En direct
Best of
Best of du 8 au 14 juin
En direct
© PHILIPPE LOPEZ / AFP
Réaction
Laurent Wauquiez souhaite un « big bang fiscal »
Publié le 10 janvier 2019
Le président du parti Les Républicains était interviewé par Les Echos, hier. Il donne sa solution face à la crise des gilets jaunes et s'en prend à Emmanuel Macron.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le président du parti Les Républicains était interviewé par Les Echos, hier. Il donne sa solution face à la crise des gilets jaunes et s'en prend à Emmanuel Macron.

Très en vue au début du mouvement des gilets jaunes, Laurent Wauquiez s'est fait depuis très discret. Un silence stoppé hier, le président des Républicains s'est exprimé dans Les Echos. Interview dans laquelle il tire un bilan négatif de la gestion de la crise des gilets jaunes.

« Qu'on puisse avoir autant de désordre dans le cœur de Paris avec 3 500 personnes dans un rassemblement, ce n'est pas normal. […] Je suis consterné par ce que le gouvernement a mis sur la table. Ce sont les recettes de l'ancien monde, comme si le pouvoir d'achat pouvait se décréter à coups de primes gouvernementales et de déficit public. Les Français ne sont pas sots. » a déclaré le président du conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes.

Il a ensuite donné ses solutions pour sortir de ce conflit. Laurent Wauquiez propose « un big bang fiscal » : « Il faut tout remettre à plat. Il existe aujourd'hui 350 impôts et taxes, des niches fiscales partout, le système est illisible et imprévisible. Il faut supprimer des taxes, baisser les impôts, réduire le nombre de tranches […] Les Républicains ont mis sur la table un plan d'économies de 20 milliards d'euros par an, via l'augmentation du temps de travail des fonctionnaires, une allocation sociale unique, l'alignement des régimes de retraite et la chasse aux doublons Etat-collectivités. »

"La politique économique d'Emmanuel Macron est un échec"

L'ancien ministre de Nicolas Sarkozy propose également de mettre en place un impôt sur le revenu à taux unique appelé "flat tax" : « Notre système fiscal est à bout de souffle. Il n'est ni juste, ni efficace. Le prélèvement à la source, vendu comme la réforme du siècle, est l'incarnation typique des erreurs complètes de logiciel. La question n'est pas comment collecter les impôts, mais comment les baisser. »

Questionné par le quotidien économique sur le président de la République, Laurent Wauquiez a été clair : « La politique économique d'Emmanuel Macron est un échec : pire déficit de la zone euro, seul pays à ne pas se désendetter, une des plus faibles croissances, des prélèvements record. La France danse sur un volcan. […] Au bout de deux ans, les problèmes n'ont pas été réglés sur la dépense publique, les déficits ou la compétitivité du pays. J'espère qu'on va enfin rentrer dans des vraies réformes, utiles. »

Le président des Républicains s'est également dit favorable au référendum d'initiative citoyenne, contre un retour de l'ISF et souhaite un grand débat national ouvert où tous les sujets pourraient être abordés. En fin d'interview avec Les Echos, il est revenu sur les départs d'Alain Juppé et surtout de Thierry Mariani qui a rejoint le Rassemblement National. Un changement de bord qu'il ne condamne pas : « Ce qui est sûr, c'est que je ne la partage pas. J'ai toujours été sans la moindre ambiguïté sur le sujet : tant que je m'occuperai de notre famille politique, il n'y aura pas d'alliance avec Marine Le Pen. Leur horizon est la sortie de l'Europe et l'abandon de l'euro. Ce serait le chaos économique. »

Vu sur : Les Echos
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
02.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
03.
Le sondage qui montre que les sympathisants de LREM se situent de plus en plus à droite
04.
Stars ET milliardaires : quand la puissance de la célébrité transforme Jay Z ou Rihanna en magnats des affaires
05.
Laura Smet a épousé Raphaël Lancrey-Javal au Cap Ferret
06.
Vous pensiez qu’un verre de lait et un jus d’orange étaient le petit-déjeuner parfait ? Voilà pourquoi vous avez tort
07.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
01.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
02.
Cette nouvelle technique du dépistage du cancer de la prostate qui pourrait sauver de nombreuses vies
03.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
04.
Hausse des prix de l’électricité : merci qui ?
05.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
06.
Révolution sur canapé : une enquête montre que 92% des activistes berlinois d’extrême-gauche vivent chez papa-maman
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
“Droite moderne”, “LREM pragmatique pour le bien du pays” : mais au fait, qu’est ce que cela veut vraiment dire ?
03.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
04.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
05.
Réforme des retraites : pourquoi les salariés du privé ont toutes les raisons de s’inquiéter
06.
De Benalla à Loiseau en passant par Castaner : ces déceptions personnelles d'Emmanuel Macron qui montrent son incapacité à bien s'entourer
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
hoche38
- 15/01/2019 - 19:32
Rêves
Que vont peser les velléités de Laurent Wauquiez à faire un" big-bang fiscal", qu'il n'avait pas fait quand il était aux manettes, dans la tempête politique que les siens et ses clones de gauche ont provoquée et qui nous arrive droit sur la figure.
jerome69
- 15/01/2019 - 09:26
A Cloette
Votre question est compliquée car elle dépends de beaucoup de facteur autres qu'un taux d'endettement. le japon a une dette qui représente 240% de son PIB et pourtant son économie reste florissante pour tout une tas de facteur. La Grêce ou le Portugal, et autre pays sud Europe, ont ou avaient des dettes qui représentait beaucoup moins, 60% ou qq chose comme çà, et l 'économie était à l agonie. Il faut aussi tenir compte de la puissance économique et industrielle du pays, les bases du japon ne sont pas celles de la Grèce.
pour en revenir à la France ,le remboursement de la dette représente déjà le deuxième budget de l'état juste derrière l 'education nationale. autant dire que tout cet argent, si on avait pas eu des cigales comme gouvernement depuis Mitterrand qui a amorcé le déclin, on aurait une sacrée marge sou le pied pour gérer le budget. deuxièmement les taux d 'intérêt sont tres tres bas actuellement grace a la politique de la banque européenne ces dernières années situation qui prendra fin a 2019 ce qui va faire remonter les taux et mécaniquement faire monter l argent a rembourser.
Wortstein
- 13/01/2019 - 09:39
Il n'a pas le choix
et tant mieux s'il brise les digues du socialisto correct de la bonne fiscalité. En finir avec les vache sacrées de l'orthodoxie prédatrice et uniquement redistributive pour les autres. Quand on achète la pauvreté, on crée les conditions d'une corruption à l'échelle nationale. Enfin la flat tax et la suppression des niches reviennent dans le débat! Bravo à Wauquiez qu'on accusait un peu vite d'être pusillanime et peu clair sur sa ligne. Autant qu'il change pour de bon. Il fera hurler les Pockety et consorts champions de l'étranglement fiscal pour soi-disant "plus d'égalité". On voit le résultat: 40 ans à payer à fond perdu des aides en tout genre ont créées les conditions d'une guerre civile où tout le monde envie et déteste tout le monde. En somme, le monde rêvé de l'égalitarisme socialotrope...