En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
© Joël SAGET Kenzo TRIBOUILLARD Martin BUREAU Lionel BONAVENTURE / AFP
LIVE

Primaire à droite : Fillon, largement en tête, sera soutenu par Nicolas Sarkozy (éliminé) au 2nd tour ; Alain Juppé, distancé, "continue le combat"

Publié le 21 novembre 2016
François Fillon récolterait plus de 43% des voix, loin devant Alain Juppé (27%) et Nicolas Sarkozy (22%). Les résultats définitifs sont attendus vers minuit.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Fillon récolterait plus de 43% des voix, loin devant Alain Juppé (27%) et Nicolas Sarkozy (22%). Les résultats définitifs sont attendus vers minuit.

Live terminé. Pour retrouver le nouveau direct, rendez vous sur ce lien.

00h01 : Alors que cette soirée pleine de surprises s'achève, de nombreux bénévoles sont encore en train de comptabiliser les bulletins. A minuit, les résultats de 9291 bureaux sur 10229, et représentant 3,8 millions d'électeurs, donnent les résultats suivants :
- François Fillon : 44,2%
- Alain Juppé : 28,4%
- Nicolas Sarkozy : 20,7%
- Nathalie Kosciuski-Morizet : 2,6%
- Bruno Le Maire : 2,4%
- Jean-Frédéric Poisson : 1,5%
- Jean-François Copé : 0,3%.

Par ailleurs, 8789 bulletins blancs et nuls ont été dépouillés.

23h35 : Dernier des candidats à s'exprimer, Jean-François Copé, qui n'a récolté que 0,3% des voix, a admis que ce score est "une déception". "La politique, c'est parfois cruel. Le score que j'ai réalisé aujourd'hui est une déception. Si je ne le disais pas, je ferai de la langue de bois et ce n'est pas mon genre." Pour autant, le député-maire de Meaux annonce qu'il va "continuer [son] engagement politique". Il prendra sa décision pour le second tour demain, après avoir réuni ses "amis".

23h15 : C'est déjà l'heure des pronostics pour le second tour, qui aura lieu dimanche prochain (l'occasion de rappeler qu'un débat devrait être organisé jeudi entre les deux candidats). Les premiers à se lancer sont les sondeurs d'OpinionWay, qui ont réalisé ce soir un sondage en ligne auprès d'un échantillon représentatif de 3095 personnes ayant voté au premier tour. 56% d'entre elles se disent prêtes à voter pour François Fillon dimanche, contre 44% pour Alain Juppé.

22h50 : Alain Juppé : "Je continuerai le combat"

Quelques minutes après François Fillon, Alain Juppé a pris la parole. "J'ai décidé de continuer le combat, pour tous ceux qui croient en moi pour mes convictions, pour l’idée que je me fais de la France. Je crois que plus que jamais le peuple de France a besoin de se rassembler".

Contrairement à ses concurrents, il s'est d'emblée placé sur le terrain des idées. "Je veux rassembler les Français autour de réformes crédibles. Je veux faire des réformes équitables dont tous les Français tireront bénéfice. Je veux des réformes modernes qui préparent l'avenir plutôt que cultiver la nostalgie du passé. C'est un combat projet contre projet qui s'engage. Il commence demain."

Alain Juppé, passé du statut de favori à celui d'outsider, l'assume : "Ce premier tour constitue une surprise". Mais, ajoute-t-il, "dimanche prochain, si vous le voulez, sera une autre surprise."

 

22h45 : François Fillon : "Ce premier tour a été digne et responsable"

Le grand gagnant de la soirée, François Fillon, s'est exprimé vers 22h40 depuis son QG. "Ce premier tour des primaires a été un remarquable succès populaire, c’est une vague qui démontre l'incroyable intérêt des citoyens pour l’avenir de leur pays", a-t-il lancé. François Fillon a assuré que sa "campagne va encore s'accélérer, s'amplifier", car "il faut rompre avec ce quinquennat d'échecs."

"Mon projet déclenchera une nouvelle espérance. J’entraîne avec moi les électeurs de la droite et du centre qui veulent la victoire de leur valeur", a-t-il dit.

"Ce premier tour a été digne et responsable, mes concurrents qui ne sont pas au second tour ont servi leurs idées et rendu service à la démocratie. La défaite ne doit humilier personne car nous aurons besoin de tout le monde. J'ai une pensée particulière pour Nicolas Sarkozy, l'ancien président de la France."

22h40 : Nathalie Kosciusko-Morizet soutient Alain Juppé

Nathalie Kosciusko-Morizet, au coude à coude avec Bruno Le Maire pour la 4e place, a annoncé son soutien à Alain Juppé. "Je n'ai jamais couru après les places et après les postes. Au deuxième tour, je défendrai Alain Juppé pour défendre mes idées",a-t-elle déclaré. 

