En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

03.

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

04.

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

05.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

06.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

07.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

03.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

06.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

ça vient d'être publié
light > Europe
Famille royale
Affaire Jeffrey Epstein : le prince Andrew décide de mettre fin à ses engagements publics
il y a 2 min 1 sec
pépites > Sport
Colère
JO 2024 à Paris : les hôteliers décident de suspendre leur participation à l'organisation des Jeux olympiques suite au partenariat avec Airbnb
il y a 1 heure 14 min
pépites > Justice
Lutte contre le terrorisme
Attentat déjoué dans le Thalys : le parquet national antiterroriste demande un procès pour Ayoub El Khazzani et pour trois autres suspects
il y a 3 heures 49 min
light > Culture
Oscar de la meilleure création du monde
Puy du Fou : le parc reçoit le prestigieux prix du Thea Award pour le spectacle "Le premier Royaume"
il y a 4 heures 56 min
pépite vidéo > Religion
A la rencontre des fidèles
Visite officielle du pape François en Thaïlande et au Japon
il y a 6 heures 14 min
décryptage > Santé
Mesures

Plan d'urgence pour l'hôpital public : comment le gouvernement ménage dangereusement la chèvre et le chou

il y a 7 heures 21 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Misérables" : le réalisateur Ladj Ly casse la baraque

il y a 8 heures 43 min
rendez-vous > Social
Politico Scanner
Des casseurs aux LBD, radioscopie de l’opinion des Français face à la violence dans les conflits sociaux
il y a 10 heures 2 min
décryptage > Economie
Lettre

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

il y a 11 heures 35 min
décryptage > France
Un aveu

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

il y a 12 heures 5 min
pépites > Social
Marche de la colère Acte II ?
Grève du 5 décembre : la police pourrait rejoindre la mobilisation contre la réforme des retraites
il y a 46 min 54 sec
pépite vidéo > Media
Bras de fer médiatique
Yann Barthès diffuse l'enquête de Valeurs actuelles sur Quotidien et sur la tyrannie des bien-pensants
il y a 3 heures 20 min
light > Culture
Polémique
"J'Accuse" : la collectivité Est Ensemble renonce finalement à demander la déprogrammation en Seine-Saint-Denis du film de Roman Polanski
il y a 4 heures 20 min
pépites > Religion
Nouvelle polémique ?
Vesoul : une religieuse catholique privée de maison de retraite pour son voile
il y a 5 heures 35 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 7 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Ingénu" de Voltaire : un Candide au pays des puissants, un Ingénu dans le monde

il y a 8 heures 31 min
pépites > Santé
Répondre à la crise
Le gouvernement dévoile son "plan d'urgence" pour l'hôpital public avec notamment une hausse du budget et une reprise de la dette
il y a 9 heures 27 min
décryptage > Politique
Réforme

Retraites : cette violence qui nous attend au fond de l’impasse politique

il y a 10 heures 52 min
décryptage > Politique
"J'ai besoin de vous"'

Congrès des maires : Emmanuel Macron surestime l’impact de la politique de simplification mise en œuvre à destination des élus locaux

il y a 11 heures 48 min
décryptage > International
A l'intérieur comme à l’extérieur

Le régime iranien confronté à une double contestation

il y a 12 heures 18 min
© GERARD JULIEN / AFP
© GERARD JULIEN / AFP
A couteaux tirés

Salon de l'agriculture : vif échange entre un céréalier et Emmanuel Macron sur le glyphosate

Publié le 24 février 2018
"Les ouvriers agricoles, les consommateurs qui demain diront 'Vous aviez le glyphosate, vous le saviez, vous n’avez rien fait', ils me regarderont les yeux dans les yeux, et ils iront pas vous chercher", a répliqué le chef de l'Etat a un céréalier qui l'interpellait.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Les ouvriers agricoles, les consommateurs qui demain diront 'Vous aviez le glyphosate, vous le saviez, vous n’avez rien fait', ils me regarderont les yeux dans les yeux, et ils iront pas vous chercher", a répliqué le chef de l'Etat a un céréalier qui l'interpellait.

Après s'être fait siffler durant sa visite au Salon de l'agriculture à Paris, le président de la République a eu un vif échange avec des céréaliers sur le glyphosate. Plusieurs agriculteurs étaient présents pour protester contre la fin de cet herbicide, que le chef de l’Etat souhaite interdire en France d’ici trois ans.

