En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

02.

Le monde de l’Arabie saoudite s’effondre

03.

Déconfinement à Wuhan : les acheteurs chinois semblent avoir perdu le goût de la consommation

04.

La France en récession : les trois conditions pour que ça reparte très vite. Et c’est possible

05.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

06.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

07.

Manuel Valls alerte sur le risque d’effondrement de l’Europe face à la crise du coronavirus

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

ça vient d'être publié
décryptage > Europe
Epicentre de l'épidémie

Une crise migratoire que cette crise sanitaire ne saurait nous faire oublier

il y a 6 min 5 sec
décryptage > Politique
Principales leçons

En France, le virus tue. Et les Amateurs apprennent la communication…

il y a 1 heure 6 min
décryptage > Santé
Contrefaçon

La crise du Coronavirus fait flamber la circulation de faux médicaments

il y a 1 heure 39 min
décryptage > Economie
Or noir

Le monde de l’Arabie saoudite s’effondre

il y a 2 heures 11 min
décryptage > France
Obstacles

Ces 5 maux français qui nous entravent face à la crise du Coronavirus

il y a 3 heures 14 min
décryptage > France
Solidité

Résilience : oui, la crise est profonde, non l’apocalypse occidentale n’est pas en cours

il y a 4 heures 3 min
pépites > Europe
Solidarité européenne
Manuel Valls alerte sur le risque d’effondrement de l’Europe face à la crise du coronavirus
il y a 14 heures 7 min
pépites > Europe
Combat contre le Covid-19
Coronavirus : le Premier ministre britannique Boris Johnson est sorti des soins intensifs
il y a 15 heures 24 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Maître du Haut Château - The Man in the High Castle", une série visible sur Amazon Prime Video : et si l'Allemagne et le Japon avaient gagné la guerre ? Une uchronie palpitante

il y a 16 heures 48 min
pépites > Economie
"Plus grande récession en France depuis 1945"
Gérald Darmanin et Bruno Le Maire annoncent un "plan d'urgence révisé à 100 milliards d'euros" face à une chute du PIB de 6% cette année
il y a 17 heures 38 min
décryptage > Europe
Même sans corona-bonds

Réponse économique au Coronavirus : l’Europe avance plus qu’il n’y parait

il y a 22 min 4 sec
décryptage > Défense
Silence des armes après le déluge de feu ?

Le Coronavirus, candidat au prix Nobel de la Paix ?

il y a 1 heure 22 min
décryptage > Education
Peut mieux faire

Les diplômes pour tous et sans examens ! C’est ce que réclame l’UNEF, syndicat résolument révolutionnaire

il y a 1 heure 59 min
décryptage > Economie
Nouvelle étape dans la guerre commerciale ?

Dé-mondialisation passagère ou profonde ? Les entreprises américaines ont commencé à se désengager de Chine

il y a 2 heures 47 min
décryptage > Politique
Entretien

David Lisnard : "A Cannes, nous nous sommes très vite inspirés des exemples étrangers pour pallier les défaillances de la bureaucratie d’Etat"

il y a 3 heures 41 min
pépites > Europe
Tournant dans la crise ?
Coronavirus : les pays de l'Union européenne trouvent un accord pour une réponse économique commune face à l'épidémie
il y a 13 heures 31 min
pépites > Finance
Espoir…
Le FMI estime que le coronavirus provoque les "pires conséquences économiques depuis la Grande Dépression" de 1929
il y a 14 heures 28 min
pépite vidéo > Culture
Chansons pour le personnel soignant
"Et demain ?" : 350 personnalités mobilisées pour une chanson caritative au profit de la lutte contre le Covid-19
il y a 15 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Neige Noire" de Paul Lynch : un tableau saisissant du monde paysan d’avant-guerre, loin d’une image bucolique et stéréotypée

il y a 17 heures 10 min
light > Politique
Sécurisation des déplacements présidentiels
Le parc automobile de l’Elysée a été équipé de barrières antipostillons
il y a 18 heures 36 min
© Reuters
© Reuters
A l'offensive

Grève, primaire, Euro 2016, identité : les principales déclarations de Nicolas Sarkozy

Publié le 09 juin 2016
Le président des Républicains était l'invité de la radio Europe 1 ce jeudi matin. Il a notamment fustigé l'action gouvernementale.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le président des Républicains était l'invité de la radio Europe 1 ce jeudi matin. Il a notamment fustigé l'action gouvernementale.

Nicolas Sarkozy était l’invité de la radio Europe 1 ce jeudi matin. Au lendemain d'un discours dans le Nord sur la Nation, le président des Républicains est revenu sur plusieurs thèmes de l’actualité et en a profité pour tirer à boulets rouges sur le gouvernement socialiste.

  • Sur la situation en France

"Comment voulez-vous que ça aille mieux ?", a critiqué l’ancien chef de l’Etat, faisant référence à une phrase prononcée par François Hollande en avril. "Nous sommes le seul pays d’Europe qui a une politique qui consiste à augmenter la dépense publique, à augmenter les impôts et à accroître la rigidité du droit social pour les entreprises. Tous les autres ont fait autrement". Puis d’ajouter : "Chaque jour, M. Valls annonce de nouvelles dépenses publiques pour arroser une catégorie particulière afin de les acheter dans le cadre du prochain rendez-vous présidentiel". 

