En direct
Best of
Best-of: le meilleur de la semaine Atlantico
En direct
© Reuters
Le respect de la vie privée ne serait pas vraiment le fort de Google...
Little big brother
Les 4 moyens par lesquels Google piétine notre vie privée et accumule les données sur nous
Publié le 06 février 2014
S'il n'a pas des ambitions aussi démesurées que la NSA, le géant du Web n'est pas vraiment un débutant en termes de collection des données personnelles. Android, Gmail et consorts permettent ainsi à Google de constituer une base de données pharaonique.
Frédéric Jutant est un spécialiste du référencement sur le moteurs de recherche pour le compte de l'agence web Kelcible. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Fréderic Jutant
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Frédéric Jutant est un spécialiste du référencement sur le moteurs de recherche pour le compte de l'agence web Kelcible. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
S'il n'a pas des ambitions aussi démesurées que la NSA, le géant du Web n'est pas vraiment un débutant en termes de collection des données personnelles. Android, Gmail et consorts permettent ainsi à Google de constituer une base de données pharaonique.

Alors que la majorité des personnes pensent que Google est un simple moteur de recherche pour trouver les informations que l’on cherche sur Internet, la vérité est tout autre. La multinationale basée à Mountain View aux Etats-Unis est en réalité un géant du web qui traite chaque jour plusieurs milliards de données et détient une quantité colossale d’informations sur les individus comme vous et moi.

Google : Big Brother is watching you !

Ce qui faut savoir sur Google, c’est que c’est une firme qui s’est avant tout distinguée par la qualité de son service au début du web grand public. En Europe et aux Etats-Unis, il s’est en effet imposé comme LA référence des moteurs de recherche grâce à la qualité et à la pertinence de ses résultats devant ses concurrents Altavista, Lycos, Yahoo, ou encore Voilà en France.

Surfant sur le succès de son moteur et sur ses revenus publicitaires, Google commença à se répandre sur Internet comme une tâche d’huile, en développant de nouveaux services grâce à de nombreux rachats d’entreprises. Notamment la messagerie Gmail, la plateforme de streaming vidéo YouTube, le service de cartographie & GPS Google Maps, le navigateur web Google Chrome, ou le système d’exploitation Android pour les supports mobiles. Autant de services, dont la liste n’est bien évidemment pas exhaustive, permettant de cerner votre personnalité, de connaître vos centres d’intérêt, vos habitudes, vos problèmes et finalement une bonne partie de votre vie.

Et cela ne s’arrête pas là ! Google continue sa stratégie de diversification avec dernièrement le rachat de l’entreprise Boston Dynamics pour la conception robotique ou encore la firme Nest Labs pour imaginer la maison connectée de demain.

Comment Google arrive-t-il à rassembler vos données personnelles ?

Parmi tous les moyens que Google a à sa disposition pour collecter et utiliser vos informations personnelles, 4 services se distinguent particulièrement par leur implantation dans notre vie quotidienne et leur ingéniosité.

1 - Gmail

Sous prétexte de l’amélioration de l’expérience utilisateur et de la lutte contre le spam dans les boites e-mails, Google a dévoilé en 2009 qu’il scannait l’intégralité des e-mails  et en analysait les mots clés.
Bien évidemment, le but est ici clairement commercial (mais pas que ?) car cela permet d’améliorer considérablement la qualité du ciblage publicitaire proposé par l’ensemble des services Google.

Autrement dit, même si vous n’utilisez pas la messagerie Gmail et donc que vous n’avez pas accepté les conditions générales d’utilisations, Google est quand même capable de lire vos conversations si votre destinataire l’utilise. 

Pratique non ?

2 - Street View

Le service Street View permet aux internautes de visualiser un lieu sans tous les angles depuis l’interface en ligne Google Maps. Ces lieux sont reconstitués à partir de photo capturées lors du passage des curieuses Google Cars équipées de caméras à 360° sur leurs toits.

Sauf que voilà, Google ne prenait pas simplement des photos des paysages et des centres-villes, il collectait des informations sur des réseaux Wi-Fi à proximité (identifiants SSID, adresses MAC de points d'accès) y compris tous les mots de passe, les emails et autre information personnelle sur les utilisateurs.

C’est pas beau ça ? Attendez il y a mieux !

3 - Google Chrome

Google Chrome, la référence des navigateurs web en termes de simplicité, d’ergonomie, et de rapidité. Alors que l’internaute lamba ne se doute de rien en naviguant sur ses sites préférés. Google est aujourd’hui capable de connaître quelles sont vos préoccupations, vos habitudes, ou votre prochain achat en récoltant et en recoupant les informations de ses différents espions. Et par espion, j’entends entre autres le système de statistiques web le plus utilisé chez les webmasters Google Analytics et votre compte Google Plus automatiquement crée à partir du moment où vous avez une adresse Gmail.

Vous souhaitez partir en week-end avec votre conjoint pour la Saint-Valentin ? Vous ouvrez votre navigateur et vous commencez à rechercher les meilleures offres sur le moteur de recherche Google. Vous cliquez sur un résultat (sponsorisé ou non par Google Adwords), vous accédez à un site qui utilise Google Analytics pour suivre le parcours de ses visiteurs et vous commencez à avoir des cookies sur votre ordinateur pour du remarketing publicitaire Google Adsense. Le site ne vous plaît finalement pas, vous cliquez sur le picto signifiant « Page Précédente »  de Google Chrome pour revenir sur le moteur de recherche. Vous tombez sur le site idéal grâce à la géolocalisation et la personnalisation des résultats de recherche, vous regardez sur Google Maps pour voir où se situe exactement le lieu proposant le meilleur rapport qualité / prix, votre smartphone Android vous notifie grâce à Google Agenda vous que vous êtes en retard. Vous mettez le site dans les favoris de Chrome pour réserver plus tard votre week-end.

