En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

07.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

04.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

05.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

06.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

ça vient d'être publié
pépites > France
Hommage
Un jardin du souvenir pour les victimes des attentats du 13 novembre 2015 sera bientôt ouvert à Paris
il y a 21 min 29 sec
pépites > International
Impeachment
Destitution de Donald Trump : ouverture d'auditions publiques historiques au Congrès
il y a 3 heures 3 min
light > Sport
Légende du cyclisme
Mort de Raymond Poulidor, "l'éternel second" du Tour de France, à l'âge de 83 ans
il y a 5 heures 10 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vous n'aurez pas le dernier mot" de Diane Ducret : que diable allait-il faire dans cette galère ?

il y a 6 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Body and soul" : la chorégraphe Crystal Pite envoûte les danseurs et le public

il y a 6 heures 29 min
pépite vidéo > Europe
Inondations
Les images impressionnantes de "l'acqua alta" historique à Venise
il y a 7 heures 28 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 12 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 8 heures 25 min
décryptage > Science
Fusion nucléaire

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

il y a 9 heures 38 min
décryptage > France
Ayatollahs de la décroissance

Nous devons repenser la croissance. Pas y renoncer

il y a 10 heures 11 min
décryptage > Santé
Données personnelles

Ce que nous réserve l’offensive des GAFAM sur le secteur de la santé

il y a 10 heures 43 min
pépite vidéo > Terrorisme
Lutte contre le terrorisme
13 Novembre : selon Laurent Nuñez, l'état de la menace terroriste reste "toujours aussi élevé"
il y a 2 heures 43 min
pépites > International
Révolte
Liban : une déclaration du président Michel Aoun provoque la colère des manifestants
il y a 3 heures 49 min
light > Culture
Emotion des fans
Friends : la bande d'amis la plus célèbre de la télévision sera bientôt de retour pour une réunion spéciale sur HBO Max
il y a 5 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"J'Accuse" de Roman Polanski : l'un des films les plus magistraux du réalisateur de Chinatown…

il y a 6 heures 20 min
Expédition
Greta Thunberg débute sa seconde traversée de l'Atlantique en catamaran pour revenir en Europe et participer à la COP25
il y a 6 heures 42 min
pépites > Justice
Ultime recours
Patrick Balkany va déposer une nouvelle demande de mise en liberté
il y a 7 heures 53 min
décryptage > Consommation
Consommation

Des crédits d’impôt pour acheter d’occasion : l’écologie version gadget

il y a 9 heures 18 min
décryptage > Education
Malaise et colère

Précarité des étudiants : vrai sujet, mauvaises pistes de solutions

il y a 10 heures 9 min
décryptage > Société
Dépendance

Pourrions-nous encore survivre sans GPS ? (Et non, on ne vous parle pas que de facilité d’orientation)

il y a 10 heures 30 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

il y a 11 heures 16 min
© Capture d'écran / actu ciné
Le trio les Inconnus sort ce mercredi son nouveau film.
© Capture d'écran / actu ciné
Le trio les Inconnus sort ce mercredi son nouveau film.
Poilant

Les Inconnus, le retour : l’humour années 80 a-t-il bien vieilli ?

Publié le 12 février 2014
Mercredi 13 février sort "Les Trois frères, le retour". Le trio a réussi à garder les ressorts de leur humour, qui plaisait dans les années quatre-vingt-dix. Pourtant en deux décennies, l'humour a évolué vers des approches nouvelles.
Michel Fize est un sociologue, ancien chercheur au CNRS, écrivain, ancien conseiller régional d'Ile de France, ardent défenseur de la cause animale.Il est l'auteur d'une trentaine d'ouvrages, dont  Le Peuple adolescent (2ème éd. Mots...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Fize
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Fize est un sociologue, ancien chercheur au CNRS, écrivain, ancien conseiller régional d'Ile de France, ardent défenseur de la cause animale.Il est l'auteur d'une trentaine d'ouvrages, dont  Le Peuple adolescent (2ème éd. Mots...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mercredi 13 février sort "Les Trois frères, le retour". Le trio a réussi à garder les ressorts de leur humour, qui plaisait dans les années quatre-vingt-dix. Pourtant en deux décennies, l'humour a évolué vers des approches nouvelles.

Atlantico : Le trio les Inconnus sort ce mercredi son nouveau film, presque vingt ans après leur dernière apparition collective. Les critiques sont assez dures avec le film, reprochant au trio de n'avoir pas évolué. Quels sont les nouveaux thèmes qui sont apparus depuis vingt ans dans le domaine de l'humour ? Quelles places ont-ils prises ?

Michel Fize : Je me félicite que les Inconnus n'aient pas évolué, j'y verrais plutôt une qualité. Ils portent ainsi un humour qui traverse le temps et dont on peut penser qu'il va encore fonctionner. Pour ce qui a changé, on peut faire remonter une fracture non pas à vingt, mais à trente ans en arrière, avec l'après-Coluche, où l'humour a lentement glissé vers ce qui le caractérise aujourd'hui : la méchanceté. On a clairement un humour méchant, qui s'applique maintenant à viser des personnes précises. Coluche se moquait certes des Juifs, des Arabes, des Noirs, mais il le faisait en visant une collectivité. Ce qui a changé c'est l'humour sur une personne précise en raison de son appartenance religieuse ou de son origine géographique. Il n'y a donc pour moi rien de comparable entre d'un côté les Inconnus d'un côté, et un Dieudonné, un Stéphane Guillon ou un Gaspard Proust de l'autre qui sont foncièrement méchants. Les choses n'ont donc pas vraiment évolué au niveau des contenus. On est juste dans une approche plus primaire, moins élégante. Coluche exprimait l'humour des petites gens, mais sans la vulgarité que l'on peut voir aujourd'hui.

Les Inconnus formaient un trio comique bien identifié avec des textes écrits, alors que la tendance semble plutôt être actuellement au "one man show", voire au "stand-up" (spectacle en partie improvisé et basé sur la répartie). Comment expliquer cette évolution ?

On est dans le siècle de l'individualisme exacerbé, où seul le "moi" compte, et si possible sans les autres. Vous citez les Inconnus, mais on peut également citer avant encore Roger Pierre et Jean-Marc Thibault, ou Jean Poiret et Michel Serrault, et ce que l'on appelait les "duos comiques". Il y a aujourd'hui ce désir de s'affranchir de l'autre et de réussir une carrière seul. J'y vois un peu de narcissisme. Les inconnus incarnent, eux, une certaine fraternité dans le jeu qui, à mon sens, a largement disparu aujourd'hui.

Malgré les évolutions du monde de l'humour, le retour du trio comique vedette des années quatre-vingt-dix est très attendu. Que nous apprend une telle anticipation pour un retour sur scène de ce trio, alors que les comiques n'ont pas manqué dans l'intervalle ?

Ils sont attendus d'abord parce qu'ils ont laissé un excellent souvenir. Or, comme nous sommes en panne d'imagination pour l'avenir, on se retourne avec nostalgie vers les valeurs sûres du passé. De plus, je pense que le gens ont envie de rire "simplement". Les Inconnus incarnent une certaine bonne humeur, un humour à la française. L'humour, c'est pour faire rire, pas pour se moquer. Or, on a l'impression que de plus en plus d'humoristes ne montent sur scène que pour attaquer, pour se moquer.

Les comiques comme les Inconnus faisaient souvent rire indépendamment du niveau social ou de l'âge (autant que faire se peut). On a aujourd'hui des humoristes visant clairement un public "jeune", "issu des quartiers" ou "féminin". Pourquoi cette segmentation croissante ?

Il y avait sans doute un humour plus universel, plus "social" au sens large du terme, qui se moquait des clivages. L'humour aujourd'hui sert sans doute un projet social qu'il n'avait pas auparavant, en assurant la défense d'une population dont, peut-être, on parle peu ou mal. On voit que des humoristes, comme Jamel Debbouze ont tendance à vouloir valoriser leur communauté d'origine.  On a donc le sentiment d'un humour plus engagé, plus politique. Est-ce bien ou mal ? C'est en tout cas un peu nouveau par rapport à Raymond Devos ou Fernand Raynaud qui, eux, s'adressaient à l'ensemble des Français.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

07.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

04.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

05.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

06.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
ignace
- 12/02/2014 - 16:01
Du comique du vrai...pas les eternels imitateurs
......