En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© MAHMUD HAMS / AFP
Version des faits

Mort d’un bébé à Gaza : la famille aurait menti sur les causes du décès en échange d’une rémunération du Hamas

Publié le 21 juin 2018
D’après un acte d’accusation, le Hamas aurait donné de l’argent à une famille dont le bébé est mort au mois de mai à Gaza. En contrepartie, cette dernière devait soutenir que l’enfant était décédé après avoir inhalé des gaz lacrymogènes lancés par l’armée israélienne.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
D’après un acte d’accusation, le Hamas aurait donné de l’argent à une famille dont le bébé est mort au mois de mai à Gaza. En contrepartie, cette dernière devait soutenir que l’enfant était décédé après avoir inhalé des gaz lacrymogènes lancés par l’armée israélienne.

Près de 2,000 euros, soit 8,000 shekels auraient été versés par le Hamas à la famille de Leïla al-Ghandour, un bébé de 8 mois mort en mai dernier. Après son décès, la famille avait accusé l’armée israélienne. Le ministre gazaoui de la Santé, avait lui aussi, dans un premier temps, annoncé que l’enfant avait trouvé la mort après avoir respiré les gaz lacrymogènes employés par les soldats israéliens.

 

Aujourd’hui, cette version des faits est remise en cause. Selon un acte d’acte d’accusation déposé jeudi, contre le cousin du bébé, Mahmoud Omar, également membre des Brigades des martyrs d’Al-Aqsa, l’accusé aurait affirmé que la mère de l’enfant lui avait annoncé le décès lié à une maladie du sang. Le frère de Leïla al-Ghandour serait lui aussi décédé de la même maladie, au même âge en 2017. Le moi dernier, cet évènement avait été largement médiatisé. Les funérailles de l’enfant avaient été retransmises par certains journaux télévisés.

 

 

Vu sur : Lu sur i24NEWS
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

02.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

03.

L'arrivée du Pape François et la fin d'une Eglise dogmatique

04.

Après l’annonce de la mort d’Hamza Ben Laden, de hauts responsables d’Al-Qaida réapparaissent

05.

Classement Bloomberg des familles les plus fortunées : pourquoi les dynasties règnent plus que jamais sur le capitalisme mondial

06.

La guerre des changes aura lieu

07.

Donald Trump réfléchirait à acheter le Groenland : l'île répond qu'elle n'est pas à vendre

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

03.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

04.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

05.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

06.

Comment se fait-il qu'un pays aussi beau que la Pologne ait un gouvernement de m... ?

01.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

04.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

05.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

06.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?

Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Septentrionale
- 23/06/2018 - 12:25
Comme peut le dire un mahométan
Je les ai déjà eu une fois...§§§ Il est temps de dénoncer les mensonges mortifères cyniques des barbares coraniques et de blâmer l'humanisme pervers et complice de la gauche retors, moraline et a-morale.
Anouman
- 22/06/2018 - 21:37
Mensonge
"Le moi dernier, cet évènement avait été largement médiatisé..." Bien entendu il doit s'agir du "mois" (que viendrait faire Freud là-dedans). Ce qui prouve que tous ces cons de médias ne vérifient pas les infos qu'ils diffusent et nous inondent de "fake-news" mais je doute qu'elles seront visées par la loi Macron. Ce qui est plus rare c'est que l'on soit informé du caractère bidon de leurs infos à deux balles.
A M A
- 22/06/2018 - 12:31
Vas croire ces salades….
Vas croire ces salades….