En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
© Reuters
Prise de position

Notre-Dame-des-Landes : les Bonnets rouges vont se mobiliser contre l’aéroport

Publié le 22 décembre 2013
Christian Troadec, le maire DVG de Carhaix a appelé à manifester le 22 février à Nantes contre ce projet "démesuré" et "inutile".
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christian Troadec, le maire DVG de Carhaix a appelé à manifester le 22 février à Nantes contre ce projet "démesuré" et "inutile".

Le projet du futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes est contesté depuis des années. Mais dernièrement, il semble être entré dans sa dernière ligne droite. En effet, samedi, la préfecture de Loire-Atlantique a publié quatre arrêtés préalables au début des travaux. Une décision qui ne satisfait pas les opposants au projet qui ont assuré vouloir déclencher des recours dans les prochains jours. Et ce dimanche, ils ont pu compter sur un nouveau soutien de poids. En effet, Christian Troadec, le maire DVG de Carhaix (Finistère) et leader des Bonnets rouges, a appelé à la "mobilisation générale". Dans un communiqué, il appelle aussi à manifester le 22 février à Nantes contre ce projet.

Christian Troadec invite aussi "les marins, les paysans, les ouvriers de l'agroalimentaire durement frappés par les licenciements, les petits entrepreneurs, commerçants, artisans, l'ensemble des citoyens qui refusent cette fracture territoriale à se mobiliser dès maintenant et à prendre part à ce qui aura toutes les chances d'être l'une des plus grandes manifestations de l'histoire de la Bretagne".

Pour lui, le projet d'aéroport, dont le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, ancien maire de Nantes, est un fervent partisan, est "démesuré", "inutile" et va hypothéquer "le développement économique de la pointe bretonne déjà bien trop touchée par les crises et les licenciements".

La prise de position du leader des Bonnets rouges intervient alors que ce dimanche Najat Vallaud-Belkacem a estimé qu’il est "temps de passer aux travaux préalables" de cet aéroport. La porte-parole du gouvernement s’est exprimé dans le "Grand rendez-vous" de i-Télé/Le Monde/Europe 1.

Vu sur : Lu sur Le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

05.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

04.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

05.

Chasse aux comportements indécents : ce que la France a à gagner … et à perdre dans sa quête grandissante de vertu

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires