En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
© Reuters
Daech
Retour de djihadistes en France : Macron parle de "rapatriement"
Publié le 09 novembre 2017
Le chef de l'Etat s'est prononcé sur le sort des djihadistes français capturés en Irak et en Syrie.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le chef de l'Etat s'est prononcé sur le sort des djihadistes français capturés en Irak et en Syrie.

Alors que l’Etat islamique perd du terrain en Syrie, la question du retour des djihadistes français devient brulante. Des familles françaises ont même écrit à Emmanuel Macron pour que leurs proches, retenus par les Kurdes, reviennent en France pour y être jugés. Interrogé à ce sujet par France 2 mercredi 8 novembre, le chef de l'Etat  a déclaré que les conditions d'un retour en France des femmes et enfants de djihadistes français capturés en Irak et Syrie, seront examinées "au cas par cas en fonction de la situation". "Il y en a qui peuvent revenir sans qu'ils soient rapatriés, il y en a qui peuvent être rapatriés, et il y en a qui seront jugés avec leurs familles, dans certaines circonstances, dans les pays où ils sont, en particulier l'Irak", a-t-il déclaré, insistant sur la reconnaissance par la France de la justice irakienne.

"Lorsqu'ils reviennent en France, les adultes sont soumis à la justice française"

"Cela dépend à chaque fois des pays et des situations", a-t-il précisé. "Nous avons des échanges permanents avec la justice irakienne, que nous reconnaissons. Et quand des crimes sont identifiés pour des ressortissants français, ils doivent être jugés, et nous reconnaissons la justice, il y a un travail qui est fait avec".

>>> À lire aussi : Que faire des djihadistes français qui reviendraient de Syrie ? Réponses inconfortables à question à hauts risques 

"Lorsqu'ils reviennent en France, les adultes sont soumis à la justice française, sont incarcérés, seront jugés", a-t-il dit. "Et tout ce qui a été commis fera l'objet d'un jugement, parce que c'est aussi la juste protection que nous devons à nos concitoyens". "Et pour ce qui est des enfants, ils font l'objet d'ores et déjà pour ceux qui sont revenus et ceux qui reviendront, d'une procédure toute particulière et d'un suivi très particulier, en particulier sur le plan médical et psychiatrique", a indiqué Emmanuel Macron.

"La majorité des adultes est actuellement incarcérée"

Cette semaine, Jacqueline Gourault, ministre auprès du ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, a provoqué un tollé en répondant à l'Assemblée nationale à une question sur le suivi des djihadistes français revenus en France. "La majorité des adultes est actuellement incarcérée", a fait valoir la ministre, laissant planer le doute sur le sort des autres personnes. Sa réponse a mis en colère de nombreux élus Républicains.

Depuis 2014, environ 1.700 Français sont partis rejoindre les zones djihadistes irako-syriennes, selon les chiffres du gouvernement français de fin octobre. Parmi eux, 278 sont morts - chiffre que le gouvernement admet sous-évalué - et 302 sont revenus en France (178 hommes, dont 120 écroués; 66 femmes, dont 14 ont été écrouées; et 58 mineurs, âgés de moins de 12 ans). Les autres ont été capturés en Syrie ou Irak, tués dans les combats ou ont fui vers les derniers territoires tenus par l'EI ou d'autres foyers djihadistes (en Libye notamment).

 

Vu sur : Lu sur Europe 1
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
02.
Quand les secrets du succès du Bon Coin intriguent Amazon et eBay
03.
Pourquoi l’envolée des cours de l’or en dit beaucoup plus sur le défaut de culture économique des marchés que sur l’état de l’économie mondiale
04.
Quand les tabloïds britanniques s’inquiètent de voir Paris livrée aux bandes pendant la fête de la musique : fantasme de no-go zones ou début de réalité ?
05.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
06.
« L'homme-arbre » demande à être amputé
07.
Cannabis thérapeutique : enfin une lueur d'espoir pour les personnes atteintes de douleurs rebelles
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
03.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
04.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
05.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
06.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
01.
PMA et filiation : ces difficultés humaines prévisibles que le gouvernement écarte bien rapidement
02.
Mieux que Jeanne d'Arc : Greta Thunberg voit le CO² à l'œil nu !
03.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
04.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
05.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
06.
Et la banque centrale américaine publia une bombe sur les "méfaits" du capitalisme financier
Commentaires (22)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lasenorita
- 21/11/2017 - 10:28
Ils ne sont pas ''Français''...
...puisqu'ils ont déchiré leur passeport en quittant la France pour la Syrie! Je ne suis plus ''en sécurité'' dans mon pays!.. Nos pompiers et nos policiers reçoivent des pierres quand ils se rendent dans les ''quartiers sensibles''...Nos politicards ont laissé l'islamisme se répandre en France!...1)Mon boulanger (qui est un Franco-Tunisien) a eu sa boutique démolie parce qu'il refusait d'obéir aux islamistes, ceux-ci voulaient que son épouse se ''voile'' et ne travaille pas, mon boulanger a vendu sa boutique et a quitté ma ville.2)une musulmane, qui habitait Nîmes, a été battue par les islamistes parce qu'elle ne voulait pas ''porter le voile'', elle a, elle aussi, quitté ma ville en disant: ''Le Gard est plein d'islamistes''...Les gauchistes et Macron CONTINUENT de laisser entrer, dans notre pays, des terroristes musulmans à qui ils donnent les sous des ''vrais'' Français qu'ils accablent d'impôts!...
kelenborn
- 12/11/2017 - 16:43
Kuruzawa
Ce que vous dites me semble frappé au coin du bon sens! Cela étant je voudrais juste souligner une fois de plus le sort particulier réservé aux femmes , victimes bien sûr d'avoir été abusées, comme elles sont harcelées par les porcs ici!!!J'imagine que Caroline My Ass va nous expliquer que lé dénommée Boumédienne ( je ne suis pas certain de son nom) a évidemment été amenée à partir la bas parce qu'elle était harcelée par Coulibaly!
tapio
- 10/11/2017 - 18:03
Il n'y a qu'à les taxer ...
... en imposant un impôt sur le "revenu" ?