En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© Reuters
Coup de gueule
Jean-Christophe Cambadélis dénonce le gouvernement d'Emmanuel Macron
Publié le 18 mai 2017
"L'objectif est de bâillonner l'Assemblée pour faire passer les lois de droite au canon", estime-t-il.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"L'objectif est de bâillonner l'Assemblée pour faire passer les lois de droite au canon", estime-t-il.

Ce jeudi 18 mai, le premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis a étrillé le nouveau gouvernement d'Emmanuel Macron. "Le gouvernement a une apparence, mais il a surtout une réalité, tenter de donner à Édouard Philippe, Premier ministre de droite, une majorité absolue à l'Assemblée nationale. L'objectif est de bâillonner l'Assemblée pour faire passer les lois de droite au canon", a-t-il déclaré au cours d'une conférence de presse au siège du PS.

>>> À lire aussi : L’élection de Macron et la nomination d’un gouvernement très pro-européen ont redonné des couleurs à l’euro. Très bien, sauf qu'il faut des résultats et vite...  

Le chef des socialistes a également critiqué le fait qu'il n'y ait pas "de ministre socialiste au gouvernement". "Il y a une colonne vertébrale de droite et des ministres d'En Marche qui ont quitté le Parti socialiste ou ont été exclus. En choisissant de confier Bercy à Bruno Le Maire et Gérald Darmanin, le premier ministre Édouard Philippe aura l'assurance de pouvoir mener une politique économique de droite et en même temps de droite", a dénoncé Jean-Christophe Cambadélis. "Ce gouvernement de droite pour la droite ne peut inspirer la confiance à un moment où le pays a besoin de gauche", a-t-il fustigé, appelant une nouvelle fois les Français à élire de "nombreux députés de gauche".

>>> À lire aussi : La gauche social-libérale face à (ce qu'elle perçoit comme) la droitisation en marche forcée du quinquennat Macron

Vu sur : Lu sur Le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jurgio
- 18/05/2017 - 18:43
Cambadélis va sans cesse provoquer
jusqu'au moment où on lui trouvera une place dans l'organigramme gouvernemental. Lang doit être devenu assez vieux pour qu'on ne l'entende même plus !
Stargate53
- 18/05/2017 - 14:46
Ne pas se fâcher !
Inutile de faire semblant d'exister, les législatives vont confirmer que le PS est le passé ! Alors ..... Accepter le verdict des urnes, il faut l'accepter le plus vite possible donc du calme ! Expliquez vous avec votre ami JL Mélenchon, l'illusionniste en chef qui veut vous détruire sans état d'âme ! Faut pas vous tromper d'ennemi! Camba !
Pourquoi-pas31
- 18/05/2017 - 13:48
Il vaut mieux des lois
qui passent au canon plutot qu'a la vaseline "rose".