© REUTERS/Benoit Tessier
En Marche ?
Emmanuel Macron n'a pas annoncé sa candidature pour 2017
Publié le 13 juillet 2016
2.000 ou 3.000 personnes présentes, selon les sources, mardi 12 juillet à la Mutualité à Paris pour le premier meeting du mouvement politique du ministre de l'Économie. Peu d'informations concrètes en ressortent. Atlantico tente de faire le tri.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
2.000 ou 3.000 personnes présentes, selon les sources, mardi 12 juillet à la Mutualité à Paris pour le premier meeting du mouvement politique du ministre de l'Économie. Peu d'informations concrètes en ressortent. Atlantico tente de faire le tri.

Le "Bachelor" est-il vraiment en campagne ? "Tout ça pour ça", ont envie de dire d'aucuns après le premier meeting d'Emmanuel Macron à la salle de la Mutualité à Paris ce mardi soir.

Peu de temps avant le meeting, Manuel Valls entendait bien sonner la fin de la récré, annonçant qu'il était "temps que tout cela s'arrête".

Pourtant, à l'issue d'un discours d'une heure vingt minutes très travaillé dans la forme, M. Macron ne s'est  jamais officiellement déclaré candidat pour 2017. Pas plus qu'il n'a présenté la moindre proposition. Un discours ambigu, "ni gauche, ni droite", qui a pu laisser perplexe, à l'exception de ses fans, qui ont scandé "Macron président" à la fin de l'élocution.

Comme autant d'os à ronger pour les impatients ou les sceptiques, il faudra se contenter de phrases comme "Imaginez où nous serons dans trois mois, dans six mois, dans un an" ou "écrire une nouvelle histoire".

Après des rumeurs sur son éviction du gouvernement, le ministre de l'Économie n'a pas non plus confirmé s'il souhaitait en sortir.

L’énarque devenu banquier d’affaires puis Secrétaire général de l’Élysée avant son poste à Bercy entend "dépasser les clivages" et remercier François Hollande pour sa confiance. Débrouillez vous avec cela, même s'il semble que l'échéance de 2017 soit clairement dans les objectifs du jeune ministre trentenaire, que "rien n'arrêtera". Son épouse Brigitte au premier rang n'en a pas loupé une miette. C'est elle qui avait accueilli les invités dès 20 h.


Le meeting d’Emmanuel Macron à la Mutualité, en... par libezap

Lire aussi : Emmanuel Macron dans la peau d'un candidat sans jamais prendre ses distances avec François Hollande

Vu sur : Lu sur Les Echos
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Mont Everest : la fonte des glaces fait apparaître de nombreux corps d'alpinistes
03.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
04.
Fumer du cannabis à forte concentration de THC augmenterait les risques de développer une grave maladie mentale
05.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
07.
Francois Xavier Bellamy enchante la droite, Bruno Retailleau laboure son sillon (et l'électorat Fillon), Le Point charge Castaner, L'Express les dérives de la médecine douce ; Anti-social quand la CGT piétine le droit du travail
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
04.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
05.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
06.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
05.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
A M A
- 14/07/2016 - 11:52
Marine Le Pen au 2° tour,
Marine Le Pen au 2° tour, haute probabilité. Ce qui veut dire ni "Républicains", ni socialistes. Solution contre le FN populiste: l'union sacrée derrière l'archange sauveur de la gauche et de la droite contre "l'infâme". Peu importe que l'on recommence la pièce avec de l'énarque, de l'inspection des finances et de la haute finance internationale.
vangog
- 13/07/2016 - 14:38
Ah le suspens médiatique!........................
c'est pas l'année des méduses, c'est l'année de Macron médiatiques! et à la fin de l'été, j'enlève le bas!...
ISABLEUE
- 13/07/2016 - 13:51
ni à droit ni à gauche
Droit dans le mur