En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

02.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

03.

Pourquoi, contrairement aux apparences, l'Iran a gagné face aux Etats-Unis

04.

Ce que “l’amitié” entre Donald Trump et Bernard Arnault révèle de la manière dont l’Europe a échappé au pire de la guerre commerciale. Sans que rien ne soit gagné...

05.

Baisse des ventes mondiales d’automobiles : comment Renault est parvenu à limiter la casse même sans Carlos Ghosn

06.

M'jid el Guerrab (plus connu sous le sobriquet de "l'homme au casque") va-t-il reprendre du service auprès de Ségolène Royal ?

07.

Le taux du Livret A à 0,5% : une règle nouvelle sans « coup de pouce » ? Qu’aurait donné l’ancienne ?

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

04.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

05.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

06.

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

01.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

02.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

03.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

04.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

05.

LR : le tigre de papier

06.

« Voulez-vous que l'air soit plus pur ? » : le référendum que Macron ne peut pas perdre !

ça vient d'être publié
pépites > Politique
A torts ou à raison ?
Violences policières : Sibeth Ndiaye défend les forces de l'ordre
il y a 10 heures 54 min
pépites > Politique
"10, 9, 8... boum"
Donald Trump raconte l'élimination du général Qassem Soleimani par les forces américaines
il y a 13 heures 20 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Proxima Centauri c : y a-t-il une superterre à 4,2 années-lumière du Soleil ? ; Bételgeuse : sa baisse de luminosité décryptée par Sylvie Vauclair
il y a 17 heures 16 min
décryptage > International
Fiche de lecture

Goliath : le livre choc sur la manière dont les citoyens occidentaux ont organisé la dangereuse impuissance des démocraties (et la surpuissance des géants du web)

il y a 18 heures 41 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Daniel Pennac, rêveur sacré

il y a 18 heures 45 min
décryptage > International
Disparition passée inaperçue

Avec la mort du sultan d'Oman, quel avenir pour la diplomatie conciliatrice au Moyen-Orient ?

il y a 18 heures 46 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Attentat de Charlie Hebdo, entraves à la laïcité : vers le rétablissement du délit de blasphème ?

il y a 18 heures 48 min
décryptage > Religion
Bonnes feuilles

Comment le dieu social s’est installé dans l’inconscient des musulmans

il y a 18 heures 49 min
décryptage > Religion
Au nom de l'islam

Malik Bezouh : « Le fondamentalisme musulman ne sera pas défait à coups de proclamation de morale creuses »

il y a 19 heures 8 min
décryptage > Economie
Une bromance

Ce que “l’amitié” entre Donald Trump et Bernard Arnault révèle de la manière dont l’Europe a échappé au pire de la guerre commerciale. Sans que rien ne soit gagné...

il y a 19 heures 48 min
light > Politique
Une nouvelle vie
Royaume-Uni : le prince Harry et son épouse Meghan Markle renoncent à leur titre d'altesse royale
il y a 12 heures 25 min
pépites > Politique
Numéro 1
Municipales 2020, Paris : Anne Hidalgo prend la première place
il y a 15 heures 50 min
décryptage > Tribunes
De nouveaux enjeux

Les étranges voeux d’Emmanuel Macron pour l’environnement en 2020

il y a 17 heures 59 min
décryptage > Economie
Un constructeur qui tient la route

Baisse des ventes mondiales d’automobiles : comment Renault est parvenu à limiter la casse même sans Carlos Ghosn

il y a 18 heures 44 min
décryptage > Politique
On a besoin de lui !

M'jid el Guerrab (plus connu sous le sobriquet de "l'homme au casque") va-t-il reprendre du service auprès de Ségolène Royal ?

il y a 18 heures 45 min
décryptage > International
Contre-intuitif

Pourquoi, contrairement aux apparences, l'Iran a gagné face aux Etats-Unis

il y a 18 heures 47 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Système de santé en France : les dérives de la gestion administrative et du manque d’engagement et de courage du pouvoir politique

il y a 18 heures 48 min
décryptage > Social
Bonnes feuilles

Paris brûle-t-il ? : les Gilets jaunes face au "mépris" d’Emmanuel Macron

il y a 18 heures 49 min
décryptage > Politique
Etre pris la main dans le sac

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

il y a 19 heures 30 min
décryptage > Politique
La factrice sonne toujours deux fois