Elle est pas belle la vie ?

4 - Android

Android un système d’exploitation libre et open source utilisé sur la majorité des smartphones et tablettes.

Comme toute chose équipée d’une puce GPS capable de vous localiser à quelques dizaines de mètres près, vous êtes conscient que votre smartphone ou votre tablette est le meilleur des espions. Outre le fait que certaines applications peuvent enregistrer vos appels téléphoniques ou encore déclencher vos appareils photo à distance sans que vous vous en aperceviez comme sur les autres systèmes type iOs pour Apple ou Windows Phone pour Microsoft ; Google a la particularité d’avoir le volume. Au troisième trimestre 2013, 82% des smartphones vendus fonctionnaient sous l’OS Android, soit environ 205 millions d’unités dans le monde. Considérant le nombre d'appareils Android actuellement en circulation, il est probable que Google connaisse la plupart des mots de passe Wi-Fi du monde entier et puisse y accéder.

Et la vie privée dans tout ca ?

Mais comment tout cela est-ce possible, personne n’est au courant ? Pourquoi personne ne fait rien ? Parce que toutes cette récupération de données personnelles, que vous avez accepté sans avoir lu les petites lignes des conditions générales d’utilisation, arrange bien la National Security Agency ou NSA (et certainement autres services de renseignement).

Edward Snowden a révélé en Juin 2013 certaines pratiques de la NSA concernant la surveillance de masse du grand public sur Internet et les métadonnées sur les appels téléphoniques. Il est aujourd’hui inculpé pour espionnagevol et utilisation illégale de biens gouvernementaux par les Etats-Unis.

Dire que Google est le seul responsable serait faux et injuste, car Microsoft, Apple, Yahoo, ou Facebook ne sont pas beaucoup mieux, mais étant donné que près des deux tiers des requêtes mondiales sont traitées par Google (Comscore QSearch, décembre 2012), on peut se demander quelle est sa part de responsabilité dans les agissements de la NSA à l’insu des citoyens... En comparaison, le géant chinois Baidu, principal concurrent de Google sur le secteur de la recherche Internet, ne capte que 8,2% de parts de marché.

Maintenant posez-vous les bonnes questions… Où s’arrêtera la collecte d’informations personnelles ?  Faut-il faire le deuil de la vie privée ?  Est-ce normal qu’une société privée possède autant de données personnelles sur les individus du monde entier ?  Qui aujourd’hui peut réellement concurrencer Google ?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Charlotte Casiraghi &Gad Elmaleh n’ont pas la même (idée de l’)éducation, Meghan Markle &son père non plus; Laeticia H. se dé-esseule avec un Top chef, Karine Ferri &Yoann Gourcuff se marient en vivant chacun seul; Jennifer Aniston : ses 50 ans avec Brad
02.
Fake news indétectables : GPT2, le programme développé par l’équipe d’intelligence artificielle d’Elon Musk auquel ses concepteurs préfèrent renoncer tant il leur fait peur
03.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
04.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
05.
Ce que le projet de loi Dussopt sur la fonction publique indique des renoncements d’Emmanuel Macron
06.
Alain Finkielkraut sur son agression : " je n’aurais pas subi ce même genre d’insultes sur les ronds-points"
07.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
01.
Christine Lagarde, la directrice du FMI, prévient d’un risque grave de tempête mondiale mais personne ne semble l’entendre
02.
Condamnations de Gilets jaunes : la curieuse approche quantitative de la justice mise en avant par Édouard Philippe
03.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
04.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
05.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
06.
Novethic et autres promoteurs forcenés de la transition écologique : en marche vers un nouveau fascisme vert ?
01.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
02.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
03.
Novethic et autres promoteurs forcenés de la transition écologique : en marche vers un nouveau fascisme vert ?
04.
Derrière le complotisme, l’énorme échec de 50 ans d’égalitarisme et de progressisme à marche forcée impulsés par l’Education nationale comme par la culture dominante
05.
Flambée d’antisémitisme et de violences politiques : ces erreurs politiques et macroéconomiques à ne pas reproduire pour enrayer la crise
06.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
ignace
- 07/02/2014 - 21:32
des centaines de milliards de conneries
amassées sur des ordinateurs et analysées par des tordus
olé !!!!!!!!!!
jelupa
- 06/02/2014 - 21:44
article tendancieux
les informations sur le wifi n'ont jamais été exploité par google, même si elles ont été recueilli dans plusieurs pays.
L'avantage de connecter ses services est de fournir avec les données géolocalisées des données de meilleure qualité.
Personnellement je me fiche de laisser mes données à Google qui s'engage à les détruire rapidement si en conséquence je bénéficie de service de meilleure qualité.
C'est la CNIL qu'il faut supprimer ou au moins réduire: un ramassis de fonctionnaires qui nous coutent très cher et ne nous rapporte rien
diophante
- 06/02/2014 - 17:23
La paille & la poutre plus
Toujours la même rengaine à l'encontre de Google alors que l'on peut ouvrir un compte Google sous le nom de notre choix et donc sans rapport avec notre identité. Ce qui intéresse Google ce sont plus les statistiques globales que la vie de tartempion.
En revanche, toutes nos connexions internet passent par notre FAI (Orange, SFR, Free, ...) qui lui nous connait nominativement et avec notre adresse. De plus notre FAI étant en France, l'état peut l'interroger beaucoup plus facilement que Google.
Enfin, notre banquier nous connaît en personne et peut consulter tous nos achats et la sécu (donc notre pharmacien) connaît tous nos problèmes de santé ; à côté deux Google est un petit joueur.