Elle s'est, elle aussi, félicité du succès du scrutin. "Merci à vous, les 4 millions d'électeurs qui avez voté. Vous en avez fait une victoire politique. Il y a bientôt 5 ans, j'appelais à des primaires ouvertes pour choisir notre candidat à la présidentielle et ce soir c'est un immense succès. Ce soir, l'alternance est en marche."

 

22h30 : Puisqu'il n'y a pas que 3 candidats dans cette primaire, tournons-nous vers Jean-Frédéric Poisson qui, avec 1,4% des votes (résultat provisoire) "accepte" sa défaite. "Les Français ont préféré choisir des hommes d'expérience en ces temps troublés, plutôt que des projets novateurs. Je l'accepte. Je solliciterai demain les deux finalistes de la primaire sur des sujets essentiels : la famille, l'éducation, l'Europe. La notoriété acquise pendant cette primaire me permettra de continuer le combat pour rassembler ceux qui partagent nos idées", a-t-il écrit sur Twitter.

 

22h10 : Nicolas Sarkozy admet sa défaite et annonce qu'il votera François Fillon au second tour

Nicolas Sarkozy s'est exprimé peu après 22h depuis son QG. Il a commencé par se féliciter du succès de la primaire. "J'ai voulu les primaires, elle sont un succès populaire incontestable. La page des guerres fratricides est je l'espère tourné définitivement".

Il a ensuite admit sa défaite : "Je respecte et je comprends la volonté des électeurs de choisir pour l'avenir d'autres candidats que moi. Je veux féliciter Alain Juppé et François Fillon qui sont qualifiés. Ce sont deux personnalités de grande qualité qui font honneur à la droite française."

Il a ensuite annoncé son choix pour le second tour : "L’idée que je me fais de mon devoir est de dire avec franchise que, quels que soient mes désaccords, François Fillon semble avoir le mieux compris les défis qui se présentent à la France. Je voterai pour lui. Mes électeurs sont libres, je leur demanderai simplement de ne jamais emprunter la voie des extrêmes".

Il a achevé son discours par ce qui ressemblait à un testament politique. Il a dit son attachement à sa famille politique, puis a souhaité "bonne chance à la France". "Il est donc temps pour moi d'aborder une vie avec plus de passions privées et moins de passions publiques. Bonne chance à la France.  Tout ce qui touchera la France me touchera personnellement, je n'ai aucune amertume, je souhaite le meilleur pour mon pays."

 
 

21h50 : Fillon toujours en tête, Juppé creuse l'écart avec Sarkozy

A 21h45 (7365 bureaux dépouillés sur 10229), François Fillon est à 43,7%, Alain Juppé à 27,8%, Nicolas Sarkozy à 21,7%, Bruno Le Maire à 2,6%, Nathalie Kosciusko-Morizet à 2,5%, Jean-Frédéric Poisson à 1,4%, Jean-François Copé à 0,3%.

François Fillon prendra la parole vers 22h15. Alain Juppé également. Nicolas Sarkozy est attendu rapidement.

21h35 : Bruno Le Maire votera François Fillon au second tour de la primaire

Bruno Le Maire est le premier candidat à s'exprimer ce soir, suite à l'annonce des résultats partiels. Il est crédité à 21h30 de 2,7% des votes. "La participation massive en fait un succès historique pour notre famille politique", a déclaré Bruno Le Maireà propos de la primaire. "Nous avons fait le pari du renouveau, une majorité de Française et de Français ont fait un autre choix, je le respecte", a-t-il dit. Il a annoncé son intention de voter pour François Fillon au second tour de la primaire et d'être "un acteur du rassemblement de ma famille politique". "Nous avons livré un beau combat. Nous pouvons ce soir être fiers, être heureux", a-t-il conclu.

21h20 : Avec la moitié des bureaux dépouillés (5496 sur 10228), le trio de tête ne change pas, mais Alain Juppé (26,7%) accentue son avance sur Nicolas Sarkozy (22,9%). François Fillon est à 43,6%.

21h15 : Les résultats seront maintenant mis à jour tous les quarts d'heure environ. Ils sont visibles sur https://resultats.primaire2016.org/index.html#/total

Pour l'instant, avec 4219 bureaux dépouillés sur 10228, François Fillon est toujours en tête (43,3%), devant Alain Juppé (26,2%) qui creuse légèrement son avance sur Nicolas Sarkozy (23,7%).

