En direct
Best of
Best Of
En direct
© TOBIAS SCHWARZ / AFP
Ah bon ?
François Bayrou, futur Premier ministre d'Emmanuel Macron ? "Non, ce n'est pas à l'ordre du jour", répond le candidat
Publié le 24 février 2017
Invité de RMC ce vendredi matin, le leader d'"En Marche !" a estimé qu'il n’était "jamais bon de commencer à répartir les trésors qu'on n'a toujours pas encore réussi à conquérir".
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Invité de RMC ce vendredi matin, le leader d'"En Marche !" a estimé qu'il n’était "jamais bon de commencer à répartir les trésors qu'on n'a toujours pas encore réussi à conquérir".

C’était sa première interview télévisée depuis l’annonce de son alliance avec François Bayrou. Emmanuel Macron était l’invité ce vendredi matin sur RMC de Jean-Jacques Bourdin, et le journaliste n’a pas manqué de lui demander quelles étaient les dessous du fameux accord et notamment si le président du Modem récupèrerait le poste de Premier ministre au cas où le leader d’"En Marche !" s’installerait à l’Elysée. 

"Non, ça n'est pas du tout à l'ordre du jour", a répondu Emmanuel Macron. "Ce n'est jamais bon de commencer à répartir les dépouilles et les trésors qu'on n'a toujours pas encore réussi à conquérir. Je suis en campagne présidentielle, le choix qui a été fait par François Bayrou il y a deux jours est un moment important de cette campagne et de la vie politique".

L’ancien patron de Bercy a souligné cependant vouloir "une équipe ramassée, qui reflète ce que nous portons, c'est à dire à la fois le renouvellement de la vie politique, et donc des femmes et des hommes qui viennent de la société civile, des femmes et des hommes qui ont une expérience politique et qui reflètent le pluralisme de notre mouvement."

Emmanuel Macron a également rappelé la menace frontiste qui pesait sur l’élection présidentielle. "Le Front national est aux portes du pouvoir. Ce n'est pas une fiction, c'est un 21 avril prévu."

Vu sur : Lu sur BF
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Mont Everest : la fonte des glaces fait apparaître de nombreux corps d'alpinistes
03.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
04.
Fumer du cannabis à forte concentration de THC augmenterait les risques de développer une grave maladie mentale
05.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
06.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
07.
Emploi record et hausse des salaires au Royaume-Uni... Mais que se passe-t-il à 9 jours du Brexit ?
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
04.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
05.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
06.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
05.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
06.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 24/02/2017 - 13:47
"répartir la dépouille et le trésor de la France"...
il est pas bien Macron-rothschild! Il; a trop sniffé les billetsde banque chez tonton rothschild... il veut faire une fusacq avec l'allemagne?
viandapneu
- 24/02/2017 - 13:39
il ne manquerait plus que ça !
Un type pareil à la tête du gouvernement ? je rêve : bafouilleur, incompétent, magouilleur ...ça serait le bouquet !
Anouman
- 24/02/2017 - 11:47
Ministre
Il est clair que l'avantage pour Bayrou est double. Si Macron passe un poste de ministre et s'il ne passe pas des accords électoraux pour avoir quelques députés. Et comme il ne peut en passer avec aucun autre candidat, il n'y a pas vraiment le choix. Dans le pire des cas il se ramassera moins que tout seul. C'est ça le progressisme en politique...