En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Etre seul tue

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

03.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

04.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

05.

Qwant : "Proie" de la Géopolitique de l’Internet

06.

Derrière la crispation sur les retraites, la génération la plus immature de l’histoire

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

04.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
Déception
Réforme des retraites : Les syndicats très déçus par les annonces d'Edouard Philippe
il y a 6 heures 2 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Film : "Docteur ?" : Un duo d'acteurs épatants pour une comédie de Noël, légère, mais pas seulement

il y a 8 heures 57 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Livre : "Le ciel par-dessus le toit" de Natacha Appanah : Un roman familial, puissant et émouvant

il y a 9 heures 8 min
light > Insolite
Too bad!
Un artiste vend une banane scotchée au mur 12.000 dollars : un autre la décroche, la pèle et la mange
il y a 11 heures 23 min
pépite vidéo > Insolite
Goût de luxe
Un hôtel espagnol décore son hall d'entrée avec un sapin à 14 millions d'euros
il y a 12 heures 1 min
rendez-vous > Economie
Zone Franche
Retraites et consensus scientifique : peut-on vraiment prendre les retraito-sceptiques au sérieux ?
il y a 13 heures 13 min
décryptage > Europe
Surprises

Surprises à la carte : ce que la géographie de l’euroscepticisme nous apprend des racines du trouble politique qui ébranle l’Union

il y a 13 heures 40 min
décryptage > Terrorisme
Incompréhension

Condamnation à la baisse : ce que la justice française semble ne pas comprendre du tout du djihadisme

il y a 17 heures 1 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Conflit sur les retraites : la France s’enfonce dans un chaos inextricable et contradictoire qui ressemble de plus en plus à ce que vivent les Britanniques avec le Brexit

il y a 17 heures 23 min
pépites > Religion
Solidarité et soutien
Attaque contre la mosquée de Bayonne : SOS Racisme lance un appel de soutien pour une marche solidaire ce dimanche 15 décembre
il y a 1 jour 33 min
pépites > Politique
Bad news ?
Réforme des retraites : les points principaux du discours d'Edouard Philippe
il y a 7 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Théâtre : "La vie est belle" : Conte de Noël anti-morosité....

il y a 9 heures 2 min
décryptage > Politique
Droit du sol ?

Esther Benbassa vous devriez lire François-René de Chateaubriand !

il y a 9 heures 25 min
décryptage > Santé
Petites vérités

Petites vérités utiles à rétablir sur l’espérance de vie en France

il y a 11 heures 54 min
décryptage > Europe
La juste mesure

Royaume-Uni : la lutte anticorruption cherche la juste mesure

il y a 13 heures 12 min
décryptage > Politique
Petites vérités

Humanisme, rémunérations et régimes spéciaux : le cas Delevoye

il y a 13 heures 21 min
décryptage > Science
Découverte

Quand le simulateur énergétique du MIT montre qu’il demeure possible de limiter à la hausse des températures à 1,1°C sans décroissance tout en se passant des énergies fossiles

il y a 14 heures 21 min
décryptage > Economie
Génération 1975

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

il y a 17 heures 9 min
décryptage > Politique
To Reforme or not To Reform

Emmanuel Macron sera-t-il le Gorbatchev du “cercle de la raison” ?

il y a 17 heures 28 min
pépites > Politique
Sondages
Elections municipales à Paris : percée de Rachida Dati qui fait jeu égal avec Benjamin Griveaux et devance Cédric Villani
il y a 1 jour 1 heure
Circulaire choc

Justice : les nouvelles réformes de Taubira pour désengorger les prisons

Publié le 14 septembre 2012
Christiane Taubira a pris ses fonctions avec une population des 192 prisons du pays à un niveau historiquement haut. La ministre de la Justice entend les désengorger en utilisant une série de mesures.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christiane Taubira a pris ses fonctions avec une population des 192 prisons du pays à un niveau historiquement haut. La ministre de la Justice entend les désengorger en utilisant une série de mesures.

Elle se nomme la "circulaire d'action publique" et risque de faire beaucoup de bruit. Il s'agit en fait des nouvelles propositions de mesures de Christiane Taubira pour diminuer la population carcérale. Cette circulaire de politique générale adressée aux procureurs français et rendue publique par le Nouvel Observateur fixe les "principes généraux de la nouvelle politique pénale du gouvernement". La ministre de gauche qui a pris ses fonctions avec une population des 192 prisons du pays à un niveau historiquement haut  (66.478 personnes pour 57.000 places) entend donc agir. Et pour elle, il faut en terminer avec le "tout-carcéral" de Nicolas Sarkozy.