21h07 : Thierry Solère annonçant les premiers résultats partiels : 

21h05 : Alain Juppé s'exprimera à 22h de son QG sur ces premiers résultats. Son porte-parole, Maël de Calan, a déclaré à la presse que "face à François Fillon, c'est probablement plus compliqué que face à Nicolas Sarkozy, mais plus intéressant". Bruno Le Maire s'exprimera vers 22h-22h30. A l'annonce de ses 3% provisoires, c'était la consternation dans son QG. Au QG de Nicolas Sarkozy aussi, les visages sont tendus, rapportent les journalistes présents sur place.

20h57 : Selon les 2 912 premiers bureaux dépouillés, qui représentent 686.781 votants, François Fillon arrive largement en tête avec 42,8% des votes. Alain Juppé est second, avec 26%, proche de Nicolas Sarkozy, qui récolte pour l'instant 24,4%.

Le reste des résultats : Bruno Le Maire 3 % ; Nathalie Kosciusko-Morizet 2,1 % ; Jean-Frédéric Poisson 1,4 % ; Jean-François Copé 0,3 %

 

20h55 : Les premiers résultats partiels sont maintenant attendus vers 21h15. Plusieurs médias étrangers donnent des estimations, annonçant notamment la présence de François Fillon et Alain Juppé au second tour, au détriment de Nicolas Sarkozy, mais il ne s'agit que de sondages.

20h30 : BFM TV a voulu connaître le profil des votants. Un sondage Elabe réalisé pour la chaîne montre que leur sensibilité politique est diverse : s'ils sont bien sûr une majorité (63%) à se dire sympathisants de la droite et du centre, il y a tout de même 15% de sympathisants de gauche et 8% du Front national. 14% des sondés, enfin, disent n'avoir aucune sympathie politique particulière.

20h05 : Les résultats des 2000 bureaux de vote seront donnés prochainement par Les Républicains. Pour les plus impatients, les résultats des premiers bureaux de vote commencent à tomber sur Twitter :

Résultat def dans le 06 à Touët-sur-Var
1. Fillon (102 voix)
2. Sarkozy (75 voix)
3. Juppé (31 voix)https://t.co/8224D6Vd5S #Laprimaire

— Nice-Matin (@Nice_Matin) 20 novembre 2016

Résultat de la Floride :
Fillon 31%
Juppé 28%
Sarkozy 22%
#Laprimaire

— Tony Saint Laurent (@tony_st_laurent) 20 novembre 2016

#Laprimaire Résultat Réguiny. Fillon : 96
Jupé : 66
Sarkozy : 43
Le Maire : 5
NKM : 3
Copé : 1
Poisson : 0
Vote nul : 1

— Damien (@Obibi13) 20 novembre 2016

 

19h50 : Si François Fillon était ce matin le candidat le plus recherché sur Google, Nicolas Sarkozy est le plus cité sur Twitter, nous indique le Figaro. 6,26% des Tweets concernant la primaire de la droite l'ont mentionné, contre 3,80% pour François Fillon, 2,34% pour Alain Juppé et 1,45% pour Jean-Frédéric Poisson. Bruno Le Maire, Nathalie Kosciusko-Morizet et Jean-François Copé ont été cité dans moins de 0,5% des tweets.

19h40 : La Haute autorité de la primaire a publié sur Twitter un communiqué annonçant que les électeurs qui étaient dans les files d'attente à 19h peuvent voter.

Clôture du scrutin ➡️ communiqué de la Haute autorité pic.twitter.com/qNO1v8nXsd

— Primaire ouverte (@InfoPrimaire) 20 novembre 2016

Pendant ce temps, Nicolas Sarkozy est arrivé à son QG, où il est actuellement en réunion, selon un journaliste du Monde présent sur place. François Fillon, de son côté, depose un recours concernant le bureau de vote de Châteaurenard, où son assesseur n'avait pas pu rentrer ce matin. C'est Jérôme Chartier qui a annoncé ce recours à la presse.

Mise à jour 19h15 : Le président du comité d'organisation de la primaire a déclaré ce soir qu'à sa connaissance, la Haute autorité de la primaire "n'a pas été saisie", malgré la constatation d'irrégularités dans certains bureaux de vote. Il a néanmoins confirmé les caffouillages dans certains bureaux, notamment sur les enveloppes, dus à une affluence plus forte que prévue : "Dans beaucoup de régions on a attaqué les stocks du second tour, les bulletins de vote du second tour et les enveloppes du second tour". 

Mise à jour 19h : Il est 19h, les bureaux de vote commencent à fermer. Les personnes qui sont encore dans les files pourront voter, mais pour les autres il est trop tard. Le depouillement va maintenant commencer. Les premiers résultats seront communiqués entre 20h et 20 h 30. Le tableau du vote sera mis à jour régulièrement sur le site Internet primaire2016.org.

