En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Sauver l’économie ou sauver des vies ? Pourquoi les citoyens occidentaux ne sont pas plus au clair que leurs gouvernements

05.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

06.

Covid-19... et les autres : pourquoi le nombre de maladies infectieuses est reparti à la hausse au 21e siècle

07.

Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

05.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

06.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

05.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Bulletin

Coronavirus : petit bilan des mesures d’aides aux entreprises et aux salariés

il y a 4 min 47 sec
décryptage > Santé
Plan d'action

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

il y a 50 min 53 sec
décryptage > Economie
Atlantico Business

Les dividendes 2020 seront aussi confinés : les dirigeants politiques veillent au grain, par démagogie ou par nécessité

il y a 1 heure 37 min
décryptage > International
Résolution ?

Fin de crise en Israël

il y a 13 heures 30 min
pépites > International
Israel
Coronavirus: Benjamin Netanyahu placé en quarantaine
il y a 19 heures 17 min
décryptage > International
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

Les Virus, l’économie, les politiques et la mort. Premières leçons de la gestion de la pandémie

il y a 20 heures 8 min
décryptage > Culture
ATLANTI-CULTURE

Contes de la rue Broca

il y a 20 heures 51 min
pépites > France
Un transfert pas comme les autres
Coronavirus: le transfert de patients s'accélère, l'épidémie aussi
il y a 21 heures 20 min
pépite vidéo > Insolite
"Pour Corona"
Les hymnes du confinement
il y a 22 heures 11 min
décryptage > France
En finir avec les pythies de mauvaises aventures

Étatisation et protectionnisme : les deux maux qui nous menacent probablement plus qu’une répétition de 1929

il y a 22 heures 45 min
décryptage > Politique
Rupture douloureuse

Petit historique des catastrophes politiques vécues par la droite à chaque fois qu’elle a divorcé du libéralisme

il y a 22 min
décryptage > Politique
Certitudes

LR : quand la droite ne comprend plus le libéralisme, ni l’économie, ni la nature de la crise que nous traversons...

il y a 1 heure 15 min
décryptage > Santé
Gestion de crise

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

il y a 1 heure 49 min
pépites > France
Un boost pas comme les autres
Le confinement dynamise les révisions du Code de la route
il y a 18 heures 33 min
Les marques sont elles aussi solidaires
Coca-Cola et d'autres marques créent des logos de «distance sociale»
il y a 19 heures 29 min
décryptage > Culture
ATLANTI-CULTURE

Le cauchemar

il y a 20 heures 45 min
pépites > Santé
Une nouvelle pénurie à cause du Covid-19
Vers une pénurie mondiale de préservatifs ?
il y a 21 heures 3 min
light > Insolite
Une perte musicale
Alan Merrill, auteur-compositeur " I Love Rock 'N' Roll '', décède du coronavirus à 69 ans
il y a 21 heures 51 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Les applications qui peuvent vous aider à supporter le confinement
il y a 22 heures 40 min
décryptage > France
Coronavirus

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

il y a 22 heures 58 min
© CHARLY TRIBALLEAU / AFP
© CHARLY TRIBALLEAU / AFP
Grâce présidentielle

"Tu vas les bouffer" : quand Benalla se vantait du soutien de Macron

Publié le 31 janvier 2019
Le site Mediapart a publié des enregistrements audios attribués à Alexandre Benalla et Vincent Crase, qui dateraient de fin juillet. Une conversation dans laquelle l'ex-chargé de mission de l'Élysée se targue de jouir du soutien d'Emmanuel Macron.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le site Mediapart a publié des enregistrements audios attribués à Alexandre Benalla et Vincent Crase, qui dateraient de fin juillet. Une conversation dans laquelle l'ex-chargé de mission de l'Élysée se targue de jouir du soutien d'Emmanuel Macron.

Les jours se succèdent, les révélations au sujet de l'affaire Benalla également. Mediapart a publié ce jeudi 31 janvier l'enregistrement audio d'une conversation téléphonique que le site d'informations attribue à Alexandre Benalla et Vincent Crase. L'ex-collaborateur de l'Élysée, tout juste licencié, revendiquait alors le soutien du chef de l'État.