Après dix ans de politique de "tolérance zéro", où l'incarcération dès l'âge de douze ans fut envisagée et l'accent mis sur la répression, la ministre écrit aux procureurs : "le recours à l'incarcération doit être limité aux situations qui l'exigent strictement". "Vous veillerez à l'état de surpopulation carcérale", ajoute-t-elle. Des consignes sont aussi données pour systématiser les sorties de prison avec aménagement de peine - semi-liberté, travail à l'extérieur, placement sous bracelet électronique, etc. - et pour éviter l'emprisonnement quand il s'agit de mettre à exécution une peine ancienne ou d'une durée inférieure à six mois.

La ministre donne par ailleurs aux procureurs la consigne de procéder suivant une méthode particulière dans les cas de délinquants récidivistes qui risquent en théorie une "peine-plancher" minimale de prison. François Hollande avait promis pendant la campagne présidentielle de supprimer cette mesure prise par Nicolas Sarkozy. C'est chose faite. Christiane Taubira demande également aux procureurs de "tenir compte de la situation personnelle, sociale et économique" afin d'éviter toute peine automatique, une possibilité déjà ouverte actuellement. Si elle devenait systématique, elle viderait la loi sur les peines-plancher de son contenu.

Les réactions n'ont pas tardé et beaucoup critique déjà cette circulaire. Le syndicat de police Alliance, classé à droite, estime que les délinquants vont être épargnés. "La gravité et la multiplication des actes de violences et la multi-récidive ne sont à aucun moment pris en compte dans un texte dont la principale préoccupation semble être le sort des délinquants", dit-il dans un communiqué.

Brice Hortefeux a lui aussi voulu réagir. Pour l'ancien ministre de l'Intérieur, le gouvernement "envoie aux délinquants un message selon lequel ceux qui sont condamnés à des peines de moins de deux ans, vraisemblablement, n'exécuteront pas une seule journée de prison". "Lorsqu'on dit à des délinquants qu'ils n'exécuteront pas les peines de prison, lorsqu'on adresse un message aux immigrés qui arrivent sur notre territoire sans nous demander notre autorisation, l'échec est inéluctable", a-t-il expliqué sur France Info.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (33)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
sbgf43
- 14/09/2012 - 16:39
Des logements libres
Les places libérées pourront servir pour l'accueil des Roms car au vue de la nouvelle prison de Nancy c'est du 4 étoiles.
Yvan
- 14/09/2012 - 15:25
@ SYLVIEJULI
ex-flic dîtes-vous et vous soutenez les oukases de l'ex-indépendantiste guyannaise ! Les bras m'en tombent. Et de plus ne vous cachez pas derrière les injonctions des technocrates de l'UE pour justifier un tel soutien. Un Etat réellement souverain n'en tiendrait compte que dans la mesure où elles paraîtrait raisonnables, ce qui loin d'être le cas. Avez-vous vu des personnes âgées vivant seules dans la misère alors qu'elles ont travaillé toute leur vie pour la France et sans commettre de délits. Dîtes leur que leur sort est privilégié par rapport à celui des délinquants !
marie93
- 14/09/2012 - 14:37
Il ne faut pas s'étonner de
Il ne faut pas s'étonner de cette politique de clémence envers les délinquants. C'est la politique de la gauche. Point. On avait eu un répit avec N. Sarkozy et voilà que ça recommence. Les délinquants doivent être considérés comme des êtres qui souffrent de trop d'injustice sociale, de trop de discriminations, de trop de rejet de la part de la société française, de trop de chômage, de trop de misère etc...
Un jour, dans une cité non loin de chez moi, à Bobigny, des gamins avaient complètement saccagé les boites aux lettres. Les éducateurs (parce qu'ils ont des éducateurs = dépenses = impôts pour nous) leur ont demandé pourquoi ? Réponse de la part des vandales : "C'est à cause du chômage". Entre nous, je ne vois par le rapport entre les boîtes à lettres et le chômage, mais eux si. Ils ont très bien intégré l'idée que, quelque soit le délit qu'ils commettent (ici un délit mineur mais répréhensible tout de même), la faute peut en être rejetée sur la société. Ils ont ainsi des circonstances atténuantes toutes prêtes, arguments de défense que leur a toujours fourni la gauche. Et Taubira continue dans ce délire.