Mise à jour 18h43 : À 17 heures, plus de 2,5 millions de personnes ont participé à la primaire. Ces chiffres prennent en compte 70% des bureaux de vote. Les chiffres réels sont donc plus importants. Thierry Solère, président du comité d'organisation de la primaire de la droite et du centre, se félicite d'une "affluence considérable".

 

Un vrai succès populaire : les organisateurs de la primaire s'attentant à plus de 3 millions de votants, pour ce premier tour organisé ce dimanche. "Je pense que nous dépasserons les 3 millions de votants", a indiqué le président de la commission d'organisation Thierry Solère, par ailleurs député LR des Hauts-de-Seine, dans le milieu de l'après-midi. Selon les premiers décomptes des organisateurs, effectués dans 67% des bureaux, 1,138 million de personnes avaient déjà voté à la mi-journée. 

Les sympathisants de la droite et du centre étaient appelés à départager sept candidats : Alain Juppé, Nicolas Sarkozy, François Fillon, Nathalie Kosciusko-Morizet, Bruno Le Maire, Jean-Frédéric Poisson et Jean-François Copé. L'issue du premier tour est incertaine, Alain Juppé, Nicolas Sarkozy et François Fillon se trouvant dans un mouchoir de poche selon les derniers sondages.

A Paris, à partir de 19 heures, la haute autorité commencera à compiler les résultats venus des 10 228 lieux de vote. Lorsque les 2 000 premiers bureaux dépouillés auront été validés, ils seront annoncés, sans doute vers 20h15. Les résultats définitifs devraient arriver vers minuit.

Parmi les sept candidats à la primaire de la droit et du centre, François Fillon est celui dont le nom a été le plus recherché sur Google, a indiqué le moteur de recherche. Concernant les thèmes de la primaire, c'est l'islam qui arrive en tête selon les données de Google trend.

Quels sont les thèmes les plus recherchés le jour du premier tour de #Laprimaire ? Graphique en temps réel : https://t.co/RBEWLXazGj pic.twitter.com/Is1SkmeMHO

— GoogleTrends (@GoogleTrends) 20 novembre 2016

Qui est le candidat le plus recherché le jour du premier tour de #Laprimaire ? Graphique en temps réel : https://t.co/5GuNGY8zp5 pic.twitter.com/90gI7LTQk1

— GoogleTrends (@GoogleTrends) 20 novembre 2016
 

Tout au long de la journée, des disfonctionnements ont été signalés sur les réseaux sociaux. Plusieurs électeurs ont signalé des problèmes liés au manque d'enveloppes, d'autres ont indiqué qu'ils n'étaient pas présents sur les listes électorales. Certains ont pu voter, en étant ajoutés à la main, tandis que d'autres n'ont pas pu le faire. La Haute autorité a expliqué à France Info qu'elle avait bien recommandé aux bureaux de vote de rajouter les électeurs absents sur les listes, après avoir vérifié leur carte d'électeur.

A La Réunion, Philippe Ghanty, directeur de la campagne de Bruno Le Maire et délégué de circonscription a déposé 'au moins" 5 recours, selon le journal L'Info.re. Il déplore principalement qu’aucun des soixante-deux assesseurs proposés par son camp n’a été retenu pour la gestion et surveillance des bureaux de vote.

Selon L'Obs, des anomalies ont aussi été constatées dans un bureau de vote de Chateaurenard (Bouches-du-Rhône). L'assesseur représentant François Fillon n'a pas pu pénétrer dans le bureau tôt dimanche matin pour remplir sa mission de surveillance, rapporte le magazine, Un recours a été déposé.

 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

02.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

05.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

03.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

04.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

05.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

06.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

Commentaires (35)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Beredan
- 21/11/2016 - 18:56
Question
Quel journaliste téméraire peut-il nous expliquer pourquoi Juppé a été majoritaire dans le département 93 ???
langue de pivert
- 21/11/2016 - 18:03
On est les champions ! ☺
Cette droite de merde n'a plus son destin entre les mains ! Ce sont "les électeurs venus d'ailleurs" (PS-FN) qui choisissent le meilleur adversaire aux présidentielles pour LEUR candidat(e) ! Un comble ! Unique au monde ! Si ils restent à la maison Fillon passe les doigts dans le nez ! Si ils reviennent pour finir le boulot Fillon ira au tapis ! C'est aussi simple que ça ! Même pas besoin de faire campagne !
jurgio
- 21/11/2016 - 15:38
Après Sarkozy, la Gauche va vouloir éliminer Le Pen !
Ces intoxiqués n'ont plus de pantin à présenter mais ils ont des bulletins de vote.