En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

02.

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

03.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

04.

Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves

05.

Covid 19 : Macron n’avait pas d’autre choix que de mettre les Français en liberté provisoire

06.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

07.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

03.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

04.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
Big Brother
Comment passer inaperçu sur l'avenue du Bonheur, truffée de caméras, à Pékin
il y a 29 min 40 sec
décryptage > Politique
Elus locaux

Radicalisation : pour un meilleur partage de l'information

il y a 1 heure 59 min
décryptage > France
Contradictions

Covid et terrorisme : deux poids, deux mesures. Pourquoi le Conseil constitutionnel s’est placé dans une contradiction qui risque de lui porter préjudice

il y a 2 heures 14 min
pépites > Politique
Désaveu
Loi sécurité globale : 30 abstentions, 10 votes contre chez LREM, la majorité envoie un avertissement à Gérald Darmanin
il y a 2 heures 37 min
décryptage > Consommation
Alimentation

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

il y a 2 heures 58 min
décryptage > International
Big Brother

Un QR code santé pour voyager : bienvenue dans le monde selon Xi Jinping

il y a 3 heures 31 min
pépite vidéo > Economie
"Quoi qu’il en coûte"
Bruno Le Maire : "Nous nous fixons 20 années pour rembourser cette dette Covid"
il y a 3 heures 55 min
décryptage > Economie
(R)évolution ?

Vers une ère d’efficacité turbo pour la politique monétaire ?

il y a 4 heures 23 min
pépites > Santé
Religion
Annoncée par le président, hier soir, la limite maximum de 30 fidèles par messe, va être augmentée selon les évêques de France
il y a 5 heures 18 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Covid 19 : Macron n’avait pas d’autre choix que de mettre les Français en liberté provisoire

il y a 5 heures 35 min
décryptage > France
Chantier titanesque

Notre-Dame de Paris : vers un divorce symbolique et économique ?

il y a 1 heure 48 min
Farce
Le Premier ministre canadien piégé par l'appel téléphonique d'une fausse Greta Thunberg
il y a 2 heures 9 min
décryptage > Sport
Bryson DeChambeau

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

il y a 2 heures 33 min
light > People
Santé
Dans une contribution publiée dans le New York Times, Meghan Markle raconte qu'elle a fait une fausse couche cet été
il y a 2 heures 56 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

il y a 3 heures 13 min
pépites > International
Avion
Vers un passeport sanitaire électronique sur téléphone mobile pour les passagers aériens
il y a 3 heures 34 min
pépites > Consommation
Energie
Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves
il y a 4 heures 20 min
décryptage > France
Forces de l'ordre

Le gouvernement en plein dérapage incontrôlé sur la sécurité et les libertés publiques ?

il y a 5 heures 1 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"
il y a 5 heures 24 min
pépites > Economie
Tourisme
Emmanuel Macron l'a annoncé hier soir, il n'y aura, sans doute, pas de ski pendant les fêtes de fin d'année
il y a 5 heures 40 min
© PHILIPPE LOPEZ / AFP
© PHILIPPE LOPEZ / AFP
Nouvelles révélations

Affaire Benalla : Mediapart a remis sept enregistrements à la justice

Publié le 05 février 2019
Après la tentative de perquisition dans ses locaux et à la suite d’une conférence de presse, Mediapart a publié de nouveaux éléments sur les enregistrements d’Alexandre Benalla et de Vincent Crase. Sept enregistrements ont été remis à la justice, dont un inédit.
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après la tentative de perquisition dans ses locaux et à la suite d’une conférence de presse, Mediapart a publié de nouveaux éléments sur les enregistrements d’Alexandre Benalla et de Vincent Crase. Sept enregistrements ont été remis à la justice, dont un inédit.

D'après des informations de Franceinfo, la rédaction de Mediapart a remis, le lundi 4 février, sept enregistrements à la justice, à la suite d'une réquisition formulée par les juges d'instruction en charge de l'affaire Benalla,. L'un de ces enregistrements est inédit. Il a été enregistré le 26 juillet 2018. Ce document a immortalisé une conversion entre Alexandre Benalla et Vincent Crase, l'ancien responsable de la sécurité du parti La République en marche.

