En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
© Capture d'écran Dailymotion
En tête

Législatives : En Marche ! poursuit son ascension

Publié le 26 mai 2017
Le mouvement d’Emmanuel Macron devance Les Républicains et le Front national, selon un sondage d'OpinionWay/Orpi.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le mouvement d’Emmanuel Macron devance Les Républicains et le Front national, selon un sondage d'OpinionWay/Orpi.

La République en Marche! arriverait en tête des intentions de vote au premier tour des élections législatives des 11 et 18 juin, selon un sondage d'OpinionWay/Orpi réalisé pour Les Echos et Radio Classique, et publié ce vendredi 26 mai.

Avec 28% d'intentions de vote, le mouvement d’Emmanuel Macron progresse (+1% par rapport au dernier sondage diffusé le 18 mai) et devance de huit points Les Républicains, allié aux centristes de l'UDI (20%, stable), et le Front national, 19% (-1%). Les candidats de La France insoumise recueillent 15% (+1%) d'intentions de vote, ceux du Parti socialiste et de ses alliés 10% (-1%).  Ainsi, selon Les Echos, La République en Marche! "obtiendrait entre 310 et 330 sièges dans les 535 circonscriptions de France métropolitaine (hors Corse), alors que la majorité se situe à 289 sièges pour 577 circonscriptions au total". "Un résultat qui serait nettement supérieur à celui obtenu en 2012 par le PS et ses alliés", souligne le quotidien économique. "La droite aurait entre 140 et 160 députés. Le PS serait crédité de 25 à 30 députés tout comme la France insoumise/PCF. Le FN aurait 10 à 15 députés".

>>> À lire aussi : Centre en péril : dans quel état l'UDI sortira-t-elle des législatives ? 

L’enquête a été réalisée par questionnaire auto-administré en ligne du 23 au 24 mai auprès de 2 103 personnes inscrites sur les listes électorales, issues d'un échantillon de 2 176 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

Vu sur : Lu sur Les Echos
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lafronde
- 30/05/2017 - 11:16
Face aux sondages et aux arnaques, vous pouvez résister !
Les français doivent faire face à trois arnaques. La plus ancienne est mediatique, avec l'installation du PAF mitterrandien, jamais remis en cause par la Droite classique, et outrageusement favorable à la Gauche, aux socialistes, aux progressistes. C'est ce PAF qui a fait ou défait les réputations morales des candidats à la présidentielle. Après les primaires LR et PS, les primaires mediatiques ont classé les candidats, l'électorat a suivi les recommandations, selon le journal préféré de chacun. Quelle erreur ! les conseilleurs ne sont pas les payeurs (d'impôts) ! La deuxième arnaque est institutionnelle, c'est de placer une élection sélective et personnelle, avant l'élection démocratique et représentative. Ainsi tous les mouvement de la Société civile ont été éliminé, faute de signatures. En Marche est une émanation du gouvernement, certes menée par un ex Ministre de l'Economie qui a du talent, mais qui est un haut-fonctionnaire et un banquier d'affaire. Rien à voir avec la Société civile, ni la petite entreprise ! La troisième arnaque est vous faire le coup de la "légitimité présidentielle" comme si la représentation nationale devait dépendre du Président ! Déjouez ces arnaques!
Tinos
- 26/05/2017 - 12:01
Qui paye pour ces sondages???
Qui paye pour ces sondages??? Et Ferand et Bayrou et tous les autres? L'honnête n'existe pas sur cette terre....et Fillon , la tète de turc de la gauche ; il a été sacrifié, la droite ne l'a pas defendu.....où sommes nous ? Quelle justice nous gouverne. ? Des juges honnetes ne pourraient -ils pas se rassembler? Ont-ils peur?
Poussard Gérard
- 26/05/2017 - 11:12
Odoxa/orpi?
Ces sondeurs qui roulent pour macron (lobbies financiers ) sont ils crédibles?
J'en doute mas a forcecde nous bassiner avec ces résultats comme pour la présidentielle, nous allons recolter le pire..des elus inexpérimentés voire incompétents ou des recyclés. ..
Continuez Atlantico a nous abreuver de ce genre de sondages.. les sans dents vont se rallier a vos thèses. ..de perdants...