chine ?

il y a 22 heures 3 min
© Reuters
© Reuters
Revue d'analyse financière

Bourse : retour aux niveaux pré-2008 malgré les craintes chinoises et ukrainiennes

Publié le 25 mars 2014
Dans l'œil des marchés : Jean-Jacques Netter, vice-président de l'Institut des Libertés, dresse, chaque mardi, un panorama de ce qu'écrivent les analystes financiers et politiques les plus en vue du marché.
Jean Jacques Netter est vice-président de l’Institut des Libertés, un think tank fondé avec Charles Gave en janvier 2012.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Jacques Netter
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean Jacques Netter est vice-président de l’Institut des Libertés, un think tank fondé avec Charles Gave en janvier 2012.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans l'œil des marchés : Jean-Jacques Netter, vice-président de l'Institut des Libertés, dresse, chaque mardi, un panorama de ce qu'écrivent les analystes financiers et politiques les plus en vue du marché.

La capitalisation des bourses mondiales en dollar vient de retrouver son niveau d’octobre 2007, soit celui qui était le sien juste avant la crise de 2008. Cet événement se produit au moment où l’antagonisme entre l’Europe et la Russie est de retour et que la sécurité de l’approvisionnement énergétique de l’Europe en gaz est plus que jamais posée. Il faut y ajouter l’angoisse sur les perspectives de l’économie chinoise qui est en train de devenir une véritable psychose.

Les moteurs de la globalisation qui ont été successivement la Chine, les marchés émergents et ensuite les Etats-Unis sont en train de ralentir, car les conditions financières vont devenir plus restrictives aux Etats-Unis et en Chine.

Et pourtant, les marchés actions continuent de monter. Ce n’est pas forcément la fin de la hausse des actions, estime Michael Hartnett, stratégiste de Bank of America Merrill Lynch.

En France, les résultats des élections municipales n’ont pas été une surprise. Elles ouvrent une nouvelle phase du quinquennat de François Hollande, encore plus difficile que la première. Le pacte de responsabilité, s’il voit le jour, devra être voté par une majorité socialiste élue sur une plateforme totalement différente. Or les contradictions du pacte de responsabilité sont profondes, explique Bruno Cavalier, économiste chez Oddo Securities. La réduction du coût du travail n’est toujours pas définie. Selon qu’elle s’appliquera aux bas salaires ou à l’ensemble des salaires, les effets seront totalement différents. Le financement du pacte n’est absolument pas assuré, car aucune annonce n’a encore été faite sur la réduction des dépenses publiques.

En Allemagne, les juges de la cour constitutionnelle de Karlsruhe ont validé intégralement le Mécanisme Européen de Stabilité (MES). Les actions allemandes ont sous performé par rapport à celles de l’Europe du sud. Cela pourrait changer, car les entreprises allemandes sont bien positionnées pour profiter de la reprise mondiale, la demande en provenance du consommateur allemand va progresser et surtout les niveaux de valorisation sont redevenus attractifs. Parmi les valeurs les plus exposées aux ménages allemands figurent : Deutsche Wohnen (100% du chiffre d’affaires réalisé en Allemagne ),Rhoen Klinikum (100%), Commerzbank (88%), Prosieben Sat (78%), Bilfinger Berger (40%), Metro (39%), Allianz (34%), Siemens (27%), Deutsche Lufthansa (26%).

En Italie, Matteo Renzi, le nouveau Premier ministre, va diminuer le nombre de fonctionnaires. C’est une décision historique et bien évidemment très difficile à mettre en œuvre. Pour le moment, les marchés semblent avoir confiance dans l’efficacité de « Renzinomics ». De nombreux investisseurs pensent maintenant que le risque italien est devenu plus attractif que le risque espagnol. Parmi la liste de sociétés les plus entourées figurent : Enel, Unicredit, Telecom Italia, Eni, Intesa Sanpaolo, Recordati (pharmacie hypertension, gastroentérologie) et Fiat Industrial.

Aux Etats-Unis, le marché a progressé de 2% cette semaine. L’économie américaine est la seule à envoyer des signaux positifs, mais le marché obligataire envoie des signaux contradictoires à ceux des marchés actions. Cela peut s’expliquer par les derniers propos de Janet Yellen, la nouvelle présidente de la Federal Reserve. Alors que Alan Greenspan et Ben Bernanke ont favorisé les marchés obligataires, ce ne sera certainement pas le cas pour elle. Ses prévisions de croissance pour l’économie américaine ont été baissées et elle a annoncé qu’elle pourrait renoncer à lier la hausse des taux à la baisse du chômage.