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

il y a 20 heures 13 min
© Reuters
Le logo de Bouygues Telecom.
© Reuters
Le logo de Bouygues Telecom.
Le buzz du biz

Triple play : quand Bouygues Telecom démontre les vertus de la concurrence

Publié le 27 février 2014
Bouygues Telecom a dévoilé une offre "triple play" (Internet, téléphonie fixe, télévision) à 19,99 euros par mois nettement inférieure aux prix du marché, dans une volonté de "rupture" avec ses concurrents. Décryptage comme chaque semaine dans la rubrique du "Buzz du Biz".
Erwan Le Noan est consultant en stratégie et président d’une association qui prépare les lycéens de ZEP aux concours des grandes écoles et à l’entrée dans l’enseignement supérieur.Avocat de formation, spécialisé en droit de la concurrence, il a été...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Erwan Le Noan
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Erwan Le Noan est consultant en stratégie et président d’une association qui prépare les lycéens de ZEP aux concours des grandes écoles et à l’entrée dans l’enseignement supérieur.Avocat de formation, spécialisé en droit de la concurrence, il a été...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bouygues Telecom a dévoilé une offre "triple play" (Internet, téléphonie fixe, télévision) à 19,99 euros par mois nettement inférieure aux prix du marché, dans une volonté de "rupture" avec ses concurrents. Décryptage comme chaque semaine dans la rubrique du "Buzz du Biz".

C’est la guerre. Les hostilités sont ouvertes et, comme les journaux le rapportent, une nouvelle offensive vient d’être lancée. L’offensive vient de chez Bouygues, qui ouvre un nouveau front sur le fixe. L’offre « triple play » (internet, télévision, téléphonie fixe) du groupe a pour ambition de bouleverser le marché avec son prix sensiblement inférieur à celui des concurrents. Martin Bouygues a été très net : il veut une « rupture » ; en décembre dernier il avait même « déclaré la guerre » à ses concurrents.

Le paysage industriel était pourtant calme, il y a quelques années. Puis Free est venu, fonçant tête baissée dans les bataillons de ses adversaires, convaincu d’avoir en main une arme nouvelle : un produit performant et moins cher. La percée stratégique du nouvel entrant sur la téléphonie mobile a eu un effet profondément perturbant pour les acteurs en place. Sur le champ de bataille, les forces de France Télécom, Bouygues et Free s’affrontent depuis à coups d’initiatives commerciales, de bombes médiatiques et de corps-à-corps d’influence. 

De temps en temps, le pouvoir politique décide d’intervenir, en mode casque bleu ou impérialiste. Dans le premier cas, prétendant se placer au-dessus des forces combattantes, il organise une conférence de paix : par respect et par sens politique, les parties prenantes s’y rendent sans illusion et sans intention de calmer le jeu. Ces réunions se concluent par une poignée de main crispée, aussi symbolique qu’inutile, où seul le Ministre organisateur se réjouit, plein d’illusions et surtout d’ego, d’avoir enfin apporter la paix pour notre époque.

Dans le second cas, un représentant du gouvernement gesticule, vocifère et annonce qu’il va prendre des mesures de rétorsions contre le protagoniste qu’il aura jugé coupable sur le moment. Une année Monsieur Montebourg peut ainsi vouloir défendre Free, et l’année d’après changer de camp : aucune vision économique là-dedans, simplement un positionnement politique.

La presse raffole des métaphores guerrières et il faut bien reconnaître que dans le secteur des télécoms, elle a régulièrement de quoi nourrir son imagination et exciter sa plume. Pour autant, cette présentation est terriblement trompeuse. Le jeu de la concurrence se distingue de la lutte armée par de très nombreux points.

La première différence tient à la dynamique qu’impulse la concurrence : la guerre détruit, la concurrence crée. L’objectif des acteurs en présence est de s’opposer et, in fine, de conquérir des parts de marché sur leurs adversaires. Mais le but n’est pas d’annihiler à tous prix l’ennemi, c’est de le surpasser. Dans le secteur des télécoms, Free a conquis son territoire par la force de la nouveauté : ses offres étaient nouvelles. La réaction de Bouygues hier est significative : l’entreprise a annoncé des innovations pour le second semestre 2014. La concurrence pousse donc les opérateurs à faire toujours mieux.

