En direct
Best of
Best-of: le meilleur de la semaine Atlantico
En direct
© Pixabay
Sentence
Terrorisme : Abdelkader Merah condamné à 20 ans de réclusion criminelle
Publié le 02 novembre 2017
Le frère de Mohamed Merah a été reconnu coupable "d'association de malfaiteurs terroriste criminelle" mais pas de "complicité d'assassinat."
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le frère de Mohamed Merah a été reconnu coupable "d'association de malfaiteurs terroriste criminelle" mais pas de "complicité d'assassinat."

La tension était particulièrement vive dans la salle de la Cour d'assises spéciale à Paris. Cinq ans après la série de meurtres terroristes de Mohamed Merah, son frère Abdelkader Merah a finalement été reconnu coupable "d'association de malfaiteurs terroriste criminelle" et "vol en lien avec une entreprise terroriste" par la cour d'assises spéciale et condamné à 20 ans de prison dont une période de sureté des 2/3 de la peine. En revanche, il n'a pas été reconnu coupable de "complicité d'assassinats" ni de "tentatives d'assassinats". Le président a longuement justifié cette décision. "Mohamed Merah a toujours été seul dans la réalisation de ses crimes" a-t-il notamment expliqué, soulignant qu'Abdelkader Merah "a pu ignorer lors du vol du scooter T-Max qu'il allait servir à commettre les actes de son frère." De façon générale, la Cour n'a pas eu la conviction que le suspect ait participé aux assassinats.

"...qu’il connaissait les objectifs visés et les crimes commis par son frère" 2/2 #Merah

— helenesergent (@helenesergent) 2 novembre 2017

L'autre accusé, Fettah Malki, a lui aussi été reconnu coupable "d'association de malfaiteurs terroriste criminelle" ainsi que pour "vol en lien avec une entreprise terroriste". En l'occurrence, il avait dérobé le gilet pare-balles fourni à Mohamed Merah. Il a été condamné à 14 ans de réclusion criminelle avec, là-aussi, une période de sureté couvrant les 2/3 de la peine. Son avocat a annoncé qu'il faisait appel de cette décision.

Latifa Ibn Ziaten et la maman de Mohamed Legouad se serrent dans les bras, elles sont en larmes #Merah

— helenesergent (@helenesergent) 2 novembre 2017

Abdelkader Merah a désormais 10 jours pour faire appel de cette condamnation, saluée par les avocats des familles de victimes. "Force est donc restée à la loi. La cour n'a pas plié ni cédé devant les terroristes et les menaces" s'est félicité Ariel Goldmann, avocat de la famille Sandler et de l'école Ozar Hatorah."Ce soir, la justice est passée, même si la complicité d'assassinat n'a pas été reconnue. La condamnation est exemplaire en soi" a souligné, pour sa part, Elie Korchia l'autre avocat de Samuel Sandler,

Latifa Ibn Ziaten, la mère de la première victime de Mohamed Merah n'est pas si satisfaite : "Mohamed Merah est dans les mains de Dieu. J'espère qu'il le jugera. Mais Abdelkader Merah, j'espère qu'il pensera à ces familles tous les jours, toutes les nuits" déclare-t-elle, en larmes. "Je pense que nous ne sommes pas allés au bout. Il ne fallait pas lâcher cette jeunesse. Il y a tellement de naïveté en France que l'on doit se réveiller. Abdelkader Merah est un danger... Il est dangereux".

"Ce soir, avec l'acquittement d'Abdelkader Merah de l'accusation de complicité d'assassinats, la Cour d’assise a rappelé que la preuve et la règle de droit n’était pas relégué au rang d’accessoire" a déclaré, pour sa part, l'avocat d'Abdelkader Merah, Eric Dupont-Moretti. "J’ai une pensée pour le désarroi des victimes, injustement confrontées à un faux coupable qu’on a présenté pour épancher leur soif de justice".

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Etat providence, immigration et Gilets jaunes : l’étude américaine explosive qui révèle la nature du dilemme politique français
02.
Projet de réforme des retraites : règle d’or et cagnotte, les deux points qui risquent de mettre le feu aux poudres
03.
Bercy découvre que les entreprises françaises sont menacées par « des casseurs » venus de la finance anglo-saxonne
04.
"Bouffon" : Gérard Darmon s'en prend à Franck Dubosc
05.
Pourquoi le nouvel angle d’attaque d’Emmanuel Macron pour les européennes est bien plus intéressant que le précédent
06.
La République en Marche a-t-elle hérité d’un des pires défauts de la gauche ?
07.
Le mystérieux contrat de 7,2 millions d'euros décroché par Alexandre Benalla
01.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
02.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
03.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
04.
Mais quelle est la part de responsabilité d'Alain Juppé dans l'état "délétère du pays qu'il dénonce ?
05.
Etat providence, immigration et Gilets jaunes : l’étude américaine explosive qui révèle la nature du dilemme politique français
06.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
01.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
02.
Mais quelle est la part de responsabilité d'Alain Juppé dans l'état "délétère du pays qu'il dénonce ?
03.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
04.
Ces lourdes erreurs politiques qui fragilisent la lutte contre l’antisémitisme
05.
Antisémitisme: voilà pourquoi je n'irai pas manifester le 19 février
06.
Derrière les faits divers dans les Ehpad, la maltraitance que l’ensemble de la société française inflige à ses vieux
Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Stargate53
- 03/11/2017 - 19:19
Triste journée pour la justice !
Les victimes doivent se retourner dans leurs tombes ! Et la justice française se montre hésitante et pas à la hauteur de la souffrance des familles des victimes, en en retenant la complicité de meurtres. Celui qui tient un discours radical jour après jour, projette sa haine conditionne les esprits qui l'entoure et cela finit pas un passage à l'acte par personne interposée. Hors le frère est bien un mentor et tient des discours radicalisés qu'il ne nie pas d'ailleurs. Alors s'il n'a pas tenu l'arme qui a tiré, il a su convaincre de commettre l'irréparable comme le font les gourous des sectes. Comment appelez un tel comportement sinon une complicité objective et psychologique ! J'imagine Daesh déjà travailler sur une exploitation de la faille que viennent d'ouvrir les juges français en étant timorés et pas à la hauteur des enjeux futurs ! Soumission, soumission pas manque de courage sociétal face à une menace organisée et sans pitié, elle !
essentimo
- 03/11/2017 - 07:57
D'autant
qu'un avocat peut dire n'importe quoi pour défendre son client (dixit un magistrat) et que l'avocat ne peut être poursuivi - pour mensonge contre la partie adverse - puisqu'il ne prête pas serment (dixit Me Dupont-Moretti). Après cela, faites confiance aux avocats !
vangog
- 02/11/2017 - 20:38
@Cloette la pub suffit pour Moretti...
il adore ce type de cause perdue qui fonde ses futurs clients à croire qu’il peut défendre n’importe quel fourbe, n’importe quel menteur, n’importe quel fraudeur, n’importe quel assassin, et le sauver des griffes de la justice....Moi, j’aurais retenu la complicité d’assassinat, mais là justice gauchiste est perverse, et Moretti en profite...