En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
Toujours tendu
Notre-Dame-des-Landes : la position des Zadistes est "incompréhensible et inacceptable" pour la préfète Nicole Klein
Publié le 19 avril 2018
"Il y a un refus absolu d'entrer dans ce qui est normal pour tout autre agriculteur en France" a estimé la préfète de la région Pays de la Loire et de la Loire-Atlantique.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Il y a un refus absolu d'entrer dans ce qui est normal pour tout autre agriculteur en France" a estimé la préfète de la région Pays de la Loire et de la Loire-Atlantique.

"Incompréhensible et inacceptable". Nicole Klein, préfète de la région Pays de la Loire et de la Loire-Atlantique, a évoqué sur Europe 1 ce jeudi la réunion qui s'est tenue mercredi à la préfecture de Nantes entre autorités et les occupants de la Zad de Notre-Dame-des-Landes. Un rendez-vous en forme d’impasse, et ce alors que la situation reste toujours très tendue sur le terrain. "On ne peut pas dire que rien n'a bougé" a affirmé Nicole Klein. "Je vais revoir cette délégation demain pour une ultime tentative pour faire bouger les choses".

Elle a cependant déploré l’attitude de certains zadistes. "C'est vrai que je pensais que la délégation qui avait accepté de venir me voir avancerait vers des choses qu'on leur demande qui sont assez simples : donner leur nom et présenter un projet agricole. Il y a un refus absolu d'entrer dans ce qui est normal pour tout autre agriculteur en France, c'est incompréhensible et inacceptable pour tous les autres".

Europe 1 rappelle que l’exécutif a laissé jusqu'au 23 avril aux Zadistes de Notre-Dame-des-Landes pour se régulariser en remplissant une déclaration d'intention sans valeur juridique mais préalable à la signature ou non de baux agricoles précaires. "Ce qui est demandé est demandé à tous les agriculteurs de France. Ça s'est passé comme ça au Larzac. José Bové me disait que les agriculteurs avaient déposé des projets nominatifs" a souligné la préfète.

Vu sur : Lu sur Europe 1
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
02.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
03.
Montée du Brexit Party dans les sondages : Le Royaume-Uni en voie de s'enfoncer dans l'une des plus graves crises politique de son histoire
04.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
05.
La Chine est désormais le premier partenaire commercial de l’Allemagne et voilà ce que ça change pour l’Europe
06.
Dear Melania : pourquoi les médias se trompent (aussi) sur la First Lady
07.
Cet autre mea culpa que devrait envisager Emmanuel Macron pour préserver la fin de son quinquennat
01.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
02.
Aveuglement ? Un dîner caritatif est organisé à Saint-Denis au profit d’un Centre de formation des Oulémas soupçonné d’entretenir de troubles liens avec les dhijadistes anti-occidentaux
03.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
04.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
05.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
06.
Le Monde a découvert une nouvelle et grave pathologie : la droitisation des ados !
01.
“Droite Trocadéro” contre “droite mercato” : ce que cache la querelle entre LR et ex LR ralliés au macronisme
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
Le glyphosate, le dernier débat hystérique de tous ceux qui se méfient de l’Europe et du progrès
06.
De l'art d'utiliser les morts : et Nathalie Loiseau enrôla Simone Veil dans sa campagne
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
moneo
- 20/04/2018 - 09:22
ça fait peur
la préfète ne comprend pas la nature de l'opposition Zadiste...
Anouman
- 19/04/2018 - 20:28
zadistes
Mais pourquoi le préfet devrait-il discuter avec des gens dans l'illégalité? On voit bien qu'il y a un pouvoir faible dans ce pays.
VV1792
- 19/04/2018 - 19:08
Tout est dit, une prefete,
Tout est dit, une prefete, soi disant detentrice de l' autorite de l' etat: la prefete negocie!!
Fut un temps ou les commissaires de la Republique envoyait les factieux direct au bagne..