En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

02.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

03.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

04.

Maladies cardio-vasculaires : l’étude scientifique qui a piégé une bonne partie de la presse

05.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

06.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage

07.

Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

04.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

05.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

06.

Les gènes du gaucher ont été découverts et voilà pourquoi c’est une découverte aux conséquences pratiques importantes

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Brexit
Il pourrait y avoir une alternative au "backstop" pour Boris Johnson
il y a 3 heures 50 min
décryptage > International
élections israéliennes

Ces noeuds gordiens que devra trancher le système politique israélien après l’échec de Benjamin Netanyahu

il y a 4 heures 25 min
light > Justice
Mystérieuse affaire
Ils abandonnent leur fille adoptive et déménagent au Canada
il y a 4 heures 54 min
décryptage > Justice
Enquête virage

Viol des hommes : cette indéniable réalité, encore trop peu considérée

il y a 6 heures 16 min
décryptage > Economie
projet d'innovation

Les banques et les assurances vont dégager 5 milliards d'euros d’investissement pour les start-up

il y a 8 heures 4 min
pépites > France
Une nouvelle grogne des Gilets jaunes ?
Un possible retour de la taxe carbone est envisagé
il y a 10 heures 3 min
décryptage > Société
Tribune

Quelques bonnes raisons de promouvoir le travail post retraite

il y a 11 heures 41 min
décryptage > Politique
unification des forces ?

Rencontre Macron-Conte en Italie : mais à quoi peuvent aboutir les discussions entre partis attrape-tout ?

il y a 12 heures 46 sec
décryptage > Economie
un non-dit dans ses déclarations

Politique fiscale : ce que la France pourrait faire pour répondre aux appels du pays de Mario Draghi

il y a 12 heures 27 min
décryptage > High-tech
navigateur internet

Faut-il faire confiance aux promesses de protection accrue de la vie privée faites par Firefox ?

il y a 12 heures 53 min
pépite vidéo > Insolite
record
Une américaine traverse la Manche à la nage quatre fois d'affilée
il y a 4 heures 7 min
light > Santé
santé publique
L'Etat de New York interdit les cigarettes électroniques aromatisées
il y a 4 heures 35 min
pépites > Religion
sondage
L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France
il y a 6 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": "Catamount, la Justice des Corbeaux" de Benjamin Blasco-Martinez

il y a 7 heures 53 min
chocs culturels
Une loi interdisant de manger des chiens est bloquée au Royaume-Uni
il y a 9 heures 44 min
pépite vidéo > Environnement
climat
Greta Thunberg rencontre Barack Obama
il y a 10 heures 39 min
décryptage > Style de vie
Wikiagri

Envie de vous calmer ? Après les bars à chat, la ferme aux chameaux

il y a 11 heures 53 min
décryptage > Société
immigration

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

il y a 12 heures 16 min
décryptage > Santé
mortalité

Maladies cardio-vasculaires : l’étude scientifique qui a piégé une bonne partie de la presse

il y a 12 heures 35 min
décryptage > Style de vie
C’est arrivé près de chez vous

Le pays champion du monde en termes de durabilité alimentaire est…

il y a 13 heures 14 min
© Reuters
Une rumeur a propagé par SMS l'idée que la théorie du genre serait enseignée dès l'école maternelle par des homosexuels.
© Reuters
Une rumeur a propagé par SMS l'idée que la théorie du genre serait enseignée dès l'école maternelle par des homosexuels.
Qu'en-dira-t-on ?

Ce que la rumeur du texto sur l'éducation sexuelle à l’école dit des inquiétudes des Français sur le sujet

Publié le 29 janvier 2014
Une rumeur propageant par SMS l'idée que la théorie du genre serait enseignée dès l'école maternelle par des homosexuels et que la masturbation des enfants y serait encouragée a affolé plusieurs parents d'élèves.
Eric Deschavanne est professeur de philosophie.A 48 ans, il est actuellement membre du Conseil d’analyse de la société et chargé de cours à l’université Paris IV et a récemment publié Le deuxièmehumanisme – Introduction à la pensée de Luc Ferry (Germina...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Eric Deschavanne
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Eric Deschavanne est professeur de philosophie.A 48 ans, il est actuellement membre du Conseil d’analyse de la société et chargé de cours à l’université Paris IV et a récemment publié Le deuxièmehumanisme – Introduction à la pensée de Luc Ferry (Germina...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une rumeur propageant par SMS l'idée que la théorie du genre serait enseignée dès l'école maternelle par des homosexuels et que la masturbation des enfants y serait encouragée a affolé plusieurs parents d'élèves.

Atlantico : Une rumeur propageant par SMS l'idée que la théorie du genre serait enseignée à l'école par des personnes homosexuelles et que la masturbation des enfants y serait encouragée a affolé plusieurs parents d'élèves au point d'entraîner des taux records d'absentéisme dans certains établissements. Devant l'ampleur prise par le phénomène, le ministre de l'Education nationale, Vincent Peillon, a formulé un démenti. Comment expliquer qu'une telle information, aux abords plutôt farfelus, ait pu avoir un tel impact ? Les débats actuels autour de la théorie du genre et les postures parfois militantes de certains membres du gouvernement sur la promotion de l'égalité femmes-hommes ont-ils créé une confusion sur le sujet ?

Eric Deschavanne : Il faut sans doute voir dans cette affaire un nouveau symptôme de l'importance démesurée que revêt ces temps-ci le débat sur la théorie du genre. Les études sur le genre s'apparentent pourtant aux discussions sur le sexe des anges : elles ressortissent à un épiphénomène idéologique guère propice, de prime abord, à passionner les masses. Or, voilà qu'elles provoquent des réactions irrationnelles jusqu'au cœur de la France profonde. