En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
A revoir

Droit à l’erreur : le Conseil d’Etat critique le projet de loi du gouvernement

Publié le 29 novembre 2017
Selon un avis de l'institution, le texte est trop "général" et source d'une "procédure supplémentaire".
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon un avis de l'institution, le texte est trop "général" et source d'une "procédure supplémentaire".

Visiblement, le Conseil d'Etat n'est pas très convaincu par le projet de loi sur le droit à l'erreur. Lundi, le Conseil a publié un avis –uniquement consultatif – quelques heures après la présentation du texte en conseil des ministres. "Aujourd’hui, le citoyen, le contribuable, l’association, l’entreprise doivent prouver leur bonne foi," avait expliqué Gérald Darmanin au Monde. "L’idée, c’est de faire l’inverse. Le citoyen est de bonne foi, et c’est l’administration qui doit prouver qu’il ne l’est pas".

Mais l'institution située au Palais-Royal est circonspecte sur les idées du gouvernement. "Ce projet de loi comportant, pour une large part, des dispositions qui tendent à modifier des règles de procédure appliquées par de très nombreuses administrations, la pertinence des solutions proposées et les conséquences qui en résulteront doivent être analysées avec une attention particulière" annonce en préambule le Conseil.

Concernant le droit à l'erreur, le conseil juge le texte trop "général". Quant au droit au contrôle, il constitue "une procédure supplémentaire, sans simplifier les normes et les procédures existantes" est-il rapporté. Enfin, sur les expérimentations dans diverses régions, le Conseil d'Etat rappelle que "l’objet de ces expérimentations ne peut consister en la création de dispositifs dérogatoires permanents ou de très longue durée".


 

Vu sur : Lu sur Le Monde
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Anorexie : une nouvelle étude montre que les causes ne sont pas seulement psychologiques

02.

Finale de la CAN : 48% des Français pensent qu'il est normal pour des personnes d'origine algérienne de manifester leur joie et leur attachement à leur pays lors des victoires de l'Algérie en football

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

05.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

06.

Le pape François a transmis un message "très touchant" à Viviane Lambert, la mère de Vincent Lambert

07.

Contamination au tritium des rivières françaises : anatomie d’une opération destinée à générer une peur infondée sur le nucléaire

01.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

02.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

03.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

04.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

05.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

06.

La dangereuse complaisance du planning familial avec l’islam radical

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

03.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

04.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

05.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
zen-gzr-28
- 29/11/2017 - 20:19
Les gouvernements
Les gouvernements fonctionnent comme si rien n'avait été fait avant leur arrivée. A chaque élection, nous avons de nouveaux zoros qui vont faire bien mieux que ceux d'avant (Attention, vous allez voir ce que vous allez voir) Gérer, c'est prévoir, exécuter et contrôler. Nous subissons les décisions précipitées, mal étudiées, des lois pondues alors qu'elles existent déjà. Quel merdier ! Réformer l'administration, c'est pour quand ?
Atlante13
- 29/11/2017 - 17:45
Je suis dubitatif, mais pas surpris
car je n'oublie pas que le Conseil d'Etat a toujours donné TOUS les droits et pouvoirs à l'administration, qui en use et abuse sans vergogne, quand elle a affaire aux particuliers sachant que ceux-ci sont totalement désarmés devant leur inertie et n'ont pas généralement les moyens de se payer des juristes et des avocats. Demander à l'administration de se justifier n'est pas un abus, cela doit être un droit, et elle, elle a les moyens. Avez-vous déjà vu une administration sanctionnée? avez-vous déjà vu le rapport annuel de la Cour des Comptes, qui fait rire toute la France, pris au sérieux par nos chères administrations?
J'accuse
- 29/11/2017 - 17:01
Le gouvernement est pris, le doigt dans le pot de démagogie
Si les administrés font des erreurs, c'est parce que les lois sont trop nombreuses et inintelligibles: au lieu de rajouter une couche procédurale de droit à l'erreur, il faudrait simplifier toutes les lois. Mais le but de celle-ci est faire croire à des droits supplémentaires pour l'administré, pas de réellement améliorer les choses.