En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

03.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Alibaba tente d’acclimater le « Single Day » en France, sans TVA ni droits de douane

07.

Mais pourquoi la pollution en Inde est-elle bien pire qu’en Chine ?

01.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

05.

Présomption d’innocence et tribunaux sont-ils indispensables si l’accusé a vraiment l’air méchant ?

06.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

04.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

05.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

06.

LR : l’illusion de la renaissance par le local

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
Journée de commémorations
11 novembre : Emmanuel Macron inaugure un monument en mémoire des soldats morts
il y a 4 heures 16 min
pépites > International
Incertitude
Bolivie : Morales démissionne, le pays plonge dans l'incertitude
il y a 5 heures 42 min
pépites > Terrorisme
Expulsion
La Turquie va expulser 11 djihadistes français dans les prochains jours
il y a 6 heures 59 min
décryptage > Europe
Les entrepreneurs parlent aux Français

Margrethe Vestager : Démission !! Le Breton vite ! Mais nous sauvera-t-il ?

il y a 8 heures 39 min
décryptage > Economie
(Piètres) raisons

1,3% de croissance en France : pourquoi pas plus ? Quatre (piètres) raisons et une obligation

il y a 12 heures 5 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

La droite française est-elle maudite ? : les causes historiques de la malédiction de la droite

il y a 12 heures 28 min
décryptage > Environnement
Immobilité

Mais pourquoi la pollution en Inde est-elle bien pire qu’en Chine ?

il y a 12 heures 49 min
décryptage > Media
Totalitarisme de la gentillesse

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

il y a 13 heures 17 min
décryptage > Politique
Esprit du 11 novembre, es-tu là ?

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

il y a 14 heures 21 min
pépites > Economie
Renouveau
Le Medef pourrait changer de nom et être rebaptisé "Entreprises de France"
il y a 1 jour 41 min
Grossière erreur...
Etats-Unis : un jeune américain choque Twitter après s'être déguisé en Jawad Bendaoud pour Halloween
il y a 4 heures 47 min
light > Culture
Hommage
Abou Dabi inaugure sa nouvelle avenue Jacques Chirac
il y a 6 heures 30 min
décryptage > Politique
Vraiment ?

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

il y a 8 heures 23 min
décryptage > Sport
Réel succès ?

Cette maladie du tennis français qui se cache derrière la victoire de la France en finale de la FED Cup

il y a 11 heures 51 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les mystères médicaux autour de l’affaire de la nouvelle formule du Levothyrox

il y a 12 heures 28 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Au secours ? Amazon veut rendre Alexa intelligente en traitant nos données personnelles
il y a 12 heures 40 min
décryptage > Religion
Nouvelle ère

Cette nouvelle ère politique que vient s’ouvrir avec la marche contre l’islamophobie

il y a 12 heures 53 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Alibaba tente d’acclimater le « Single Day » en France, sans TVA ni droits de douane

il y a 14 heures 15 min
décryptage > Histoire
L'air du temps

11 Novembre : il y a 100 ans débutaient les années folles… Aujourd’hui, les années vaches (sacrées) folles ?

il y a 14 heures 32 min
light > Finance
Bon investissement
Actions de la Française des Jeux : attention aux arnaques aux sites frauduleux
il y a 1 jour 1 heure
© France2
© France2
Grand oral

Jean-Luc Mélenchon : "Il y a dans ce pays une contre révolution dont le gouvernement est à l'initiative"

Publié le 26 mai 2016
Le candidat à l'élection présidentielle de 2017 était l'invité de David Pujadas jeudi 26 mai pour le dernier numéro de l'émission "Des paroles et des actes".
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le candidat à l'élection présidentielle de 2017 était l'invité de David Pujadas jeudi 26 mai pour le dernier numéro de l'émission "Des paroles et des actes".

Particulièrement vindicatif face à David Pujadas qui l'invitait à commenter le projet de réforme du Code du travail, Jean-Luc Mélenchon a tout d'abord déclaré : "Il y a dans ce pays une contre révolution en cours dont le gouvernement est à l'initiative (…) 40 personnes bloquent le pays dans un acte de pur autoritarisme (…) Je suis favorable au fait que l'on sorte par le haute de cette histoire. Quand une heure supplémentaire était payée 25% et qu'elle sera payée 10%, c'est une heure complémentaire (…) Quand vous êtes dans une entreprise et qu'il n'y a pas de syndicat, vous êtes tout seul. Il s'agit de gens qui se trouvent dans la galère, et sans aucune raison, cette loi va compliquer leur vie".

