En direct
Best of
Best of du 8 au 14 juin
En direct
© ERIC FEFERBERG / AFP
Enquête
Penelope Fillon se défend face aux enquêteurs : "Je n’ai jamais eu de prétentions salariales"
Publié le 26 mars 2017
Le JDD détaille la défense de Penelope Fillon devant les enquêteurs lors de sa première audition, le 30 janvier.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le JDD détaille la défense de Penelope Fillon devant les enquêteurs lors de sa première audition, le 30 janvier.

Penelope Fillon, qui risque une triple mise en examen pour recel de détournement de fonds publics, recel d’abus de biens sociaux, et recel d’escroquerie aggravée. selon le JDD, est attendue mardi au pôle financier. Le journal dominical détaille certain des élements de défense qu'elle pourrait fournir aux juges, en se basant sur le récit de son audition du 30 janvier devant les enquêteurs.

Concernant son emploi auprès de François Fillon, pour lequel elle a été rémunérée 3340 euros nets par mois entre 1998 et 2002, elle explique : "Je m’occupais du courrier arrivant à notre domicile, demandes d’administrés, problèmes personnels de gens en difficulté, sollicitations diverses." Elle effectuait différentes tâches dans le manoir de Beaucé, "sans jamais se rendre à l'Assemblée nationale".

Puis elle a travaillé pour Marc Joulaud, le suppléant de François Fillon dans la Sarthe, de 2002 à 2007. Sauf que les policiers de l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières (OCLCIFF) lui ont fait remarqué qu'à cette époque, le couple vivait à Paris. "Quelles missions effectuiez-vous pour le compte de M. Marc Joulaud la semaine à Paris ?", demandent les policiers. "Par exemple, j’emmenais le courrier reçu au domicile du week-end pour le traiter à Paris", répond-elle.

Au printemps 2012, embauchée comme assistante de son mari député, Penelope Fillon a dû remplir une "fiche de renseignement" dans laquelle elle s’engageait à ne pas dépasser un quota de 180 heures pour le compte d’autres éventuels employeurs. Elle y a inscrit "14 heures de travail mensuel à la Revue des deux mondes, dont elle était pourtant employée à temps plein". Et "courant mars, les enquêteurs ont découvert un "brouillon" de cette fiche de renseignement dans lequel était inscrit cette fois "30 heures" de travail à la Revue des deux mondes."

Salariée de la Revue des deux mondes à plein temps, pour 3900 euros nets par mois, salariée de son mari également à plein temps, elle reprend aussi des études de littérature anglaise à cette époque. "Comment faisiez-vous pour conjuguer sur la même période les emplois, tous les deux à plein temps ?", demandent les enquêteurs. "J’organisais mon temps de travail comme je le voulais, et il n’y avait pas vraiment de week-end ni de repos hebdomadaire."

Sur son salaire, elle indique ne pas avoir eu "de prétentions salariales" et d'avoir, une fois connue le montant de sa rémunération, "pensé que c'était généreux". Plus problématique : elle indique ne jamais être allée dans les locaux de la Revue. "Vous avez effectué pendant vingt mois une mission de réflexion stratégique sur la Revue des deux mondes sans jamais y aller, ni rencontrer le directeur, ni les employés et auteurs de cette revue ?", s'étonne le policier. Réponse de Penelope Fillon : "J’ai été déçue de ne pas être plus sollicitée".

Vu sur : Lu dans le JDD
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
02.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
03.
Auchan, Carrefour, Casino : mais que vont devenir toutes ces galeries marchandes et hypermarchés qui se vident ?
04.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
05.
L'homme qui ne voulait pas être le deuxième flic de France…
06.
Il manque d'écraser un malvoyant et sort de sa voiture pour le frapper
07.
Pourquoi les jeunes Français sont bien loin du portrait idéalisé d’une génération libertaire, ouverte et écolo…
01.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
02.
Auchan, Carrefour, Casino : mais que vont devenir toutes ces galeries marchandes et hypermarchés qui se vident ?
03.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
04.
Crise au sein de LREM dans le Nord : six députés claquent la porte
05.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
06.
Réforme des retraites : pourquoi les salariés du privé ont toutes les raisons de s’inquiéter
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
Voulez-vous savoir dans quelle France on entend vous faire vivre ? Regardez bien l'affiche de l'UNICEF !
03.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
04.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
05.
Les nouvelles figures « modérées » de l’islam de France et l’ombre des Frères-musulmans
06.
Réforme des retraites : pourquoi les salariés du privé ont toutes les raisons de s’inquiéter
Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
clint
- 27/03/2017 - 12:40
@Deudeuche : Protestant pas libéral !
Etant évangélique, l'adjectif "pas libéral" est un doux pléonasme ! Il y a des catholiques très ouverts et très très loin de Sens Commun, de l' opus dei, de l'ordre de Malte, .... etc !
emem
- 27/03/2017 - 07:57
Ne pas confondre morale et politique
Comme l'a rapportait Eric Zemmour, Mazarin, l'homme le plus corrompu du monde, a fait de la France la plus grand puissance d'Europe.
Il vaut mieux que le Président soit un homme un peu corrompu mais compétent qu'un bisounours intègre (Plus ou moins d'ailleurs).
sphynx17
- 27/03/2017 - 02:42
JDD, la lie des basses fosses,
sa place aux latrines ; Apart être là, il y a 15 an au mauvais endroit, au mauvais moment, Pénélope Fillon n’a pas transgressé la règle ; elle a vécu selon les us et coutumes de l’époque. Il faut espérer que du bas en haut, chaque maillon de cette « structure clandestine aux ramifications complexes » soit identifié et présenté à la justice avec des chefs d’accusation, autrement plus sévères. Il faut que cette chaine de robespierristes, ivres de haine, qualifiée d’alambic sectaire, soit démantelée. La colère gronde. Bâillonner 35% des électeurs à 1 mois de l’élection, ça ne s’est jamais vu en démocratie, sauf sous Staline .., et autres pays totalitaires de la même eau. Soyons debout avec Fillon !