En direct
Best of
Best-of: le meilleur de la semaine Atlantico
En direct
© Benjamin CREMEL / AFP
Chronique d'une chute annoncée
Florian Philippot annonce qu’il quitte le Front national
Publié le 21 septembre 2017
"Je n'ai pas le goût du ridicule et je n'ai jamais eu le goût de ne rien faire. Donc, bien sûr je quitte le FN" a-t-il expliqué sur France 2.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Je n'ai pas le goût du ridicule et je n'ai jamais eu le goût de ne rien faire. Donc, bien sûr je quitte le FN" a-t-il expliqué sur France 2.

Philippot et le FN, c’est désormais de l’histoire ancienne. Devenu vice-président sans attributions pour avoir refusé de quitter la présidence de son association "Les Patriotes", celui qui était numéro 2 du parti frontiste a annoncé sa démission ce jeudi matin sur France 2. "On m'a annoncé que je suis vice-président de rien" a-t-il indiqué. "Ecoutez, je n'ai pas le goût du ridicule et je n'ai jamais eu le goût de ne rien faire. Donc, bien sûr je quitte le Front national."

L’ex-numéro 2 a affirmé en tous cas ne pas en vouloir à Marine Le Pen. "Je pense que la décision de me nommer vice-président de rien a fait beaucoup de mal aux militants. Mais je ne blâme pas Marine." Il a estimé cependant que "le Front national est rattrapé par certains vieux démons. On voit des expressions inquiétantes ressurgir sur la dédiabolisation."

Mercredi, Marine Le Pen lui a retiré ses responsabilités exécutives. "Florian Philippot, sollicité par mes soins, n'a pas répondu à la demande de mettre un terme au conflit d'intérêts résultant de sa double responsabilité de vice-président du Front National chargé de la stratégie et de la communication et de président de l'association les Patriotes", avait-elle expliqué dans ce communiqué. En conséquence, "j'ai pris la décision de lui retirer sa délégation à la stratégie et à la communication. Sa vice-présidence sera, à compter de ce jour, sans délégation".

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Cette bombe politique qui se cache dans les sondages sur la remontée de LREM et l’essoufflement des Gilets jaunes
02.
Le mystérieux contrat de 7,2 millions d'euros décroché par Alexandre Benalla
03.
Gilets jaunes : les états-majors des grandes entreprises imaginent trois scénarios de sortie de crise possibles
04.
Etat providence, immigration et Gilets jaunes : l’étude américaine explosive qui révèle la nature du dilemme politique français
05.
L’affaire Benalla, ou la preuve qu’Emmanuel Macron est lui-même son pire ennemi politique
06.
Bercy découvre que les entreprises françaises sont menacées par « des casseurs » venus de la finance anglo-saxonne
07.
"Bouffon" : Gérard Darmon s'en prend à Franck Dubosc
01.
Cette bombe politique qui se cache dans les sondages sur la remontée de LREM et l’essoufflement des Gilets jaunes
02.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
03.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
04.
Etat providence, immigration et Gilets jaunes : l’étude américaine explosive qui révèle la nature du dilemme politique français
05.
Mais quelle est la part de responsabilité d'Alain Juppé dans l'état "délétère du pays qu'il dénonce ?
06.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
01.
Mais quelle est la part de responsabilité d'Alain Juppé dans l'état "délétère du pays qu'il dénonce ?
02.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
03.
Ces lourdes erreurs politiques qui fragilisent la lutte contre l’antisémitisme
04.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
05.
Antisémitisme: voilà pourquoi je n'irai pas manifester le 19 février
06.
Derrière les faits divers dans les Ehpad, la maltraitance que l’ensemble de la société française inflige à ses vieux
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
assougoudrel
- 21/09/2017 - 14:56
@ gerint
MMLP parle même de changer de nom. Si elle revient en politique, ce sera pour créer son parti, car elle voudra pas ramasser des lambeaux pour essayer de rafistoler ce que sa tante aura détruit, car ses ennemis (on ne peut même pas dire adversaires) diront que rien n'a changé. Peut-être trouvera-t-elle des alliés.
gerint
- 21/09/2017 - 13:36
MLP n’a pas du tout la carrure
Pour elle c’est fini. Et il n’edt Pas sûr que Marion se jette à l’eau
assougoudrel
- 21/09/2017 - 11:12
Je ne suis pas fan de Phillippot,
mais ce n'est pas lui que j'ai vu face à macron lors du débat. Pour moi, ce n'est pas parce qu'il s'est retiré que beaucoup de déçus de ce spectacle lamentable vont revenir et MLP ne sera jamais Présidente de la République. Beaucoup du FN attendent MMLP qui est d'une autre pointure et qui ne met pas de "l'eau dans la bouche" pour ne pas parler crûment et dire comme Trump: "les français d'abord et les clandestins n'ont aucun droit et doivent être virés du territoire national".