"La révolution, on va y arriver, et par les urnes, la révolution citoyenne, c'est surtout une révolution qui part de quelque chose de plus important (…) Je m'intéresse à la façon dont les événements surgissent, les révolutions ne sont jamais décidées par personne. J'essaye de comprendre les événements pour y trouver ma place, pour savoir comment dans une grande nation comme la nôtre, un événement peut se produire (...) Par principe et par doctrine, c'est par les urnes que cela doit se produire, si je suis élu, nous commencerons par changer la constitution", a poursuivi l'eurodéputé, à propos de l'échéance présidentielle de 2017. 

Jean-Luc Mélenchon a ensuite justifié sa décision de se déclarer candidat à la présidentielle sans passer par une primaire de la gauche, comparée à une "machine à confusion". Au mois de février, les communistes, qui soutiennent la primaire, avaient assuré ne pas avoir été consultés avant cette annonce.

"L'expérience montre qu'un événement fortuit provoque l'effondrement. (...) Cet événement fortuit est au bout de la rue (…) Ce point d'ébullition est en vue en France. C'est le moment où plus aucune autorité n'est crue ni supportée", a-t-il ajouté, après avoir interrogé sur une phrase publiée sur son blog. 

"Je suis partisan du protectionnisme solidaire", a également déclaré Jean-Luc Mélenchon, qui veut "rétablir la coopération au lieu du libre-échange", à propos de la percée des partis populistes dans plusieurs pays européens. 

>>>> À lire aussi : Et pendant qu'on vous parle de la concurrence Hollande Mélenchon, voilà LA vraie bombe des sondages : plus de 50 % des Français sont désormais prêts à voter pour des candidats eurosceptiques

Vu sur : Vu sur France 2
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

03.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Alibaba tente d’acclimater le « Single Day » en France, sans TVA ni droits de douane

07.

Mais pourquoi la pollution en Inde est-elle bien pire qu’en Chine ?

01.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

05.

Présomption d’innocence et tribunaux sont-ils indispensables si l’accusé a vraiment l’air méchant ?

06.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

04.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

05.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

06.

LR : l’illusion de la renaissance par le local

Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ganesha
- 27/05/2016 - 09:49
Triomphaliste
Les deux ''citoyens'' que l'on a présenté à mr. Mélenchon étaient particulièrement ''minables''. Au boulanger, il a abandonné après lui avoir expliqué trois fois qu'en France, il y avait déjà de nombreux moyens simples et légaux de licencier. Quant à la dame, qui n'a jamais expliqué quel genre d'exploitation agricole elle dirigeait, personnellement, je lui aurait dit qu'elle était bien ''triomphaliste'', mais JL. Mélenchon est un débatteur expérimenté... Il y a eu récemment un article sur Atlantico qui nous confirmait que les rendements des terres agricoles s'épuisent et qu'après leurs 25 traitements chimiques, les pommes contiennent désormais 100 fois moins de vitamines qu'autrefois.
2bout
- 27/05/2016 - 09:35
Pujadas en invitant Mélenchon s'est rendu complice …
des salauds de patrons. Si dans Libération ils étaient 40 pour « L'appel des 40 », ils n'étaient que 17 à l'assemblée à vouloir limiter les salaires des patrons puisque le Front de gauche ne pouvait pas être à la fois présent pour le vote d'une mesure présentée par l'un des leurs et « turbuler » avec Mélanchon chez Pujadas. Sinon on aura aussi appris qu'un boulanger qui fabrique du pain bio et un boulanger qui n'emmerde plus Mélenchon et que l'agriculture qui ne plébiscite pas Mélenchon restera toujours suspecte d'être affiliée à la FNSEA.
Borgowrio
- 27/05/2016 - 08:50
Fossiles
La gauche echoue , la solution de Mélenchon ; encore plus de gauche . On change une équipe qui perd par des " Vieux fossiles complétement marteaux " ( Coluche ) encore plus éloigné des enjeux du 21 eme siecle ... Il est vrai que son modèle est Maduro . Le Venezuela , une idée de ce qui nous attend avec le front de gauche