© Reuters
Bouclier
Manuel Valls se défend : "Oui, je suis de gauche"
Publié le 17 octobre 2013
Alors qu'il est en déplacement pour quatre jours aux Antilles, le ministre de l'Intérieur est la cible de toutes les attaques.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors qu'il est en déplacement pour quatre jours aux Antilles, le ministre de l'Intérieur est la cible de toutes les attaques.

Manuel Valls est la cible de nombreuses attaques. Depuis mercredi, certains de ses collègues, comme Vincent Peillon, ou des députés socialistes ne se sont pas gênés pour critiquer la position prise par le ministre de l'Intérieur dans l'affaire Leonarda. Dans l'entourage de Valls, on assure qu'il n'est pas déstabilisé par cette charge.

Pourtant, le ministre est monté au front pour se défendre, ce jeudi, depuis la Martinique. Manière de montrer qu'il applique une politique fidèle à ses convictions. "Je suis de gauche parce que je pense qu'il faut aussi une politique qui respecte la loi, le droit, l'homme, mais une politique assumée et ferme en matière de gestion des flux migratoires" a-t-il indiqué.

Sur la chaîne Martinique première, Manuel Valls a ensuite invité la classe politique dans son ensemble à "la retenue et à la raison". Si à gauche et chez les Verts, on martèle que la "méthode Valls" est nocive pour le parti, à droite, certains n'hésitent pas à soutenir ouvertement le ministre de l'Intérieur. C'est le cas de François Baroin, par exemple. Le député de l'Aube a affirmé ce jeudi matin sur Europe 1 : "Valls fait son travail et c'est quand même paradoxal que ce soit la droite qui vole à son secours. Une partie de la gauche est mal à l'aise avec la notion d'autorité. Mais la force du droit doit s'imposer. Je soutiens Manuel Valls et l'application de toutes les circulaires sur ce sujet".

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Semaine de canicule : ces erreurs qui vous feront encore plus ressentir la chaleur alors que vous cherchiez l’inverse
02.
Amazon : 11,2 milliards de profit, 0 dollars d’impôts payés… : mais dans quel état erre un certain capitalisme ?
03.
Pourquoi l’influence de Melania Trump sur son mari dépasse de loin ce qu’on en voit
04.
Et la galaxie Benalla s'enrichit d'une nouvelle recrue : Mimi, la reine des paparazzis, qui "fabriqua" Macron...
05.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
06.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
07.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
03.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
04.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
05.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
06.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
01.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
02.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
03.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
04.
Et la banque centrale américaine publia une bombe sur les "méfaits" du capitalisme financier
05.
Acte II : mais comment définir la ligne suivie par le gouvernement en matière de politique économique ?
06.
Cash Investigation : pourquoi le traitement des semences par les multinationales est nettement plus complexe que le tableau dressé par l’émission de France 2
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires