En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

02.

Michel Platero : "si on veut faire baisser les prix de l’immobilier, il faut décorréler la propriété du bâti de celle du foncier"

03.

Une jeune femme, fichée S, qui espionnait les policiers et qui avait été arrêtée samedi place d’Italie lors de la manifestation des Gilets jaunes aurait été relaxée

04.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

05.

LREM voudrait (a)battre Pécresse en Ile-de-France ; Macron, le décideur solitaire ; L'Express enquête sur le danger des militants armés de l'ultra-droite ; Rachida Dati s'exempte du logo LR ; Valeurs actuelles dézingue la "machine infernale" de Barthès

06.

Mouvement du 5 décembre : Emmanuel Macron va alléger son agenda international et n'ira pas à la COP25

07.

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

02.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

03.

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

04.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

05.

Quel réel bilan énergétique et environnemental quand vos ados écolos imposent leurs exigences à la maison ?

06.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

ça vient d'être publié
décryptage > Education
Réussite

Le fétichisme du diplôme, facteur trop souvent oublié du blocage de l’ascenseur social français

il y a 41 min 50 sec
décryptage > Politique
Promesse

Le révélateur Whirlpool : mais quelle est maintenant la vision économique d’Emmanuel Macron ?

il y a 1 heure 12 min
pépites > International
Balles perdues
Selon une étude, les personnes blessées lors de fusillades ont un risque accru de troubles mentaux longtemps après leur guérison
il y a 10 heures 20 min
pépite vidéo > International
Victimes collatérales
Australie : vive émotion après le sauvetage d’un koala lors des terribles incendies qui ravagent une partie du pays
il y a 11 heures 46 min
pépites > Environnement
Polémique
Europe Ecologie Les Verts condamne fermement les propos de Roger Hallam, le cofondateur d'Extinction Rebellion, sur l'Holocauste
il y a 12 heures 46 min
light > Science
Phénomène assez rare
Une pluie d’étoiles filantes devrait être visible dans la nuit du jeudi 21 au vendredi 22 novembre 2019
il y a 14 heures 12 min
Méthode d'avenir
Coldplay arrête ses tournées pour des raisons environnementales
il y a 16 heures 30 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 20 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 18 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Pechkoff, le manchot magnifique" de Guillemette de Sairigné : un héros de légende endormi réveillé par la plus noble des biographes

il y a 20 heures 11 min
décryptage > Santé
Plan palliatif

Cette liberté que la France ne se décide toujours pas à accorder à ses hôpitaux

il y a 20 heures 46 min
décryptage > Environnement
Roger Hallam

Ce dérapage tellement prévisible du cofondateur d’Extinction Rebellion sur la Shoah

il y a 56 min 4 sec
décryptage > Europe
UE

Déficit : hypocrisies, contradictions et jeux de dupes à tous les étages européens

il y a 1 heure 34 min
pépites > Social
Négociations sous tension
SNCF : la CFDT-Cheminots a annoncé son intention de déposer un préavis de grève reconductible à partir du 5 décembre
il y a 11 heures 13 min
light > People
Le poids des mots, le choc des photos
Paris Match met en vente certaines de ses plus belles photos à l’occasion de son 70e anniversaire
il y a 12 heures 13 min
pépites > International
Séisme politique et judiciaire
Israël : le Premier ministre Benjamin Netanyahu a été mis en examen pour "corruption", "fraude" et "abus de confiance"
il y a 13 heures 29 min
pépites > France
Climat
Pierre de Bousquet de Florian, le coordinateur national du renseignement, estime que le "degré de violence" est inédit en France
il y a 14 heures 50 min
pépites > Politique
Manifestations
Mouvement du 5 décembre : Emmanuel Macron va alléger son agenda international et n'ira pas à la COP25
il y a 17 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Picasso, tableaux magiques" : la magie des signes

il y a 20 heures 3 min
décryptage > France
Immobilier

Michel Platero : "si on veut faire baisser les prix de l’immobilier, il faut décorréler la propriété du bâti de celle du foncier"

il y a 20 heures 27 min
pépite vidéo > Politique
Réformes
Retraites, hôpital : Edouard Philippe s'est confié sur France Inter sur les dossiers sensibles de cette fin d'année
il y a 21 heures 26 min
© REUTERS/Jean-Paul Pelissier
© REUTERS/Jean-Paul Pelissier
Confidences

Jean-Marie Le Pen voit en sa fille une responsable "du gabarit de Mme Merkel ou de Mme Thatcher"

Publié le 28 novembre 2014
A deux jours du Congrès du FN à Lyon, le président d'honneur du parti s'est confié au Parisien et a répété qu'un changement de nom ne s'imposait pas.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
A deux jours du Congrès du FN à Lyon, le président d'honneur du parti s'est confié au Parisien et a répété qu'un changement de nom ne s'imposait pas.