"Il est comme un fou"

La conversation, entretenue le 26 juillet, est tout simplement édifiante. "Le patron, hier soir, il m'envoie un message, il me dit: 'Tu vas les bouffer, t'es plus fort qu'eux, c'est pour ça que je t'avais auprès de moi. Je suis avec Isma (Ismaël Emelien, conseiller spécial du président, ndlr), on attend Le Monde, etc'", explique Alexandre Benalla à son collègue Vincent Crase, lui aussi inculpé dans l'affaire des violences du 1er Mai, en référence au long entretien accordé à l'époque au quotidien dans la foulée. "Donc le patron (Emmanuel Macron, ndlr) nous soutient ?", s'enquiert l'interlocuteur, présenté comme Vincent Crase, ancien responsable de la sécurité de La République en marche.

"Ah ben il fait plus que nous soutenir", confirme Benalla. "Il est comme un fou. […] C'est énorme quand même", lâche-t-il, comme amusé par la situation. Le président de la République ne serait d'ailleurs pas la seule personne à le soutenir. Quand Crase lui demande sur qui il peut s'appuyer, l'ancien garde du corps cite "le président, Madame (Brigitte Macron), Ismaël (Emelien), qui me conseille sur les médias et compagnie". Des affirmations formellement démenties par l'Elysée, sollicité par Mediapart.  

Macron, "il est mort de rire"

Mais ce n'est pas tout. Au fil de la discussion, les deux interlocuteurs reviennent plus en détails sur les remous judiciaires, administratifs et médiatiques causés par les révélations de l'affaire. "C'était un film d'histoire quand même, hein ?", fait remarquer Benalla. "Ah ben c'est un cauchemar, oui ! Un film d'horreur", rétorque le gendarme réserviste. "C'est une bonne expérience", se réjouit alors Alexandre Benalla, dans une séquence complètement lunaire. "À 26 ans, si tu veux, y a pas grand monde qui vit… qui provoque deux commissions d'enquête parlementaires, qui bloque le fonctionnement du Parlement…".

"Ça te fait rire ?", réplique Crase. "Lui (Emmanuel Macron), ça le fait marrer ! Lui, il est mort de rire. Nerveusement, mais ça le fait marrer. Ça le choque pas plus que ça", lâche Benalla. "Il dit : 'On est entouré d'une bande de débiles. Si demain, il y a une […] crise, comment ça va se passer, quoi ? C'est Isma (Ismaël Emelien) qui m'a dit ça tout à l'heure. Il m'a dit : 'Écoute, si demain il y a un truc vraiment beaucoup plus grave, qu'est-ce qu'il va se passer ? Ils vont réagir comment tous ces cons ?'", indique Alexandre Benalla. Des révélations qui, si elles s'avèrent, devraient mettre Emmanuel Macron et son entourage dans de beaux draps.

Vu sur : Mediapart
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Sauver l’économie ou sauver des vies ? Pourquoi les citoyens occidentaux ne sont pas plus au clair que leurs gouvernements

05.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

06.

Covid-19... et les autres : pourquoi le nombre de maladies infectieuses est reparti à la hausse au 21e siècle

07.

Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

05.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

06.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

05.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ericjroy2000@yahoo.ca
- 03/02/2019 - 15:54
Il ment toujours....sauf là ?
Benalla, un mytho structuré qui part doucement en vrille lorsque mis progressivement devant le réel, mais qui pour l'instant s'enferre dans ses délires. Je pense que Macron à compris le loustique. Il reste aux autres (journalistes, politiques, publique) à en faire autant, ce qui est compliqué car ils ont autant que lui intérêt à ce que ce qu'il dise soit vrais.
cloette
- 02/02/2019 - 09:09
business
Benalla fait des affaires avec un président africain, puis un oligarque russe, il est libre, mais n'a plus rien à voir avec le gouvernement, j'espère !! sinon, c'est qu'il y a quelque chose de pourri au royaume de France ...
spiritucorsu
- 01/02/2019 - 22:34
Petits arrangements entre amis.
Le feuilleton Benalla n'en finit pas ,mieux,il s'éternise alimenté par les frasques du monarque et de ses favoris.Notre bon prince nous la joue Dr Jekill et Mr Hyde,par devant on fait la morale à toute la planète,on défend ardemment les droits de l'homme et des citoyens comme en Egypte ou comme pour le Vénézuéla,et de retour dans l'hexagone,on emprisonne à tout de bras et on massacre sans aucune retenu(9000 tirs de flash ball et plus de 100 blessés graves).Le locataire de l'Elysée n'a décidément aucune vergogne,ne compte pour lui que de s'accrocher à son trône comme un poux sut la tête d'un pouilleux.Ce nième épisode,on le subodorait déjà,tant il était lisible dans un scénario de petits arrangements entre amis qui sont la marque de la mafia.Quant au Français,notre bon prince n'en à cure,il n'y en a que pour les milliardaires et ses favoris.