En direct
Best of
Best of du 16 au 23 mars 2019
En direct
© JOEL SAGET / AFP
Contreparties
Selon Marianne, voilà ce que Bayrou aurait obtenu de Macron pour son ralliement
Publié le 28 février 2017
Des investitures sous l'étiquette En Marche auraient été promises aux élus MoDem.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Des investitures sous l'étiquette En Marche auraient été promises aux élus MoDem.

Selon Marianne, en échange au ralliement de François Bayrou, Emmanuel Macron aurait promis des investitures aux élus centristes pour les élections législatives. Un peu moins d’une centaine de places leur seraient réservées. Concrètement, la moitié des investitures ont été gelées pour des candidats issus de la société civile et l’autre a été retenue pour un tiers d'élus PS, un tiers d'élus Les Républicains ou UDI et un tiers d'élus centristes, les élus proches de Jean-Louis Borloo ou PRG.

Ainsi, une vraie ouverture s’offrira au parti de François Bayrou. "Aujourd'hui, la formation politique aux 14.000 militants revendiqués compte dans ses rangs seulement un député, 51 conseillers régionaux et 48 conseillers départementaux, soit... 100 grands élus nationaux et locaux", écrit Marianne. Presque chaque élu MoDem pourrait donc bénéficier d’une investiture. Selon l’entourage du leader du mouvement En Marche !, d'autres militants MoDem pourront être investis sur le contingent "société civile", pour peu qu'"ils ne soient pas élus".

Pas encore acté

Toutefois, ni le camp de Macron, ni celui de Bayrou n’a encore confirmé cette information. En effet, un proche de l’ancien ministre de l’Economie a affirmé qu’il n’y a eu aucun "marchandage" en échange du ralliement du maire de Pau. "On a toujours annoncé qu'il y aurait un tiers des investitures d'élus réservé aux centristes", a-t-il annoncé à Marianne. Quant à François Bayrou, il assure également n'avoir rien négocié en ce sens auprès d'Emmanuel Macron. "J'ai une idée assez nette, mais tout ceci n'est pas fixé", déclare-t-il au quotidien. Toutefois, il semblerait qu’il pourra disposer d’un groupe à l’Assemblée nationale, si Emmanuel Macron est élu président de la République.

>>> À lire aussi : À partir de quand les ralliements en série pourraient-ils finir par plomber le renouveau Macron ?

Vu sur : Lu sur Marianne
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Vladimir Poutine est censé quitter le pouvoir en 2024. Certains au Kremlin envisageraient un autre scénario
03.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
04.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
05.
La Nasa envisage d'explorer la protoplanète Pallas dans la ceinture d'astéroïdes ; Osiris-Rex : deux découvertes surprenantes sur l'astéroïde Bennu !
06.
Acte 19 des Gilets jaunes : victoire sur le terrain pour le gouvernement, incertitude politique maximale
07.
Game of thrones : six trônes de fer ont été cachés de par le monde
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
04.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
05.
MBS, le prince héritier saoudien dépossédé d’une partie de ses pouvoirs par le Roi Salman
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
01.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
02.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
03.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
04.
Violence inexcusable MAIS aspiration à la justice sociale : la double nature de la contestation des Gilets jaunes dont aucun parti ne parvient à tirer une synthèse convaincante
05.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
Commentaires (20)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ELIED
- 01/03/2017 - 16:57
Mais que croyez-vous?
Il vous fallait vraiment attendre cet article pour comprendre que la politique n'était qu'un perpétuel marchandage? Attendez, ce n'est pas fini, vous allez en découvrir bien d'autres et encore plus salées quand on verra le découpage des circonscriptions avec leurs divers prétendants et leurs apparentements: un vrai vaudeville ou plutôt un drame qui va déboucher sur une chambre ingouvernable avec une présidence incapable de régner quelque soit le vainqueur au final, que ce soit la droite telle qu'elle partie, le messie autoproclamé ou la Marine en chemise bleue tendance brune.
Vincennes
- 01/03/2017 - 12:02
DEUX "traites" qui savent TV profiter du système
car les Médias zappent, également, les 120.000€ utilisés par MACRON pendant 6 mois (puisque le 7ème il était censé être en congés)!!! sur les 150.000€ alloués au Ministère !! pas mal les 2 repas organisés chaque soir selon SAPIN......qui, lui aussi, depuis est MUET alors qu'il avait dit avoir été prévenu par les huissiers/cuisiniers sur le remue ménage occasionné!!! précisant, également, que MACRON recevait des personnalités n'ayant rien à voir avec sa fonction de Ministre !!! BIZARRE que le roquet/RUQUIER n'invite pas MACRON mais aussi Corinne LEPAGE pour leurs bouquins !!!!!
Beredan
- 01/03/2017 - 00:09
Ils vont s'étriper....
Dans le même marigot , autour de leur vibrionnant chaman , le crypto-socialope Bayrou et celui qu'il a aimablement traité de pédophile : l'ineffable Cohn Bendit...