A 87 ans, Jean-Marie Le Pen va bien, ne vous inquiétez pas pour lui. "Je fais encore cinquante pompes tous les matins, et je bois un verre de vin chaque midi" confie-t-il au Parisien ce vendredi. A deux jours du Congrès du FN à Lyon, le président d'honneur du parti a dit qu'il avait encore "la capacité", a parlé de sa fille, mais aussi d'un possible changement du parti.

Et pour lui, cette possibilité est une erreur. "Soyons clairs, personne n'a demandé au Front national de changement de nom, strictement personne ! Ce questionnaire comportera cent questions pour nous informer sur ce que pensent et souhaitent les membres du parti. Mais la question du nom ne doit pas se poser" explique-t-il ajoutant que le FN est "une marque qui permet encore de gagner, qui dure. Cette longévité est une garantie de sécurité". 

Jean-Marie Le Pen reste donc sur sa ligne sur ce sujet, son seul point de désaccord réél avec Marine Le Pen. Car sur les autres sujets, le président d'honneur du parti encense sa fille. "Elle a démontré dans cette période qu’elle avait tout à fait la capacité d’assumer l’écrasante tâche de présidente de notre mouvement. Mais c’est un peu dans les gènes… (...) Elle est du gabarit de Mme Merkel ou de Mme Thatcher. Elle est solide" affirme-t-il quand on lui pose la question de savoir si elle peut être chef de l'Etat. 

S'il dresse des éloges à Marine Le Pen, il lance une petite pique à Florian Philippot qui se revendique gaulliste. "Dans le Front national, il peut y avoir de tout. M. Philippot a le droit d'avoir ses propres dilections, mais ça n'a pas plus d'implication. La référence au général de Gaulle est d'ailleurs un peu hors de temps. Il est quand même parti en 1969 !" tance-t-il. Mais Jean-Marie Le Pen garde ses vraies critiques à Nicolas Sarkozy qui "n'a pas changé" selon lui et qu'il ne craint pas pour 2017. Enfin, le président d'honneur du FN tacle son vieux rival Jacques Chirac. "Il a fait beaucoup de mal à la France. Et puis j’ai la conviction que son refus d’envisager un succès avec moi à la présidentielle de 1988 procédait d’un accord tacite avec François Mitterrand. Il m’a fait l’honneur de faire de moi son ennemi personnel. J’ai accepté le rôle" conclut-il. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

02.

Michel Platero : "si on veut faire baisser les prix de l’immobilier, il faut décorréler la propriété du bâti de celle du foncier"

03.

Une jeune femme, fichée S, qui espionnait les policiers et qui avait été arrêtée samedi place d’Italie lors de la manifestation des Gilets jaunes aurait été relaxée

04.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

05.

LREM voudrait (a)battre Pécresse en Ile-de-France ; Macron, le décideur solitaire ; L'Express enquête sur le danger des militants armés de l'ultra-droite ; Rachida Dati s'exempte du logo LR ; Valeurs actuelles dézingue la "machine infernale" de Barthès

06.

Mouvement du 5 décembre : Emmanuel Macron va alléger son agenda international et n'ira pas à la COP25

07.

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

02.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

03.

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

04.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

05.

Quel réel bilan énergétique et environnemental quand vos ados écolos imposent leurs exigences à la maison ?

06.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 29/11/2014 - 00:59
Beaucoup de points communs avec Maggie Thatcher, Angela
Merkel et Marine Le Pen: l'expérience longue et enrichissante des désastres du socialisme, les deux gouvernements Callaghan et Wilson qui ont ruiné l'Angleterre, le socialisme d'Allemagne de l'Est qui lui a fait prendre vingt ans de retard et a scindé sa population entre collabos et résistants à ce socialisme, et quarante années d'UMPS français cultivant la dette, le chômage et la désindustrialisation...
Ces trois femmes sont en réaction à un phénomène qui les a émues et fait atteindre leur dimension suprême, car l'adversité mêlée à l'émotion transcende...elles ont donc atteint, ou vont atteindre, la dimension de chef d'état , avec une "mission" supplémentaire: incarner la lutte contre la décadence gauchiste". Sans le gauchisme déresponsabilisant et déstructurant, ces femmes n'existeraient peut-être pas...
Leucate
- 28/11/2014 - 15:35
@Anguerrand
Thatcher, pas plus que Merkel, n'avaient l'expérience du pouvoir. La chimiste Maggie Thatcher ou la physicienne Angela Merkel n'avaient aucune expérience gouvernementale avant de prendre la tête de leur parti puis devenir Premier ministre ou Chancelière. Seule Angela eut une petite expérience à ses débuts en étant une sous-ministre très subalterne dans le gouvernement Lothar de Maizière, le dernier de la RDA avant la réunification.
En 1981, quand les socialistes arrivèrent au pouvoir, la majorité des députés étaient des parfaits inconnus de même que les membres du premier gouvernement Mauroy. Il en reste encore aujourd'hui, ils ont coupé leur barbe d'instites et ont les cheveux blancs
assougoudrel
- 28/11/2014 - 13:19
Passez-moi les menottes
Les deux dames.