En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien de contaminés par le Coronavirus, maintenant nommé : COVID-19 ? Des chiffres médicaux, politiques, économiques ou financiers ?

02.

Mutuelles de santé : l‘UFC-Que choisir alerte sur la hausse des tarifs mais se garde d’en donner la raison

03.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

04.

Des soldats israéliens dupés par la ruse téléphonique des fausses femmes du Hamas

05.

Daniel Markovits : “L’élitisme managérial a tué les classes moyennes.”

06.

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

07.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Mal nommer les choses : Emmanuel Macron en plein vertige camusien face aux députés LREM

03.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

04.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

05.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

06.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

03.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

04.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

05.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

06.

Panorama 2070 : ce qu’on sait faire, ce qu’on pourrait apprendre à faire et ce qu’on ne pourra pas faire pour gérer les impacts du dérèglement climatique

ça vient d'être publié
décryptage > Société
Je t’aime moi non plus

Liaison fatale : avoir ou ne plus avoir un smartphone, telle est la question

il y a 7 min 21 sec
décryptage > Politique
Les entrepreneurs parlent aux Français

La vertu française, un puritanisme venu d’ailleurs ? Liberté française ubérisée ?

il y a 15 heures 25 min
pépites > Société
Mobilisation
Appel des taxis parisiens à manifester vendredi devant la Gare de Lyon
il y a 16 heures 28 min
light > Sport
Solidarité
Racisme : le monde du football apporte son soutien à Moussa Marega
il y a 17 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Evguénie Sokolov, une pièce de théatre d'après le conte de Serge Gainsbourg

il y a 18 heures 9 min
pépites > International
Chevaux de Troie
Des soldats israéliens dupés par la ruse téléphonique des fausses femmes du Hamas
il y a 19 heures 54 min
décryptage > Environnement
Écologiste de plus en plus radicale

Écologie : vers un joli totalitarisme à visage humain

il y a 21 heures 1 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Signal, enfin une messagerie réellement cryptée pour protéger vos messages ?
il y a 22 heures 20 min
décryptage > Politique
Dure traversée de l'hiver ?

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

il y a 22 heures 57 min
décryptage > Politique
Discours présidentiel

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

il y a 23 heures 33 min
décryptage > Politique
Post Griveaux

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

il y a 35 min 12 sec
pépites > Terrorisme
Enquête
Allemagne : Le gouvernement condamne des projets d’attentats « effrayants » contre plusieurs mosquées
il y a 15 heures 50 min
pépites > International
Coronavirus
Le marathon de Tokyo annulé pour les amateurs
il y a 16 heures 54 min
Quel avenir pour la viande classique?
Steak in vitro, insectes,: quelle viande mangerons-nous demain?
il y a 17 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Minute antique", des excellentes courtes chroniques

il y a 18 heures 25 min
pépite vidéo > Politique
Affaire Griveaux
Juan Branco: "J'ai accompagné Piotr Pavlenski en tant qu'avocat et je continue à le faire"
il y a 20 heures 29 min
décryptage > International
Chiffre mensonger

Combien de contaminés par le Coronavirus, maintenant nommé : COVID-19 ? Des chiffres médicaux, politiques, économiques ou financiers ?

il y a 21 heures 30 min
décryptage > Politique
Rappel à l'ordre

Concurrence : quand Mario Monti rappelle sèchement aux Etats de l’UE leurs propres responsabilités dans l’absence de champions industriels européens

il y a 22 heures 41 min
décryptage > Economie
Disparition des classes moyennes ?

Daniel Markovits : “L’élitisme managérial a tué les classes moyennes.”

il y a 23 heures 23 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Mutuelles de santé : l‘UFC-Que choisir alerte sur la hausse des tarifs mais se garde d’en donner la raison

il y a 1 jour 33 min
© SEBASTIEN SALOM GOMIS / AFP
© SEBASTIEN SALOM GOMIS / AFP
Savoir-faire français

Maintien de l'ordre et "gilets jaunes" : la France n'en fait qu'à sa tête

Publié le 31 janvier 2019
La France ne semble pas vouloir s'inscrire dans le processus de "désescalade" prôné par ses voisins européens pour apaiser les relations entre manifestants et forces de l'ordre. Le Conseil de l'Europe se dit "gravement préoccupé".
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La France ne semble pas vouloir s'inscrire dans le processus de "désescalade" prôné par ses voisins européens pour apaiser les relations entre manifestants et forces de l'ordre. Le Conseil de l'Europe se dit "gravement préoccupé".

Chaque samedi de mobilisation des "gilets jaunes" amène avec lui son lot de blessés : manifestants, policiers, journalistes, passants… Si les "casseurs" ne sont clairement pas exempts de reproches, certains y allant pour causer de graves blessures aux forces de l'ordre, ces dernières ne sont pour autant pas mieux loties. En attestent les centaines de vidéos partagées sur le compte Twitter de l'écrivain David Dufresne, par exemple, dans lesquelles on peut voir des "gilets jaunes" éborgnés, mutilés par les fameuses armes "non-létales" des autorités, les LBD (lanceurs de balle de défense) et les grenades de désencerclement, qui ont arraché la main de plusieurs manifestants ayant tenté de les ramasser. Comme le rapporte Le Monde ce jeudi 31 janvier, la police et la gendarmerie française n'ont, à l'inverse de plusieurs pays européens, pas mené de réforme afin de faire diminuer le nombre de violences lors des manifestations. Le Conseil de l'Europe se dit "gravement préoccupé" par la situation.

