En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© LUDOVIC MARIN / AFP
Offensif
Macron place la lutte contre le "terrorisme islamiste" comme priorité de la diplomatie française
Publié le 29 août 2017
Ce mardi, le président de la République a tenu à l'Elysée une conférence devant les ambassadeurs de France.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ce mardi, le président de la République a tenu à l'Elysée une conférence devant les ambassadeurs de France.

Le rendez-vous sonnait comme la rentrée médiatique d'Emmanuel Macron. Devant plus de 150 ambassadeurs français réunis à l'Elysée, le président de la République a présenté les grands axes de sa politique étrangère, fixant trois axes forts" - la sécurité, l'indépendance et l'influence de la France – et souhaitant que la France reprenne son rang parmi les nations. "La sécurité des Français est la raison d'être de notre diplomatie" a-t-il plaidé.

Refusant tout "angélisme", le chef de l'Etat a affirmé que "la lutte contre le terrorisme islamiste" devait être "la première" des priorités de la diplomatie française. "Oui, je parle bien d'un terrorisme islamiste et j'assume parfaitement l'emploi de cet adjectif. Daech est notre ennemi" a lancé Emmanuel Macron.

Le locataire de l'Elysée a également abordé la crise au Venezuela, qualifiant le régime de Maduro de dictature. "Nos concitoyens ne comprennent pas comment certains ont pu être aussi complaisants avec le régime qui est en train de se mettre en place au Venezuela. Une dictature qui tente de se survivre au prix d'une détresse humanitaire sans précédent, alors même que les ressources de ce pays restent considérables".

Par ailleurs, au sujet de l'Europe, le président français a estimé que le Brexit montre que "quand l'Europe n'est qu'un marché, elle est rejetée. Cela doit nous obliger à être plus innovants : nous devons penser une Europe à plusieurs formats, aller plus loin avec tous ceux qui souhaitent avancer" a-t-il déclaré.

Vu sur : Lu sur L'Obs
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
02.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
03.
Les effroyables supplices infligés à Ravaillac, l’assassin du "bon roi" Henri IV
04.
Emmanuel et Brigitte Macron profitent d'un bain de foule au Touquet
05.
1er Mai : les Gilets jaunes se préparent pour l'"acte ultime"
06.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
07.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
04.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
05.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
06.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
05.
Névroses nationales : et la France de demain, vous la voulez à l’identique ou conscientisée ?
06.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
Commentaires (13)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 02/09/2017 - 09:53
El Guerrab prend congé du groupe "en marche"
Nous, patriotes FN, aurions préféré que ce raciste prenne congé de la France...
Deudeuche
- 01/09/2017 - 15:38
Si on faisait des économies
En raccourcissant le quai d'Orsay, peut être même que ça serait mieux pour lutter contre les déséquilibrés Inch Allah!
tubixray
- 30/08/2017 - 17:19
OK pour le qualificatif
Si peu utilisé par les médias qui l'ont fait élire ......Mais tout se gâte après " nous devons penser une Europe à plusieurs formats, aller plus loin avec tous ceux qui souhaitent avancer" ... Avancer c'est à dire laisser rentrer tous les migrants qui le veulent avec l'aide des pro migrants et des ONG complices des passeurs ???