En direct
Best of
Best of du 16 au 23 mars 2019
En direct
© Thomas SAMSON / AFP
Ça grogne
Paris 2020 : Benjamin Griveaux accusé de manipulation par ses concurrents LREM
Publié le 14 mars 2019
Le Secrétaire d’État auprès du Premier ministre se voit reprocher d’avoir verrouillé sa candidature à la mairie de Paris.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Secrétaire d’État auprès du Premier ministre se voit reprocher d’avoir verrouillé sa candidature à la mairie de Paris.

Alors que Benjamin Griveaux doit officialiser sa candidature à la mairie de Paris d'ici quelques jours, ses camarades de LREM grognent, rapporte Le Parisien ce 14 mars. Ils lui reprochent en effet son manque de transparence dans la course à la mairie de Paris. "Qu’il y ait une volonté d’accélération, voire de verrouillage, ça paraît évident", glisse un candidat LREM dans les colonnes du quotidien. Certains Marcheurs fustigent également un sondage secret, financé par LREM, où le Secrétaire d’État auprès du Premier ministre a été le seul testé. Pourtant, Mounir Mahjoubi, Cédric Villani, Hugues Renson, Julien Bargeton, Anne Lebreton sont également candidats et songeraient même à organiser une primaire ouverte.

Benjamin Griveaux lance "un appel au calme"

Le climat reste tendu notamment à cause des proches de Benjamin Griveaux "qui répètent désormais en boucle que Macron a adoubé leur champion", écrit Le Parisien. "Le coup du Macron a tranché, Griveaux le fait depuis un an. Il dit qu’il a des SMS du président, mais il ne les montre à personne", ironise à ce sujet un proche d'un autre candidat. Et d'ajouter : "Il a même fait appeler récemment tous les cabinets ministériels. Brune Poirson l’a cru, donc elle lui a donné son soutien. Gabriel Attal et Marlène Schiappa aussi, mais, eux, c’est parce qu’ils veulent le porte-parolat".

Des accusations balayées par le principal intéressé. "Je vois bien la stratégie qui consiste à me mettre dans la posture du candidat officiel. Que ceux qui sont fébriles pensent que c’est verrouillé, ça se comprend. Mais ce n’est pas le cas de l’immense majorité des marcheurs parisiens", indique au Parisien Benjamin Griveaux avant de "lancer un appel au calme".

  

Vu sur : Le Parisien
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
03.
Castaner : l'inconnue n'en était pas une (et peut-être pas la seule); Foresti rit au soleil, Laeticia Hallyday & Paris Jackson dépriment à L.A; Meghan engage un coach "gestion de bébé"; Public voit un enfant pour Jenifer et une joueuse du PSG pour MBappé
04.
Vladimir Poutine est censé quitter le pouvoir en 2024. Certains au Kremlin envisageraient un autre scénario
05.
Acte 19 des Gilets jaunes : victoire sur le terrain pour le gouvernement, incertitude politique maximale
06.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
07.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
01.
Assange pourrait être extradé vers la Suède
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
04.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
05.
MBS, le prince héritier saoudien dépossédé d’une partie de ses pouvoirs par le Roi Salman
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
01.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
02.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
03.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
04.
Violence inexcusable MAIS aspiration à la justice sociale : la double nature de la contestation des Gilets jaunes dont aucun parti ne parvient à tirer une synthèse convaincante
05.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
06.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
SD..
- 16/03/2019 - 14:30
Resto
Il a un programme où tous les restaurants sont à 200€?
spiritucorsu
- 16/03/2019 - 00:13
Comme son maître.
Comme son maître,rempli de suffisance,ayant une très haute idée de sa petite personne et par ailleurs prêt à trahir tous ses amis politiques pourvu qu'il arrive à satisfaire son appétit carnassier.Pur produit de la secte en marche et de son gourou.
cloette
- 14/03/2019 - 16:11
palabres inutiles
Il ne sera pas élu, car qui va voter pour lui, à Paris ?