En direct
Best of
Best Of
En direct
© BERTRAND GUAY / AFP
Suicide
Maggy Biskupski, présidente des "policiers en colère" s'est suicidée
Publié le 13 novembre 2018
La policière de 36 ans était devenue l'un des visages symboliques de la grogne au sein des forces de l'ordre.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La policière de 36 ans était devenue l'un des visages symboliques de la grogne au sein des forces de l'ordre.

Maggy Biskupski, présidente de l’association "Mobilisation des policiers en colère" s'est donné la mort avec son arme de service lundi soir à son domicile de Carrières-sous-Poissy (Yvelines). L'un de ses collègues qui n'avait pas de nouvelles a prévenu les secours qui n'ont pu sauver la jeune femme qui s'était tiré une balle dans la tête. Elle a laissé une lettre pour expliquer son geste.

Membre de la BAC des Yvelines, elle avait créé l'association Mobilisation des policiers en colère (MPC) en 2016, après l'attaque au cocktail molotov contre plusieurs voitures de police à Viry-Châtillon. Au fil du temps elle était devenue le symbole de la grogne des policiers et avait multiplié les apparitions devant les caméras de télévision. Une médiatisation qui lui avait valu d'être visé par une enquête de l'IGPN (la Police des Polices) pour avoir enfreint son devoir de réserve.

Maggy Biskupski dénoncait souvent les conditions de travail et le mal-être des policiers qui était symbolisés par le nombre de suicides anormalement élevé depuis des années dans la profession. Elle avait notamment fustigé l'inaction du gouvernement sur ce point. Elle était sur le plateau des "Terriens du samedi" sur C8 en septembre, lorsque Yann Moix avait déclaré que les policiers "chiaient dans leur froc", propos qu'il avait regretté.

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a exprimé sa "tristesse profonde" suite à cet acte.
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
04.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
05.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
06.
Emploi record et hausse des salaires au Royaume-Uni... Mais que se passe-t-il à 9 jours du Brexit ?
07.
Electricité : le record de production par les éoliennes battu le 14 mars est un faux espoir
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
04.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
05.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
06.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
05.
Grève mondiale des élèves pour le climat : 5 éléments pour déterminer s’il faut s’en réjouir ou... s’en inquiéter sérieusement
06.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires