En direct
Best of
Best of du 18 au 24 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Des déchets nucléaires recyclés permettraient d'obtenir des batteries quasi éternelles

02.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

03.

Ce laser super puissant développé par Israël pourrait devenir un instrument de paix

04.

Coronavirus : quand les experts américains en sécurité biologique alertaient sur les risques posés par le laboratoire chinois ultra sensible de… Wuhan

05.

Plus précieux que l’or, le palladium : les raisons d’un envol des prix

06.

Ce que les municipales risquent d’imposer à Emmanuel Macron

07.

Alors que les populations de culture musulmane connaissent un retour marqué à la religion en Europe, les pays arabo-musulmans connaissent pour leur part une sécularisation rapide

01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

05.

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

06.

Macron est content, Martinez ronge son frein et Berger engrange les adhésions. Mais la France va mieux ou pas ?

01.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

02.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

03.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

04.

Mais pourquoi la droite semble-t-elle incapable de capitaliser sur le rejet du duel retour Macron / Le Pen ?

05.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

06.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

ça vient d'être publié
pépites > High-tech
Apple Pay
2020 : 99 % des cartes françaises seront compatibles Apple Pay
il y a 12 heures 42 min
pépite vidéo > Media
Un bad buzz
Rognée d'une photo officielle : Vanessa Nakate dénonce un acte raciste
il y a 14 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Dépendances" : une pièce de théâtre où la fratrie est mise en avant

il y a 18 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Là où chantent les écrevisses" : un roman qui a déjà conquis 4 millions de lecteurs

il y a 18 heures 47 min
décryptage > Santé
Un nouveau débat ?

Fongicides : ces lanceurs d’alerte qui plombent les débats scientifiques

il y a 19 heures 42 min
décryptage > Santé
Septicémies

Alerte à l’empoisonnement du sang : une mort sur 5 dans le monde causée par les sepsis

il y a 21 heures 15 min
décryptage > High-tech
Adieu l'intimité !

Cette si discrète entreprise qui pourrait faire que nos vies privées ne le soient… plus jamais

il y a 21 heures 35 min
décryptage > Economie
Attention !

Alerte au Coronavirus sur l’économie mondiale : une panique planétaire couve sur les marchés

il y a 22 heures 5 min
décryptage > Politique
Un parti à bout de souffle ?

Ce que les municipales risquent d’imposer à Emmanuel Macron

il y a 22 heures 42 min
pépites > Santé
Lutte contre le virus
Coronavirus : l'OMS fait évoluer son évaluation de la menace en la qualifiant "d'élevée" à l'international
il y a 1 jour 10 heures
pépites > Politique
Et après ?
Brexit : Quelles sont les démarches que les Français devront effectuer pour se rendre en Grande-Bretagne ?
il y a 13 heures 31 min
pépites > Santé
Conoravirus
Coronavirus : comment les Français atteints du virus sont-ils pris en charge sur le territoire ?
il y a 16 heures 16 min
décryptage > Politique
C'est grave docteur ?

Et Benjamin Griveaux dérailla gravement à la gare de l'Est…

il y a 18 heures 35 min
décryptage > Politique
Nouvelle technologie

Ce laser super puissant développé par Israël pourrait devenir un instrument de paix

il y a 19 heures 24 min
décryptage > Politique
Lendemains qui déchantent

L’Europe face à une gueule de bois post Brexit

il y a 20 heures 27 min
décryptage > Santé
Le fugitif

Coronavirus : quand les experts américains en sécurité biologique alertaient sur les risques posés par le laboratoire chinois ultra sensible de… Wuhan

il y a 21 heures 27 min
décryptage > Société
Inquiiétude

De l’inquiétant au dramatique : ces réalités diverses qui se cachent derrière le chiffre global de la hausse des actes racistes et xénophobes

il y a 21 heures 50 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Brexit à J-4 : Boris Johnson doit tout changer pour que rien ne bouge

il y a 22 heures 15 min
pépite vidéo > Social
Aucune réponse du gouvernement
Eric Drouet se confie sur sa décision de se retirer du mouvement des Gilets jaunes
il y a 1 jour 9 heures
pépites > Politique
Officialisation
Gérald Darmanin, le ministre de l'Action et des Comptes publics, s’engage dans la campagne des municipales et sera tête de liste à Tourcoing
il y a 1 jour 11 heures
© Capture d'écran Dailymotion
© Capture d'écran Dailymotion
Malaise…

Le Cevipof dénonce un renouveau limité d'En Marche !

Publié le 13 juin 2017
"La plupart de ces candidats ont eu dans le passé un engagement de type politique assez diversifié et leurs origines socioprofessionnelles sont particulièrement étroites", indique Luc Rouban, directeur de recherche au CNRS qui a mené une enquête sur le mouvement d'Emmanuel Macron.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"La plupart de ces candidats ont eu dans le passé un engagement de type politique assez diversifié et leurs origines socioprofessionnelles sont particulièrement étroites", indique Luc Rouban, directeur de recherche au CNRS qui a mené une enquête sur le mouvement d'Emmanuel Macron.

Dès son lancement, La République en Marche a affiché sa volonté d'engager un renouveau politique. Selon une étude du Cevipof, le centre d'études politiques de Sciences Po, cette mission ne serait qu'en partie remplie.

Des candidats pas si novices en politique

Tout d'abord, Cevipof, qui a analysé le profil des candidats issus de la société civile du mouvement d'Emmanuel Macron, indique que 222 candidats ont exercé ou exercent un mandat. Parmi eux, on trouve notamment 25 députés, 32 conseillers régionaux et 76 maires. L'étude explique alors que seulement 35,5% des candidats n'ont jamais été politisés. "On prend en compte ici le fait d’avoir détenu au moins une fois un mandat électif, d’avoir été candidat à une élection, même sans être encarté, ou d’avoir participé à des appareils politiques comme conseiller, d’avoir été membre de cabinets ministériels, d’avoir été nommé au Conseil économique, social et environnemental ou d’avoir des responsabilités dans des établissements publics locaux", précise l'étude, pour expliquer sa méthode de calcul.

>>> À lire aussi : Score de perdants : 3 graphiques pour comprendre en 1minute30 l’obsolescence du mode de scrutin majoritaire conjugué avec les institutions de la Ve République

En outre, Cevipof précise que même si un tiers des novices n'a jamais été élus, ils ont été socialisés politiquement au cours de leur parcours. Des membres de la société civile, comme par exemple des chefs d'entreprises, s'avèrent être anciens assistants parlementaires. "Un certain nombre de gérants ou de directeurs d’entreprises privées sont également membres des organismes consulaires tels que les chambres de commerce ou d’industrie, des médecins sont les responsables du Samu départemental, des agriculteurs sont des dirigeants d’associations professionnelles et les cadres territoriaux, du fait de leurs fonctions, par exemple, de directeurs des services municipaux, sont en contact étroit avec les autorités politiques", précise Luc Rouban, l'auteur de cette enquête.

68,6% des candidats issus des classes supérieures

Concernant le profil professionnel et social des candidats LREM, l'étude pointe l'absence d'ouverture ou de réelle "diversification". "Le renouvellement du personnel politique ne passe pas seulement par le recrutement de candidats qui n’ont pas d’expérience électorale. Il implique également une ouverture et une diversification de leur recrutement social afin que les élus ne puissent plus être considérés comme les représentants d’une oligarchie qui s’auto-reproduit", explique l'étude, avant de préciser que "sur ce terrain, le renouvellement n’a pas eu lieu, bien au contraire". 

>>> À lire aussi : Législatives : le grand remplacement est arrivé

En effet, selon Cevipof, parmi les futurs députés d'Emmanuel Macron, on retrouve plus de 17% de chefs d'entreprise (de PME et TPE principalement), 20% de cadres supérieurs ou dirigeants d'entreprises, 12% de personnes issues de professions libérales. Ainsi, les candidats issus de classes supérieures (68,6%) seraient plus nombreux que ceux issus des classes moyennes (23%) et des classes populaires (8,5%). La situation serait encore plus contrastée chez les novices.

Les effets secondaires

"La recherche de nouveaux profils a renforcé une fermeture sociale que les partis politiques traditionnels avaient pu compenser par l'organisation de carrières au sein de leurs appareils qui permettaient à des candidats d’origine modeste de progresser sur le plan social", conclut Luc Rouban. 

>>> À lire aussi : Pourquoi le raz de marée LREM ressemble moins à la construction d’une majorité politique qu’à une majorité sociologique d’électeurs partageant les mêmes intérêts socio-économiques

"Cette fonction de mobilité sociale ascendante par la politique pourrait être remise en cause par la généralisation d’un recrutement direct ne profitant qu’à des personnes déjà suffisamment dotées en ressources sociales pour tenter l’aventure électorale", prévient-il. 

Vu sur : Lu sur BFMTV
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Des déchets nucléaires recyclés permettraient d'obtenir des batteries quasi éternelles

02.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

03.

Ce laser super puissant développé par Israël pourrait devenir un instrument de paix

04.

Coronavirus : quand les experts américains en sécurité biologique alertaient sur les risques posés par le laboratoire chinois ultra sensible de… Wuhan

05.

Plus précieux que l’or, le palladium : les raisons d’un envol des prix

06.

Ce que les municipales risquent d’imposer à Emmanuel Macron

07.

Alors que les populations de culture musulmane connaissent un retour marqué à la religion en Europe, les pays arabo-musulmans connaissent pour leur part une sécularisation rapide

01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

05.

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

06.

Macron est content, Martinez ronge son frein et Berger engrange les adhésions. Mais la France va mieux ou pas ?

01.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

02.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

03.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

04.

Mais pourquoi la droite semble-t-elle incapable de capitaliser sur le rejet du duel retour Macron / Le Pen ?

05.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

06.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lafronde
- 14/06/2017 - 15:01
Il est aussi des mauvais procès faits à En Marche !
On s'en fiche que les députés soient plus ou moins un élite (toute relative en fait). L'Assemblée n'est pas le Samu social ! La mobilité sociale souhaitable n'est pas la proportion d'ouvriers ou d'employés dans les fonctions de commandements, mais la proportion d'une strate sociale inférieure qui monte dans la strate immédiatement supérieure. Autrement dit chaque génération, chaque famille doit produire l'effort éducatif nécessaire à la réussite des ses enfants ! Tout ce qui est demandé aux politiques est que ce processus autonome de la Société civile ne soit pas entravé par des politiques publiques, comme une fiscalité confiscatoire, des dépenses excessives, y compris celles avec alibi social !
Aldel
- 14/06/2017 - 13:40
Plutôt bonne nouvelle
Plutôt bonne nouvelle, j'avais craint que ce fusse vrai que nous allions avoir des députés qui ne connaissaient rien à la politique, avec un niveau d'étude aléatoire, dont seul point commun étaient d'avoir été séduits par un bonimenteur. Être député, ce n'est pas bavarder au café du commerce : on vote la loi, on contrôle le gouvernement, on fait des amendements : cela nécessite au minimum d'avoir une culture politique (dans le sens noble), de savoir lire et écrire un peu mieux qu'un bachelier moyen. Cette étude nous montre (à ma surprise pour dire vrai) que les députés LREM auront pour la plupart un bagage minimum. De plus, j'approuve la remarque de C3H5.NO3.3 : contrairement à ce que sous-entend l'article, nous avons effectivement là un sacré renouvellement : moins de fonctionnaires, de syndicalistes et de responsables d'associations.
C3H5.NO3.3
- 14/06/2017 - 11:42
sacré renouvellement
Je pense au contraire que c.est un sacré renouvellement. Avant, il y avait surtout des fonctionnaires, des syndicalistes et des responsables d'associations de gauche.