Il est allé à leur rencontre, pour leur expliquer : "Les yeux dans les yeux : vous êtes là où vous êtes, et je suis là où je suis. Le glyphosate, y’a aucun rapport qui dit que c’est innocent. Y’en a qui disent que c’est très dangereux, d’autres moyennement dangereux. J’aurai à répondre de ce que je fais, demain, après-demain."

"Dans le passé on a dit que l’amiante c’était pas dangereux. Les dirigeants qui l’ont laissé passer ont eu à répondre. Les ouvriers agricoles, les consommateurs qui demain diront Vous aviez le glyphosate, vous le saviez, vous n’avez rien fait, ils me regarderont les yeux dans les yeux, et ils iront pas vous chercher", a poursuivi le chef de l'Etat, visiblement agacé.

"Eh, oh, nous on est calmes, alors calmez-vous, s’il vous plaît", lui lance alors l'agriculteur, ce qui énerve le président : "Non, attendez, vous êtes calmes ? Non, non, vous m’avez sifflé dans le dos depuis tout à l’heure ! Donc, un : le calme, c’est pas vous qui le donnez. Deux : vous me donnez des leçons."

"On est chez nous", répond le paysan. Réponse d'Emmanuel Macron : "on est chez nous, tous. Ça s’appelle la France et c’est une République."

Un second agriculteur prend le relais et dénonce l'accord négocié en ce moment entre l'Union européenne et l'Amérique du sud (Mercosur). "Vous allez avoir des OGM à plein. Demain, comment vous allez faire pour fermer les frontières, en disant 'Ces produits-là on n’en veut pas, on prend du produit français ?' Vous n’en êtes pas capable ! Cette alimentation va se retrouver dans l’assiette des Français ! Comment vous allez-faire ?", interroge l'agriculteur.

"D'abord, l’avenir de l’agriculture, il n’est pas dans la fermeture, quelle qu’elle soit. Vous êtes dans une filière qui exporte. Ça ne marche pas de dire 'On ferme d’un côté et on ouvre de l’autre'. Notre économie, notre agriculture, c’est une de ses fiertés, elle est exportatrice. Elle a besoin d’être ouverte. On est gagnants sur le Mercosur, la négo n’est pas finie, moi j’ai mes lignes rouges", répond Emmanuel Macron.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

03.

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

04.

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

05.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

06.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

07.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

03.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

06.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 25/02/2018 - 15:37
Oui, comparer le glyphosate à l’amiante fait partie de l’enfumag
Le petit Macron a appris ses méthodes de communication chez les trotskystes! Il est étonnant de voir le grand écart que font les marcheurs en terme de principe de précaution: les précautions sont totalement abusives pour tout ce qui concerne l’idéologie ecolo-reactionnaire: enfouissement de déchets nucléaires, glyphosate qui a le malheur d’appartenir à Monsanto, tête de turc des ecolo-reacs, énergie fossiles, progrès aéroportuaires etc...mais aucune précaution n’est prise (bien au contraire) contre la submersion migratoire qui menace la France, contre le danger islamiste, contre le risque de guerre communautariste, qui avance de moins en moins masqué...la géométrie variable à ses limites, et les marcheurs vont bientôt trébucher sur leurs contradictions!
Anguerrand
- 25/02/2018 - 07:03
Vangog vous avez raison
Depuis des années les médias qui veulent « vendre du papier » se font un malin plaisir à affirmer des « fake News » comme pour le glyphosate ou les OGM dont personne, aucunes études depuis 35 ans n’ont jamais fait preuve de leur nocivité. Les américains et les français en consomment même sans le savoir depuis 35 ans et la vie continue à s’allonger. Idem pour le lait pour bébés, pas un mort, quelques gastros de toute façon habituelles du fait d’un manque d’hygiène des parents, mais si on peut tirer un peu de pognon de Lactalis... N’avez jamais vous vu de gamins sur le sol ou la maman récupérer la sucette par terre, la mettre dans sa bouche, et la redonner à son enfant ?
vangog
- 24/02/2018 - 18:02
"Vous le saviez..." QUOI?...
l'enfumage écolo-bobo a marché à fond sur ces naîfs. Le paysan a raison d'être en colère. le glyphosate n'est PAS cancérigène!