En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

02.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

03.

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

04.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

05.

La France et l’Allemagne tentent de rallier l’Europe à sa folie. Ils résistent pour protéger l’économie. Tant mieux 

06.

Pour une police respectée, pas une police qui fait peur : l’accablante responsabilité politique d’Emmanuel Macron dans la fragilisation de la légitimité des forces de l’ordre françaises

07.

Xi Jinping a arraché une incroyable victoire contre la pauvreté en Chine. Mais la réalité demeure plus sombre que les discours officiels

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
décryptage > Environnement
Energie

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

il y a 9 min 18 sec
pépites > High-tech
Bug
iPhone résistant à l'eau : publicité mensongère estime l'autorité italienne de la concurrence, amende de 10 millions d'euros pour Apple
il y a 41 min 21 sec
pépites > Consommation
Le travail peut tuer
Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud
il y a 1 heure 48 min
pépite vidéo > France
Forces de l'ordre
Linda Kebbab : "On est le pays des lois post-faits divers"
il y a 2 heures 12 min
décryptage > Politique
Libertés publiques

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

il y a 2 heures 41 min
light > High-tech
Covid-19
Coronavirus : alimenter chaque élève en air pur avec des masques fixés à leur bureau
il y a 2 heures 50 min
décryptage > Santé
Diabète et obésité

Prévenir le Covid-19 c’est possible et voilà comment agir sur ses propres facteurs de risques

il y a 3 heures 25 min
pépites > Politique
Article 24
Emmanuel Macron a recadré Gérald Darmanin mais pas question de se séparer de lui
il y a 4 heures 51 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

il y a 5 heures 16 min
pépites > Politique
Liberté de la presse
L'article 24 contesté de la loi «sécurité globale» sera réécrit
il y a 20 heures 37 min
pépites > International
Licencieux
"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir
il y a 10 min 46 sec
décryptage > International
Otan

La Turquie et l’Occident : l’« éléphant noir » dans la pièce

il y a 1 heure 43 min
décryptage > International
Diplomatie

Sanctions internationales Russie – Etats-Unis – Europe : état des lieux et bilan au crépuscule de la première présidence Trump

il y a 1 heure 59 min
pépites > Economie
Social
Selon l'OCDE, la France est en tête en matière de dépenses publiques sociales
il y a 2 heures 19 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Montée en puissance de la Chine : la dynamique du cygne noir

il y a 2 heures 46 min
décryptage > Media
Nouveau média

FILD : « le magazine digital qui renoue avec le journalisme de terrain »

il y a 3 heures 40 sec
décryptage > International
Stratégie de lutte

Xi Jinping a arraché une incroyable victoire contre la pauvreté en Chine. Mais la réalité demeure plus sombre que les discours officiels

il y a 4 heures 17 min
décryptage > Education
Personne n’en veut

« Cherche professeur pour remplacer Samuel Paty »

il y a 5 heures 11 min
décryptage > Politique
Gardiens de la paix

Pour une police respectée, pas une police qui fait peur : l’accablante responsabilité politique d’Emmanuel Macron dans la fragilisation de la légitimité des forces de l’ordre françaises

il y a 5 heures 33 min
décryptage > Politique
Un mea culpa qui fera date

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

il y a 21 heures 17 min
© wikipédia
Delphine Ernotte-Cunci, nouvelle patronne de France Télévisions.
© wikipédia
Delphine Ernotte-Cunci, nouvelle patronne de France Télévisions.
Dure en affaires

Les femmes meilleures en investissement que les hommes : Delphine Ernotte-Cunci confirmera-t-elle la règle ?

Publié le 27 avril 2015
Les hedge fund dirigés par des femmes auraient des retours sur investissement supérieurs à la moyenne, selon plusieurs études américaines. Des qualités qui seront certainement appréciées chez la nouvelle présidente de France Télévisions.
Mickaël Mangot
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mickaël Mangot est consultant en finance comportementale.Il est l'auteur de « Psychologie de l’investisseur et des marchés financiers » (Editions Dunod)
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les hedge fund dirigés par des femmes auraient des retours sur investissement supérieurs à la moyenne, selon plusieurs études américaines. Des qualités qui seront certainement appréciées chez la nouvelle présidente de France Télévisions.

Atlantico : Une étude publiée par le cabinet Rotshtein Kass révèle que les hedge funds dirigés par des femmes engrangent des retours sur investissement supérieurs à la moyenne générale alors que d'autres travaux avaient déjà mis en avant la prudence de la gent féminine dans le secteur financier. Faut-il en déduire que les femmes sont de meilleurs investisseurs que leurs pendants masculins ?

