En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© SAUL LOEB / AFP
Hypocrisie
Malgré l'affaire Khashoggi, l'Allemagne continue de vendre des armes à Riyad
Publié le 30 janvier 2019
Si Berlin a gelé toute nouvelle licence d'exportation vers l'Arabie saoudite, la livraison de matériels n'est pas proscrite. Un laxisme dont les industriels allemands comptent bien profiter.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Si Berlin a gelé toute nouvelle licence d'exportation vers l'Arabie saoudite, la livraison de matériels n'est pas proscrite. Un laxisme dont les industriels allemands comptent bien profiter.

L'Allemagne faillirait-elle à ses engagements ? Tandis qu'Angela Merkel avait annoncé, le 22 octobre dernier, suspendre ses ventes d'armes à Riyad, en réaction à l'assassinat du journaliste saoudien Jamal Khasoggi au consulat d'Arabie saoudite à Istanbul, en Turquie, La Tribune de Genève indique ce mercredi 30 janvier que ces mesures ne seraient pas appliquées aussi sévèrement qu'elles le devraient.

Berlin durcit le ton, mais…

Car si le gouvernement a bien durci le ton à la mi-novembre en gelant toute nouvelle licence d'exportation vers le pays du Moyen-Orient, actuel 4e meilleur client de l'Allemagne dans ce secteur (416 millions d'euros en 2018), Berlin n'a pas interdit la livraison des matériels ayant déjà reçu une autorisation d'exportation. En théorie, indique le quotidien suisse, les industriels allemands pourraient donc poursuivre leurs livraisons, mais ne prendraient pas le risque de le faire, faute d'un soutien du gouvernement.

C'est notamment le cas des navires patrouilleurs Lürssen, que le constructeur allemand veut maintenant refourguer à la police maritime allemande. De plus, les très importants appels d'offres prévus par Berlin dissuaderaient les industriels de se rebiffer. Mais il en fallait bien un pour contrevenir aux règles établies, en l'occurrence Rheinmetall, dont l'un de ses anciens haut dirigeants est PDG de la SAMI (Saudi Arabian Military Industrie), en charge de l'industrie d'armement du royaume gouverné par le prince héritier Mohammed Ben Salmane.

Rheinmetall utilise sa filiale pour contourner l'interdiction

Comme l'explique La Tribune de Genève, le groupe allemand ne se prive pas de contourner l'interdiction du gouvernement en s'appuyant sur ses filiales étrangères. Pour ce faire, l'usine de munitions d'Al-Kharj, en Arabie saoudite, construite par Rheinmetall via sa filiale sud-africaine, Rheinmetall Denel Munition (RDM), continue de produire les obus et bombes aéroportées dans lesquels elle est spécialisée. Quelque 300 obus d'artillerie et 600 obus de mortier sortiraient des chaînes de production chaque jour. Selon le magazine Stern et le magazine-télé Report München, Rheinmetall continuerait donc de livrer des armes à Riyad par le biais de ses filiales italienne et sud-africaine, et ce malgré l'interdiction explicite du gouvernement allemand.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
02.
La Chine détient-elle une arme nucléaire en étant capable de bloquer l’approvisionnement des Etats-Unis en terres rares ?
03.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
04.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
05.
SOS médecins : les hebdos au chevet de l'Europe ; Bellamy laisse Nicolas Sarkozy de marbre et atomise Dupont-Aignan ; L'ami milliardaire qui finance Francis Lalanne ; Valls souffre, le PS meurt (selon lui)
06.
Une femme et son bébé percutés par une trottinette électrique à Paris
07.
Libérer l’Europe des lobbies ? Anatomie d’une idée fausse ET dangereuse pour la démocratie (et voilà pourquoi vous ne devriez pas céder à ses sirènes...)
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
05.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
06.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
06.
Vidéo de Vincent Lambert : son épouse va porter plainte
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Marie-E
- 31/01/2019 - 11:57
la France et l'Allemagne
la difference est que
nous dependons plus de l'Arabie Seoudite question finances que l'Allemagne et on commence a enerver MBS et le reste du Golfe a part le Qatar
nos associations preferent faire pression sur Macron plutot que sur Merkel pour aller parler des droits de l'homme aux pays du Moyen Orient
la France adore donner des lecons de morale au monde entier et se rend ridicule
mais en ce qui concerne l'affaire Khashoggi, desolee mais ce monsieur avait ete ami de Ben Laden avant de tourner Frere Musulman ce qui explique d'ailleurs le forcing turc.
Donc l'Allemagne a raison.
Enfin l'episode qui dure des Gilets Jaunes a beaucoup de repercussions a l'etranger et est l'occasion de se moquer de Macron et de son arrogance.
J'ai bien aime dans la conference Macron et Sissi en Egypte la question du journaliste egyptien sur le respect des droits humains par la France alors que Macron venait de soulever .... tres doucement ... la question des droits de l'homme en Egypte.
J'accuse
- 30/01/2019 - 15:52
L'argent n'a pas d'odeur
L'affaire Khashoggi est un non-événement: depuis quand l'assassinat d'un opposant à une dictature est-il une raison pour suspendre des relations commerciales avec ce pays ?
Ce qui en revanche devrait faire cesser les livraisons d'armes est ce que l'Arabie en fait: la guerre au Yémen, avec des dizaines de milliers de morts dont la presse parle peu, voire pas du tout, comme dans cet article.
La vente d'armes est donc un soutien diplomatique à cette guerre, ce qui n'étonnera pas, sachant qu'il s'agit en fait d'un conflit indirect contre l'Iran. Les Yéménites sont les victimes collatérales de la détestation de l'Iran, pourtant moins haïssable que l'Arabie puisque les Saoudiens sont des financiers de groupes terroristes.
Poussard Gérard
- 30/01/2019 - 15:36
Et la morale???
La france, l'allemagne dirigés par des politiques carbonisés par leur attitude laxiste envers les migrants et leur mépris envers les citoyens, osent donner des leçons à la planète entière..
Beurk