En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© LUDOVIC MARIN / AFP
Alliance

Municipales 2020 : LREM pourra soutenir des listes menées par des candidats LR

Publié le 04 juin 2018
"Nous pourrons soutenir des gens issus de LR ou du PS", a annoncé Christophe Castaner sur Public Sénat.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Nous pourrons soutenir des gens issus de LR ou du PS", a annoncé Christophe Castaner sur Public Sénat.

"On aura des candidats LR partout, mais on se mêlera pas de la composition des listes", aurait lancé en mai Laurent Wauquiez devant l’équipe dirigeante des Républicains. "Sous-entendu : la direction du parti fermera les yeux si les candidats investis souhaitent mettre des Marcheurs sur leur liste", avait précise le 20 mai dernier Le Journal du Dimanche, qui avait révélé cette information. Ce lundi 4 juin, ces dires ont été confirmés par le délégué général de La République en marche Christophe Castaner, qui a annoncé que son parti pourrait soutenir des listes emmenées par des candidats du parti Les Républicains lors des élections municipales de 2020.

"Nous pourrons soutenir des gens issus de LR ou du PS"

À "La République en marche nous ne sommes pas un mouvement classique qui considère que tous ceux qui sont en place sont nuls et que nous, parce qu'on arrive, on est meilleurs", a-t-il déclaré sur Public Sénat. Et de préciser une peu plus tard à l'AFP : "Nous pourrons soutenir des gens issus de LR ou du PS".

"Il y a des endroits où vous avez des maires élus avec une étiquette du Parti socialiste, une étiquette des LR, qui ont fait un super boulot", a affirmé Christophe Castaner sur Public Sénat. "Ce pourra être le cas à Toulouse [où le maire LR est Jean-Luc Moudenc, NDLR]; à Bordeaux je ne sais pas si Alain Juppé sera à nouveau candidat. Mais ça pourra être le cas partout, je n'exclus rien", a-t-il ajouté.

Les consignes données aux Marcheurs

"Et je l'ai dit à tous les marcheurs : vous faites d'abord un diagnostic de situation, vous allez à la rencontre des habitants, vous sentez la perception : est-ce que ce maire joue le jeu de la démocratie ? Est-ce que ce maire a transformé sa ville ? Si c'est le cas, je me fiche de savoir s'il a été un jour Républicain ou pas, je lui ferai une proposition de travail, je proposerai un socle de valeurs communes, un engagement commun, je demanderai à des marcheurs de l'accompagner si le maire le souhaite, et je pourrai parfaitement soutenir un maire - je étant La République en marche - quel que soit l'origine de son engagement", a-t-il détaillé les consignes données aux Marcheurs.

"Je ne crois pas au déterminisme politique", a insisté Christophe Castaner. "Le premier geste politique d'Emmanuel Macron a été le dépassement politique", que l'"on va poursuivre au moment des européennes et au moment des municipales", a-t-il conclu.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

02.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

03.

Au Yémen, les Emirats Arabes Unis défendent leurs intérêts... au détriment des Saoudiens

04.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

05.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

06.

Pourquoi l’euro pourrait bien être le prochain dommage collatéral de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis

07.

Yémen, la situation évolue discrètement cet été à l'abri des regards des vacanciers

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

03.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

04.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

01.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

04.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

05.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

06.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?

Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 04/06/2018 - 23:06
Les sondages élyséens sont si mauvais pour LREM...
qu’ils sont déjà prêts à toutes les compromissions?...après simplement un an d’existence?...ça sent pas bon!
winnie
- 04/06/2018 - 20:39
C est certain,
deja Macron compatibles les LRMPS (ex UMPS ) pourrons tranquilement museler toute opposition, surtout FN et FI.
Bobby Watson
- 04/06/2018 - 17:08
Magouille grossière
Sûrs de n'avoir aucune grande ville, LAREM veut siphonner les voix des LR. Tout en essayant par tous ses affidés ( ici même Messieusr Desgouilles et Le Noan ) de torpiller Wauquiez. Rien d'autre à attendre d'un ex-socialiste qui a fait élire Estrosi. Bis repetita placent.