Mickaël Mangot : Je ne dirais pas "meilleurs" mais… très clairement "différents" quand on les regarde collectivement. En moyenne, chez les particuliers, les femmes effectivement ont une moindre tolerance au risque que les hommes et une perception accrue des risques. Ces deux caractéristiques additionnées expliquent une moindre prise de risque, dans le domaine financier notamment. De la même manière, on trouve des biais comportementaux plus répandus chez les hommes, et d’autres davantage chez les femmes. Par exemple, les femmes se fient moins aveuglément à leurs intuitions, et du coup font moins rapidement tourner leurs portefeuilles. En diminuant les frais de transaction, cela a un impact positif très significatif sur leurs performances.

>> Lire également Audace 2020 : le plan ambitieux mais prudent de Delphine Ernotte

Néanmoins, si les differences moyennes entre les deux sexes existent, il ne faut pas surestimer leur amplitude. Et on parle à chaque fois de moyennes. Or, il y a une grande diversité de comportements aussi bien chez les hommes que chez les femmes.   

Quels sont les atouts dont peuvent se réclamer les femmes en matière d'investissement et de prévisions de la conjoncture économique ?

J’en vois deux qui se dégagent nettement. D’une part, elles tendent à avoir une vision plus complète des risques encourus, ce qui permet d’éviter les mauvaises surprises. D’autre part, elles sont beaucoup moins sujettes que les hommes à tous les biais comportementaux qui visent à maintenir une haute estime de soi: l’excès de confiance (la tendance à surestimer ses capacités), l’excès d’optimisme (la tendance à surestimer sa chance) et enfin le biais d’auto-complaisance (la tendance à s’attribuer le mérite de ses succès mais à refuser la responsabilité de ses échecs). Cela permet à "la femme-type" de s’enrichir plus facilement que "l’homme-type" de l’information et de l’expertise des autres et aussi d’apprendre plus efficacement de sa propre expérience.

La relative féminisation de la profession financière peut-elle aller jusqu'à provoquer un changement de mentalité du secteur (plus de prudence, moins de risques inconsidérés) ?

J’en doute, pour plusieurs raisons. D’abord, lorsqu’on se dirige vers un métier ou un secteur, c’est qu’en général on pense qu’il épouse nos attitudes et nos valeurs. Si bien qu’il y a dès le départ un fort biais d’auto-sélection: ce sont les femmes aux comportements les plus en phase avec les normes de la finance qui vont postuler dans ce secteur. Ensuite, le mécanisme très humain de conformité sociale pousse les nouveaux-venus à copier les normes de comportement prévalant au sein d’un groupe social (pour se faire accepter). Leur intégration n’accroîtra donc pas la diversité des comportements effectifs au sein du groupe.

Enfin, les individus adaptent leurs comportements aux incitations qu’on leur soumet. Si les incitations sont asymétriques, avec beaucoup plus à gagner qu’à perdre à prendre des risques, les gérants (hommes ou femmes) y répondront d’une manière très rationnelle en prenant plus de risques. En revanche, la féminisation pourrait engendrer des changements de comportement si elle intervenait via des structures affichant expressément des valeurs plus féminines, ou plus solidaires, plus responsables. Mais il faudrait encore qu’elles affichent de belles performances (de gestion et commerciales) pour faire bouger les mentalités…

Les structures gérées par des femmes sont généralement plus petites que les grands instituts financiers "classiques". Cela peut-il expliquer leurs meilleures réactivités, y compris dans les périodes de fort rendement pour les activités à risques ?

Ce n’est pas tant la réactivité que l’impact sur le marché qui avantage les petites structures, notamment dans le domaine de la gestion alternative. Plus un fond est gros, plus ses prises de position sont importantes et plus elles affectent les cours lorsque les ordres sont passés. Ce faisant, les grosses structures ont plus de mal que les petites à profiter des (petites) anomalies de valorisation sur les marchés.  

Faut-il donc en déduire que la femme est l'avenir de la finance ?

La femme est l’avenir de la finance… comme elle l’est pour tout secteur. Pas parce qu’elle serait intrinsèquement mieux adaptée aux caractéristiques du secteur, mais parce que mécaniquement elle enrichit le réservoir de travailleurs suceptibles d’officier dans le secteur. Et plus le réservoir est grand, plus il est possible de dénicher des spécimens rares très bien adaptés à leur environnement. De sexe masculin ou féminin.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
MONEO98
- 27/04/2015 - 12:30
nne Lauvergeon est éloquente
la démonstration avec Anne Lauvergeon est éloquente ,sans doute l'exception qui confirme la règle...