Alors que le pays est toujours perturbé par les grèves, notamment dans les transports, Nicolas Sarkozy a vivement condamné la poursuite de ces mouvements."Cette grève est un scandale. Les Français ont été durement éprouvés par des inondations. Et voilà que la CGT et des syndicats minoritaires décident de bloquer le pays pour des raisons corporatistes. Il suffisait de lire dans le JDD la stratégie de M. Hollande : 'On va faire semblant de tenir sur la loi El Khomri et on lâche sur tout le reste'. On sacrifie la SNCF, comme l’Etat est faible, il cède."

Le patron des Républicains n’a également pas manqué de tacler le mouvement Nuit Debout. "La place de la République est occupée par des gens debout la nuit. Ça veut dire qu'ils sont couchés le jour ?"

  • Sur son positionnement

Alors que plusieurs membres de son parti et notamment des rivaux pour la primaire estiment que son postionnement entre patron du parti et candiat à la primaire est flou, il répond : "Il y a un an et demi, j’ai été élu pour cinq ans président des Républicains. J’ai trouvé une famille divisée, ruinée, déchirée. Aujourd’hui, nous avons plu de 250.000 militants à jour de cotisation. C’est la première formation politique du pays. Je parlais en tant que président des Républicains. Il poursuit : "Je ne vois pas comment, dans la situation que connait le pays et à un mois du conseil national qui va adopter le projet des Républicains, le président du parti, élu par les militants à un suffrage qui n’a été contesté par personne, devrait abandonner ses fonctions. Je ne changerai pas de méthode ni d’agenda. J’ai fait valoir qu’il fallait un projet pour le parti politique. Et puis, il faut préparer les législatives."

  • Sur l'identité française

"Mon père est hongrois, mon grand-père maternel était grec, a rapellé l'ancien président. "On ne m'a pas appris le hongrois et je n'ai pas appris l'histoire de la Hongrie, ni l'histoire de la Grèce. J'ai appris l'histoire de France. Et quand on a des parents d’origine étrangère, notamment maghrébine, on n’apprend pas l’histoire de l’Algérie ou du Maroc. Quand on vient en France, on adopte le mode de vie français. L’identité française, nous ne voulons pas que ça disparaisse".

  • Sur l'Euro

Alors que l’Europe de football commence demain vendredi, l’ancien chef de l’Etat, amateur de ballon rond et régulièrement présent dans les tribunes du PSG, a déclaré qu’il était "pour le maintien de l'Euro en France". "Je suis sûr que tout va bien se passer, je le souhaite de tout mon cœur", a-t-il martelé. "Mais les policiers et les gendarmes sont fatigués. Je pense que le choix des fanzones n'est pas adapté à la situation. Puis de se livrer à une éloge de l'équipe de Didier Deschamps. "J'espère que l'Equipe de France gagnera l'Euro et je serai au Stade de France, demain soir, pour l'encourager. Cela fait longtemps qu'on n'a pas eu une équipe aussi belle, avec un tel état d'esprit."

Lire aussi : Une primaire sans vainqueur légitime ? Et si la droite fonçait vers le scénario noir de deux candidats à quasi égalité

Vu sur : Lu sur Europe 1
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

02.

Le monde de l’Arabie saoudite s’effondre

03.

Déconfinement à Wuhan : les acheteurs chinois semblent avoir perdu le goût de la consommation

04.

La France en récession : les trois conditions pour que ça reparte très vite. Et c’est possible

05.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

06.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

07.

Manuel Valls alerte sur le risque d’effondrement de l’Europe face à la crise du coronavirus

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anguerrand
- 10/06/2016 - 09:09
Je veux bien que l'on critique NS
Bien entendu il a des défauts, mais en dehors de lui qui aura la poigne pour imposer des réformes difficiles et impopulaires qui vont générer à coup sur des grèves dures surtout de la part des fonctionnaires qui se mettrons en grèves avec blocage de la France et en particulier les régimes spéciaux qui n'ont aucune raison d'être ultra favorisés par rapport au privé et à la charge du privé. De plus la situation économique sera et est catastrophique et Hollande continue la" distribution gratuite" avec des chèques sans provisions payables après son depart. ( certains économistes parlent de 10 milliards depuis 2016) . On ne peut pas compter sur le FN qui veut une economie socialiste et drague les musulmans en banlieues, et ses adhérents sont des marxistes du PC, PS, etc...De plus le president devra se battre contre la pensée unique et les medias.
patamoto
- 10/06/2016 - 06:09
L'ex-président people surfe
L'ex-président people surfe sur la vague du "nous sommes fiers d'être français". Ben moi suis pas fier de lui.
clint
- 09/06/2016 - 15:05
Discours approprié à la période
Les autres sont englués par leurs annonces précoces de leurs candidatures, alors ils nous distillent depuis des mois des discours économiques ultra libéraux bien que les Français ne veulent déjà pas de la désincarnée loi ElK ! Sarkozy lui prend le temps de construire le sien par projets en fonction de ce qu'il juge primordial. Je comprends que MLP souhaiterait être en face de Juppé !