En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Professeur décapité : des élèves et des parents d'élèves ont été complices de l'assassin

02.

La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête

05.

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

06.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

07.

Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

06.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
pépites > Politique
"Les actions s'intensifieront"
Lutte contre l'islamisme : Emmanuel Macron annonce la dissolution du collectif "Cheikh Yassine" et s'engage à "intensifier" les actions
il y a 2 heures 49 min
décryptage > France
Frivolités de banlieue

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

il y a 5 heures 13 min
pépites > Education
Fléau de la haine en ligne
Les collègues de Samuel Paty expriment leur "vive inquiétude face à l'impact des réseaux sociaux"
il y a 6 heures 27 min
pépites > France
Ampleur de la catastrophe
Alpes-Maritimes : les dégâts des crues ont été évalués à 210 millions d'euros par les assurances
il y a 8 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Yoga" d'Emmanuel Carrère : une leçon de vie, la liberté a un prix

il y a 9 heures 4 min
light > Science
Anatomie
Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête
il y a 10 heures 3 min
light > High-tech
Espionnage
Des diplomates et des agents secrets américains critiquent l'administration Trump qui ne réagit pas aux attaques qu'ils subissent dans des postes diplomatiques à l'étranger
il y a 10 heures 47 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Le père d'une élève du collège de Conflans-Sainte-Honorine et un militant islamiste auraient été en contact avec le jeune tchétchène qui avait annoncé sa volonté d'agir
il y a 11 heures 18 min
light > Science
Paquebot
Un projet de récupération de la radio du Titanic pour l'exposer provoque une bataille juridique
il y a 11 heures 42 min
light > Economie
Taxes
La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans
il y a 12 heures 17 min
light > Culture
Mea Culpa
Covid-19 : Nicolas Bedos reconnaît avoir écrit un texte "excessif et maladroit"
il y a 4 heures 51 min
décryptage > Justice
Justice

Abliazov, un délinquant financier dissimulé derrière le statut de réfugié politique ?

il y a 5 heures 38 min
pépites > France
Emotion
L'hommage national à Samuel Paty se déroulera dans la cour de la Sorbonne ce mercredi
il y a 7 heures 39 min
pépites > France
Seine-Saint-Denis
Emmanuel Macron en déplacement à Bobigny ce mardi pour faire le bilan de la lutte contre l'islamisme
il y a 8 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Amérique n'existe pas" d’après "Histoires enfantines", de Peter Bichsel : la candeur du regard, le vertige du langage

il y a 9 heures 19 min
décryptage > Culture
Polémique à Hollywood

L'actrice Gal Gadot peut-elle interpréter Cléopâtre ?

il y a 10 heures 42 min
pépite vidéo > Santé
"Célébrer Noël correctement"
Coronavirus : l'Irlande et le Pays de Galles décident de reconfiner
il y a 11 heures 3 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka
il y a 11 heures 35 min
décryptage > Environnement
Objectifs

Emissions de carbone : la Chine se décide enfin à faire payer ses pollueurs

il y a 11 heures 48 min
décryptage > Santé
Bienfaits

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

il y a 12 heures 17 min
© MARTIN BUREAU / AFP
© MARTIN BUREAU / AFP
Choix

François Fillon sur la polémique à propos de Sens commun : "C'est une forme d'intolérance que je trouve regrettable"

Publié le 19 avril 2017
Pour le candidat des Républicains, les membres de Sens commun "ont leur place dans une majorité et ils ont fait preuve d'une très grande solidité dans cette campagne".
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pour le candidat des Républicains, les membres de Sens commun "ont leur place dans une majorité et ils ont fait preuve d'une très grande solidité dans cette campagne".

Dans un entretien publié dans Le Figaro à trois jours du premier tour, François Fillon revient sur la polémique au sein des Républicains à propos de Sens commun. Les soutiens d'Alain Juppé ne digèrent pas les les propos de François Fillon invitant le mouvement proche de la Manif pour tous à participer à une majorité élargie.

Pour le candidat de la droite, cette polémique est "une forme d'intolérance" qu'il trouve "regrettable", et l'expression de ce politiquement correct que je combats par ailleurs". L'ancien Premier ministre poursuit : "Je me souviens du gouvernement que j'avais composé avec Nicolas Sarkozy. Il y avait Alain Juppé, mais il y avait aussi Christine Boutin et Bernard Kouchner! Je n'ai pas le souvenir que cela ait choqué qui que ce soit."

"Je n'adhère pas à toutes les positions de Sens commun, mais ils le savent et me soutiennent parce qu'ils pensent que j'ai le meilleur projet, ce qui prouve qu'ils ne sont pas sectaires. Ils ont leur place dans une majorité et ils ont fait preuve d'une très grande solidité dans cette campagne. Ce qui n'a pas été le cas de tout le monde", tacle le candidat, qui estime que "pour construire, il faut rassembler". 

"En excluant certains au motif qu'ils ne seraient pas dans 'le sens de l'histoire', on contribue à créer les conditions de tensions, d'affrontements et de communautarisme", prévient François Fillon.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (14)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
langue de pivert
- 20/04/2017 - 15:08
FILLON PRÉSIDENT ! ☺
Je ne vois absolument rien à reprocher aux membres de "sens commun" ! "On" préférerait les jacasseurs nocturnes des nuits de boue ? Violents, sectaires, stériles. C'est ça qu'on veut ? Moi je préfère ceux qui veillent pacifiquement sur notre société ! Vive les veilleurs ! Qui de mieux dans un ministère de la famille par exemple ? Vive la France !
Anguerrand
- 20/04/2017 - 15:06
Maintenant on nous interdit de penser comme l'on veut
Sens Commun du jour au lendemain est devenu fasciste ? Bien sûr que non mais les medias parle de cette organisation comme infréquentable. Ont ils fait des attentats, ils ne gênent que les lobbyistes Homo. On nous explique qu'il ne faut plus manger de viande, de prendre des douches et non des bains. Les socialistes devront bientôt nous écrire ce que nous avons encore le droit de dire ou meme de penser. Bientôt il faudra applaudire les islamistes, ce sera OBLIGATOIRE.
l'enclume
- 20/04/2017 - 11:33
Le scandale Macron dont la presse aux ordres n'a jamais parlé
https://www.youtube.com/watch?v=WpqNAVlVLNI