Ecarts de conduite
Obama dans de sales draps
Publié le 17 avril 2012
Un scandale sexuel impliquant onze de ses gardes du corps ternit le déplacement du président américain en Colombie.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un scandale sexuel impliquant onze de ses gardes du corps ternit le déplacement du président américain en Colombie.

[Mis à jour le 17 avril à 17h]

Selon les premiers résultats de l'investigation, l'ampleur de l'affaire pourrait être plus importante que prévu. Des personnels militaires, au nombre d'une dizaine, pourrait avoir été impliqués dans cette soirée de débauche à l’hôtel, et non pas seulement 5 membres du service de sécurité rapprochée, selon un haut fonctionnaire de la défense.

[Mis à jour le 16 avril à 07h08]

Barack Obama a réclamé une enquête "approfondie et rigoureuse" dans le scandale de prostitution impliquant ses gardes du corps. En conférence de presse à Cathagène, le président américain a reconnu "évidemment, je serai très en colère" si les accusations sont confirmées. Il a cependant tenu à féliciter le Secret Service, la police d'élite attachée à sa protection, pour son "travail extraordinaire".

----

Le scandale pourrait bien avoir assombri la venue du président américain au Sommet des Amériques qui se tient depuis samedi à Carthagène, en Colombie. Onze des gardes du corps de Barack Obama ainsi que cinq militaires sont accusés d'avoir eu recours aux services de prostituées locales dans leur hôtel alors qu'ils préparaient la visite colombienne du président américain.

Face à l'ampleur prise par l'affaire, révélée par la police de Carthagène et le Washington Post dès vendredi, Paul Morrissey, le patron du Secret Service, a lui-même annoncé la suspension des onze agents impliqués, qui ont été rapatriés à Washington pour y être interrogés. Quant aux militaires concernés, ils ont été consignés dans l'attente d'un éventuel passage devant la justice militaire américaine.

Alors que le scandale a largement évincé les sujets qui devaient être débattus lors du sommet, le porte-parole de la Maison Blanche, Jay Carney, a déclaré lors d'un point presse que le président américain faisait toujours "pleinement confiance au Secret Service".

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
02.
Les effroyables supplices infligés à Ravaillac, l’assassin du "bon roi" Henri IV
03.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
04.
Emmanuel et Brigitte Macron profitent d'un bain de foule au Touquet
05.
1er Mai : les Gilets jaunes se préparent pour l'"acte ultime"
06.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
07.
Le paradoxe des sacs plastiques ou quand le remède (de leur suppression) est pire que le mal
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
04.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
05.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
06.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
05.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
06.
Névroses nationales : et la France de demain, vous la voulez à l’identique ou conscientisée ?
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Mandos
- 17/04/2012 - 14:40
Mais non
Obama ne peut être tenu pour responsable de quoi que ce soit. Il est beau et gentil, et intelligent. Tout ce qu'il fait est bien, si ce n'est pas bien, c'est qu'il n'y est pour rien. Il s'entoure de gens compétents, honnêtes et intègres en qui on peut avoir confiance. C'est un prix Nobel de la Paix, et un message d'espoir pour l'Humanité. En plus il est drôle, et cool. Il est au top Obama. Il sera réélu.
Cicero
- 16/04/2012 - 15:53
Obama responsable et bien voyons?
Je ne vois pas en quoi Obama est responsable de ce qui a pu se passer. C'est un rapprochement inacceptable que ses adversaires politiques n'hésitent pas à faire en pleine année électorale surtout connaissant le puritanisme américain. Le vrai problème est le manque total de professionalisme de ces agents. Le chantage est l'arme la plus utilisée par les services d'espionnage et pour des hommes mariés, aller avec des prostituées sachant que cela peut être utilisé contre eux pour les faire chanter, c'est d'une bêtise crasse. Je pense que ces petits gars ont du soucis à se faire pour leur futur parceque je pense que leur hiérarchie ne va pas les rater.
MONEO98
- 15/04/2012 - 18:36
comprend pas
1/le rapport avec Obama :Il est responsable des coucheries du personnel? c'est lui qui a organisé cela?
2/ c'est un crime dans le pays d'accueil ou aux USA de recourir aux prostitués? va falloir agrandir les prisons
Heureusement que le ridicule ne tue pas...;