Tout cela ne l’a pas empêché d’annoncer que les taux d’intérêts pourraient remonter au printemps 2015, ce qui a provoqué un ajustement sur la partie courte de la courbe.

Le dollar a vivement remonté, surtout contre le Renminbi (+1,2%)  alors que l’once d’or cédait 47$ (-3,4%) dans la semaine. Le dollar devrait continuer à s’apprécier. 

En Chine, le risque d’une erreur de politique économique a grandi. L’élargissement de la bande de fluctuation du Yuan à 2% ne remet pas en cause la mainmise de la banque centrale chinoise (PBOC) sur le sens de fixation quotidienne de sa parité. Toutefois, la plupart des économistes, dont Tao Wang, économiste chez UBS, pense que les craintes d’un accident systémique en Chine ne sont pas fondées.

Le Japon est en baisse de 5%, avec Denso (-7,9%),Panasonic (-6,2%) et Hitachi (-5,7%).

Les investisseurs étrangers ont vendu cette semaine, car ils ont des doutes sur l’efficacité de la politique économique du Premier ministre, Shinzo Abe. La dynamique semble enrayée.

En Russie,  le marché a progressé de 7,6% cette semaine. Aucun stratégiste n’avait anticipé le problème ukrainien avec la Crimée. Après le référendum en Crimée, qui a validé à une écrasante majorité le rattachement de la Crimée à la Russie, Occidentaux et Russes en sont à lancer des sanctions économiques.

Les valeurs composant l’indice MICEX se payent désormais 5X les bénéfices des douze prochains mois, avec Gazprom qui ressort à 2,5X seulement. Tout le problème avec les actions russes est que l’analyse financière est peu utile pour déterminer le point d’entrée. Il vaut beaucoup mieux être un bon kremlinologue.

Le Brésil est en hausse de 5% avec les progressions de Petrobras (+11,6%), Banco do Brasil (+9,7%) et Bradesco (+7,1%).

La Turquie est pour de nombreux stratégistes le prochain risque géopolitique qui devrait se produire. Les élections auront lieu le 31 mars prochain.

Sur les marchés émergents, la guerre des acronymes fait rage dans les bureaux d’études financières. Neil McLeish, stratégiste chez Morgan Stanley, estime qu’il faut être encore être sous exposé aux marchés émergents. Il estime qu’il faut absolument rester à l’écart des Fragile Five, qui comprend les pays émergents les plus vulnérables à toute crise systémique : le Brésil, l'Inde, l’Indonésie et l’Afrique du Sud. Jim O’Neill, l’ex-patron de Goldman Sachs Asset Management qui avait inventé les BRICS ( Brésil, Russie, Chine, Afrique du Sud) vient d’inventer les  MINTS (Mexique, Indonésie, Nigeria). Ce groupe de pays représente selon lui les puissances économiques qui montent.  Goldman Sachs met maintenant en avant les "N-11 countries". Le groupe comprend le Bangladesh, l’Egypte, l’Indonésie, Iran, La Corée du Sud , le Mexique, le Nigeria, le Pakistan, les Philippines, la Turquie et le Vietnam. Ces pays connaîtront selon le broker américain une croissance bien supérieure à celle des pays du G7.

Sauf événement géopolitique majeur, on peut penser que nous sommes plus dans un ajustement que dans une crise systémique. Si ce n’était pas le cas, plusieurs banques recommandent à leurs clients de se protéger contre un scénario choc dans les marchés émergents. Selon elles, il faudrait vendre les actions européennes pour préférer les actions américaines et japonaises ; préférer le dollar et le yen à l’euro, qui serait la première victime et vendre les matières premières : pétrole, cuivre et minerai de fer pour acheter de l’or. A suivre…

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

07.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

04.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

05.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

06.

Immigration : ces éléments qui manqueront au plan du gouvernement pour espérer atteindre l’efficacité (autre qu’électorale)

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
mich2pains
- 26/03/2014 - 16:57
" La Commission Européenne" ne dit rien d'autre !
Elle qui récemment , vient de : " s'inquiéter du niveau élevé des salaires en ...France ! " (sic) ....
Travailleurs Français , avez-vous cette même impression ?
De plus , cette " Commission Européenne " cherche à faire baisser nos salaires et , pour cela , elle estime que : " La meilleure façon d'y parvenir est ...le CHOMAGE MASSIF et ....DURABLE " (sic) !
Entre vos salaires , vos emplois et ...sauver l' U.E et ses eurocrates , votre choix se fera aux prochaines élections européennes .
Vous voilà avertis !
ignace
- 25/03/2014 - 14:45
Merci JJacques je suis rassuré sur le sort de la bourse
même après la disparition de l'Humanité...elle continuera a monter
.....les ordinateurs s'en chargeront toujours