En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
© Reuters
Ça déraille

Vacances de Noël : la SNCF débordée par l'affluence dans les gares parisiennes ?

Publié le 23 décembre 2017
Des passagers accusent la compagnie d'avoir mis en vente plus de tickets qu'elle n'avait de places dans ses trains.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Des passagers accusent la compagnie d'avoir mis en vente plus de tickets qu'elle n'avait de places dans ses trains.

Et dire qu’il y avait au moins deux semaines qu’une nouvelle polémique n’avait pas touché la SNCF… Comme prévu, ce samedi 23 décembre a été une journée particulièrement chargée sur le réseau ferré, vacances de fin d’année oblige, avec près de 1,7 million de voyageurs attendus aujourd'hui et cinq millions de voyageurs entre le 22 décembre et le 7 janvier.

Ce qui n’était pas prévu en revanche, c’est l’énorme pagaille qui a touché de nombreuses gares parisiennes : quais inaccessibles, problèmes d'affichages, voitures inexistantes et surtout des plaintes concernant des cas de surréservations signalées en gare d'Austerlitz, en gare de Bercy, ainsi qu'en gare de Lyon. Sur Twitter, de très nombreux passagers ont publiées des photos de trains plus que bondés.

Vraiment @ouisncf il faut qu’on parle, c’est clairement inadmissible de nous faire voyager dans de telles conditions ! #sncf pic.twitter.com/uYZPzNhOQz

— R (@remybellamy) 23 décembre 2017

 

Ça a l'air sympa Noël sponsorisé par la SNCF pic.twitter.com/r27SxGpHQI

— Paul Aveline (@PaulAveline) 23 décembre 2017
 

Certains accusent la SNCF d’avoir mis en vente plus de tickets qu'elle n'avait de places dans ses trains. Et des journalistes sur place rapportent que certains trains sont même partis avec plusieurs minutes d'avance, car trop remplis. De son côté, la compagnie ferroviaire ne voit "rien d'inhabituel".  "Ces difficultés concernent les trains pour lesquels la réservation n'est pas obligatoire. Comme chaque année, de nombreuses personnes n'ayant pas réservé se sont présentées pour embarquer à bord de trains déjà complets" a estimé la SNCF à franceinfo.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Guillaume Larrivé à droite toute ; François-Xavier Bellamy refuse d’enfoncer Wauquiez après les européennes ; Ziad Takieddine nie toute "machination" contre Nicolas Sarkozy ; Benjamin Griveaux ou les ravages de la transparence (anonyme)

02.

Si vous pensiez que la dette américaine détenue par la Chine met Washington à la merci de Pékin, ce graphique pourrait vous surprendre

03.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

04.

Un Rugy de perdu, 10 populistes de retrouvés ? Quand les opérations mains propres ne produisent pas la vertu escomptée

05.

A ses ralliés, la République (En marche) pas reconnaissante

06.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

07.

Rentrée sous pression : pourquoi la mi-mandat pourrait être fatale pour l’unité de la LREM

01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

05.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

04.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

05.

Et toute honte bue, François de Rugy limogea sa chef de cabinet…

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
corbon1943
- 24/12/2017 - 16:58
dans snCF ,
CF = CARNES FRANCOPHOBES ?
gilbert perrin
- 24/12/2017 - 14:20
la SNCF, c'est comme les POLITICARDS : IRRESPONSABILITE !!!!
C'est pas de ma faute, c'est la faute des autres !!! et les hôpitaux vous avez vu à quel stade ils sont rendus... c'est misérable ?????
moneo
- 23/12/2017 - 22:05
oui
mais y' a pas de bug- :)