En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© ERIC PIERMONT / AFP
Sur-tourisme ?

Valérie Pécresse se félicite des bons chiffres du tourisme à Paris et dans la région en 2018

Publié le 14 février 2019
La présidente de la région Ile-de-France s’est confiée à nos confrères du Monde sur la question du sur-tourisme suite aux excellents chiffres de la fréquentation touristique à Paris. Selon Valérie Pécresse, certaines destinations "ne sont pas assez mises en valeur" et de nombreux efforts peuvent encore être menés.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La présidente de la région Ile-de-France s’est confiée à nos confrères du Monde sur la question du sur-tourisme suite aux excellents chiffres de la fréquentation touristique à Paris. Selon Valérie Pécresse, certaines destinations "ne sont pas assez mises en valeur" et de nombreux efforts peuvent encore être menés.

Paris et sa région ont accueilli un nombre de touristes record en 2018, avec 35 millions d'arrivées hôtelières enregistrées. Ce chiffre correspond à une progression de 3,6% en un an, malgré le mouvement des Gilets jaunes en novembre et en décembre. La croissance du tourisme en région parisienne l'an dernier est liée au nombre de visiteurs étrangers, qui ont, pour la première fois, été plus nombreux que les Français (17,6 millions, contre 17,5 millions). Les Américains étaient les plus nombreux, devant les Britanniques et les Allemands. Ces données, dévoilées le jeudi 14 février, représentent une fréquentation historique pour l’année 2018. 

Face à cette question du "sur-tourisme", l’accès à certaines zones touristiques est souvent évoqué dans les débats. Plus de dix millions de personnes se sont par exemple déplacées au Louvre (25 % de plus que l’année précédente). L’essor d’Airbnb suscite aussi des préoccupations. La maire de Paris Anne Hidalgo a décidé d’attaquer en justice la plate-forme et réclame 12,5 millions d’euros en raison d’annonces jugées illégales.

Valérie Pécresse, la présidente Les Républicains de la région, s’est confiée à nos confrères du Monde sur cette question du "sur-tourisme" et des bons résultats pour Paris et sa région. Elle ne craint pas un envahissement touristique. 

"Il n’y a pas de sur-tourisme en Ile-de-France. Nos infrastructures sont au contraire sous-utilisées. Des destinations comme Vaulx-le-Vicomte [Seine-et-Marne], la maison de Van Gogh à Auvers-sur-Oise [Val-d’Oise] ou celle de Cocteau à Milly-la-Forêt [Essonne] ne sont pas assez mises en valeur. Donc il faut y aller à fond".  

Valérie Pécresse a précisé que selon une étude réalisée pour le Comité régional du tourisme, "seuls 3 % des Franciliens sont hostiles à l’essor du tourisme, contre 20 % à Venise ou Amsterdam. On peut augmenter la fréquentation sans crainte de rejet". 

En 2019, Valérie Pécresse espère que la région attirera encore plus de touristes. 

Face à la crise des Gilets jaunes et à ses conséquences pour le tourisme, la région annonce un "plan de relance" visant notamment à séduire les clients français, espagnols et chinois. Il passera par des actions de communication, mais aussi par l’ouverture ou la modernisation d’une douzaine de points d’accueil des touristes à Orly, Roissy ainsi que dans les grandes gares. 

Vu sur : Le Monde
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

02.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

03.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

04.

L'arrivée du Pape François et la fin d'une Eglise dogmatique

05.

Pourquoi l’euro pourrait bien être le prochain dommage collatéral de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis

06.

Qui a dit « j’ai une intolérance aux homards, je n’aime pas le caviar, le champagne me donne mal à la tête » ?

07.

Yémen, la situation évolue discrètement cet été à l'abri des regards des vacanciers

01.

"L'Italie est en première ligne : la France solidaire mais pas à tout prix"

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

03.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

04.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

05.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

06.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

01.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

02.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

03.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

04.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

05.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

06.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ThomasWetzel
- 15/02/2019 - 17:05
Retour du tourisme - Une bonne chose
Je me ravi aussi que le tourisme revienne dans notre capitale !
Cela est bon pour nos commerçants et donc pour la ville de Paris.