Selon les éléments inédits dévoilés par Mediapart, Alexandre Benalla et Vincent Crase évoquent la destruction des preuves dans le cadre de l'enquête sur les violences du 1er Mai, place de la Contrescarpe.

Les deux hommes se sont rencontrés à Paris afin de visionner en direct la deuxième audition d'Alain Gibelin, le directeur de l'ordre public à la préfecture de police de Paris, devant la commission d'enquête de l'Assemblée nationale. 

Alexandre Benalla et Vincent Crase auraient violé leur contrôle judiciaire avec cette rencontre. Ils abordent notamment la question de la nécessité d’effacer tout document compromettant qui pourrait être présent sur leurs téléphones. 

La rédaction de Mediapart a dévoilé le contenu de cet échange et cite les propos de Vincent Crase :

"Chez les flics, ils ont pas pu regarder mon téléphone parce que je l’éteignais et je le rallumais à chaque fois. Ils n’ont pas mon code. Franchement, les trois flics n’étaient pas contre moi, loin de là même, le major qui a tenu l’enquête me disait que ça le faisait vraiment chier de faire ça."

Lors de cette même rencontre, Vincent Crase évoque avec Alexandre Benalla l'hypothèse d'aller "faire le ménage" dans les locaux de La République en marche :

"Bah, toutes mes affaires sont là. J’essaierais bien d’y aller cette nuit, mais le problème, c’est qu’il y a des flics devant...". 

Mediapart a précisé également que Vincent Crase et Alexandre Benalla ont ensuite songé à continuer d'échanger grâce à des pages "brouillons" d'une boîte mail dormante. 

La rédaction de Mediapart s'est opposée à la perquisition dans ses locaux ce lundi 4 février. Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour "atteinte à l'intimité de la vie privée" et sur les conditions d'enregistrement de la conversation entre Alexandre Benalla et Vincent Crase en juillet dernier. Mediapart a dénoncé un "acte grave" et une atteinte au secret des sources. 

Vu sur : Mediapart
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
cloette
- 08/02/2019 - 07:16
c'est du lourd cette affaire
et non une tempête dans un verre d'eau .
spiritucorsu
- 05/02/2019 - 19:43
Ne pas dévoyer les institutions.(suite et fin)
Dans ces conditions,il est urgent qu'un président dès lors qu'il exerce le pouvoir devienne un citoyen justiciable comme les autres et rende des comptes à la justice dès lors qu'il commet des faits répréhensibles dans l'exercice de ses fonctions comme tout citoyen lambda,cela aurait l'avantage d'éviter toutes les dérives présentes et à venir.Cest aussi une proposition qui devrait figurer prioritairement dans les revendications formuler dans le fameux grand débat,si celui ci était vraiment démocratique comme on essaie de nous le faire croire et non soumis au monopole de la pensé,au contrôle autocratique et aux caprices de notre bon prince,mais on peut toujours rêver.
spiritucorsu
- 05/02/2019 - 19:31
Ne pas dévoyer les Institutions.
Faut-il que le monarque se sente particulièrement menacé pour utiliser la force de frappe du parquet sans aucune justification dans cette sombre affaires d'écoutes et d'enregistrements,qui doivent contenir du lourd,voire du très lourd à charge contre sa majesté.En Europe du Nord ou même aux E.U.,la justice qui n'est pas le bras armé du pouvoir en place comme il peut l'être dans notre beau pays,les représentants des institutions,les politiques,auraient demandé des comptes au plus haut niveau..En effet dans une démocratie digne de ce nom,;le premier représentant de l'Etat ,n'a pas à dévoyer les Institutions,et en particulier la justice à des fins personnelles et partisanes en protégeant des personnes proches en infraction avec la loi.Un véritable homme d'Etat se doit de rester neutre et irréprochable au plan de l'éthique et de la loi.Cela démontre bien que le statut d'immunité du locataire de l'Elysée qui fait de lui un intouchable durant toute la durée de son mandat constitue une faille majeure dans notre système démocratique actuel dès lors que des individus peu scrupuleux du droit et de l'éthique parviennent à occuper la fonction présidentielle.