Les autorités françaises n'aiment pas "recevoir des leçons des autres sur leurs stratégies"

Ainsi, entre 2010 et 2013, neuf pays européens participaient au programme de recherches Godiac (Good practice for dialogue and communication as strategic principles for policing political manifestations in Europe), soutenu par l'Union européenne, pour tendre vers un apaisement des relations entre citoyens et forces de l'ordre. La France, qui revendique une longue tradition du maintien de l'ordre public, n'en faisait pas partie. "En France, les forces de l’ordre disent avoir inventé le maintien de l’ordre et montrent une belle résistance à coopérer et à recevoir des leçons des autres sur leurs stratégies", explique au Monde Olivier Fillieule, chercheur en sciences politiques à l'université de Lausanne (Suisse) et au CNRS.

Or, la mobilisation des "gilets jaunes" confronte la police et le gendarmerie à une contestation polymorphe, sans réel leader ni mot d'ordre, où se mêlent manifestants pacifistes et individus violents. "La technicité des forces mobiles françaises, reconnue, n’est pas remise en cause. Mais la réflexion est en cours sur la pédagogie pendant les manifestations, et il faut aller dans cette direction", précise au quotidien Grégory Joron, délégué national des officiers des CRS au syndicat Unité SGP Police Force ouvrière. L'enjeu de communication avec la foule est primordial pour éviter d'envenimer des situations qui pourraient éventuellement ne pas dégénérer. "Beaucoup de personnes ne comprennent pas pourquoi elles sont dans un nuage de gaz lacrymogène alors qu’elles sont à 100 mètres des premiers rangs", ajoute le syndicaliste. "Elles ne peuvent pas comprendre ce que signifient les avertissements des forces de l’ordre : le tir d’une fusée rouge, le fonctionnement des sommations ou les appels aux haut-parleurs".

"Unités de paix", panneaux informatifs, policiers psychologues…

Les unités antiémeutes françaises sont plus lourdement armées que dans de nombreux pays européens. Les changements tactiques contraints par les différentes formes de protestation des "gilets jaunes", alliés à un manque de formation chez certaines unités déployées en renfort, auraient participé à l'augmentation totale du nombre de blessés. "Loin d’apaiser les tensions et de garantir la protection de l’ordre public et des libertés fondamentales, [le modèle du maintien de l’ordre] se révèle être contre-productif sur les court, moyen et long termes", prévenait en 2017 l'association ACAT dans un avis remis au Défenseur des droits et dans lequel elle invitait les autorités françaises à "s’engager urgemment dans la voie empruntée par leurs homologues européennes".

Tandis qu'aux Pays-Bas, des "unités de paix" font le lien entre policiers antiémeutes et manifestants, sur le modèle des "officiers médiateur" suédois, que de grands écrans lumineux préviennent, en Allemagne, des opérations menées actuellement par la police (charge, sommation, demande d'évacuation), et que la création en Espagne d'un département de médiation, composé de policiers formés en psychologie, présente des résultats encourageants (-70% d'incidents en manifestation en trois ans), la France revendique une indépendance d'abord symbolique, mais également économique. Pour cause, cette "exception française" semble séduire sur le marché de l'armement et de la formation de polices étrangères, friandes de venir découvrir le "savoir-faire" français dispensé par la direction de la coopération international (DCI), qui forme les jeunes gendarmes et policiers. Ironie du sort, selon Le Monde : une expérimentation devait avoir lieu lors d'une manifestation fin 2018 pour tester la communication des policiers, mais le mouvement des "gilets jaunes" a remis cela à plus tard.

Vu sur : Le Monde
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien de contaminés par le Coronavirus, maintenant nommé : COVID-19 ? Des chiffres médicaux, politiques, économiques ou financiers ?

02.

Mutuelles de santé : l‘UFC-Que choisir alerte sur la hausse des tarifs mais se garde d’en donner la raison

03.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

04.

Des soldats israéliens dupés par la ruse téléphonique des fausses femmes du Hamas

05.

Daniel Markovits : “L’élitisme managérial a tué les classes moyennes.”

06.

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

07.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Mal nommer les choses : Emmanuel Macron en plein vertige camusien face aux députés LREM

03.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

04.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

05.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

06.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

03.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

04.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

05.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

06.

Panorama 2070 : ce qu’on sait faire, ce qu’on pourrait apprendre à faire et ce qu’on ne pourra pas faire pour gérer les impacts du dérèglement climatique

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Gré
- 01/02/2019 - 21:25
Tiens, voilà l'UE qui se
Tiens, voilà l'UE qui se réveille ! Faut-il que la situation devienne grave ...