La seconde différence entre la guerre et la concurrence vient de ce que la seconde ne fait aucune victime civile. Les consommateurs sont toujours les gagnants de cette bataille acharnée. Ils bénéficient de prix moins élevés : ils ont ainsi baissé de plus de 11% en 2012 selon l’ARCEP. Ils bénéficient également de services de meilleure qualité : il suffit de voir les publicités qui rappellent les taux de couverture des opérateurs. Au final, certains acteurs choisissent de se distinguer par des abonnements à prix faibles (Free), d’autres par l’accompagnement de la clientèle et la qualité des prestations (Orange), voire par une combinaison des deux (comme Bouygues semble tenter de le faire).

A l’inverse, les puissants conglomérats industriels sont les potentielles victimes de la concurrence. Le jeu du marché bouleverse leur équilibre paisible.

Le jeu de la concurrence, à la différence du fléau de la guerre, suscite une dynamique vertueuse. Ce n’est que lorsque les pouvoirs publics s’en mêlent et prennent parti que l’un des protagonistes a une chance de trouver un relai dans la contrainte normative : l’Etat devient la caisse de résonance de l’acteur le mieux connecté. La norme s’érige alors à l’entrée du marché comme la ligne Maginot : elle ralentit la progression, mais est finalement détournée et celui qui se croyait protégé finit ruiné.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

02.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

03.

Pourquoi, contrairement aux apparences, l'Iran a gagné face aux Etats-Unis

04.

Ce que “l’amitié” entre Donald Trump et Bernard Arnault révèle de la manière dont l’Europe a échappé au pire de la guerre commerciale. Sans que rien ne soit gagné...

05.

Baisse des ventes mondiales d’automobiles : comment Renault est parvenu à limiter la casse même sans Carlos Ghosn

06.

M'jid el Guerrab (plus connu sous le sobriquet de "l'homme au casque") va-t-il reprendre du service auprès de Ségolène Royal ?

07.

Le taux du Livret A à 0,5% : une règle nouvelle sans « coup de pouce » ? Qu’aurait donné l’ancienne ?

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

04.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

05.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

06.

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

01.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

02.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

03.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

04.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

05.

LR : le tigre de papier

06.

« Voulez-vous que l'air soit plus pur ? » : le référendum que Macron ne peut pas perdre !

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
jerem
- 28/02/2014 - 08:14
parlez nous de la concurrence de linux et de windows
que l'on se marre un peu sur la douce vertue de la concurrence .....
jerem
- 28/02/2014 - 08:12
c'est ca le noan - racontez nous la concurrrence via bouygues
on est mort de rire. bouygues condamné avec les 2 autres pour entente sur le prix pendant des années va devenir le chantre de la vertueuse concurrence ....;

tu parles charles !

menacé par la concurrence de Free et les regroupement de SFR avec on ne sait pas qui , il fait du bruit comme lors de son offre de prépayé sans date de prescription de sa carte sim ....abandonné au bout de 6 mois .

quand bouyghes denonce les marges a 40% de free sur le triple play , on se demande se bouygues nous prend pour des cons lui qui facturait la box en plus de l'abonnement triple play qu'il proposa apres free (createur du triple play).

Alors les narrations sur la concurrence avec des oligopoles sur des secteurs stratégiques .... faites nous la grace de ne pas nous raconter des fadaises , on va encore vous parler des opérateurs privés de l'eau et du chauffage .... et on vous contera la grosse concurrence du privé lors des renegociations pour gérer les chaufferie des copropriété entre dalkia et cofely ....
anakyn
- 27/02/2014 - 15:53
Seulement
si le prix du forfait semble être à 19, 99 € par mois, rien n'est dit de la caution à verser pour la box, pour le SAV à venir (parce que ça ne sera pas certainement gratuit) ou encore ce prix est-il fixé une fois pour toutes ou pourra t-il augmenter dans le courant de l'année, sans que le consommateur en soit averti ?
J'en doute, venant d'une entreprise affilée à l'Union des Maffieux et des Pourris !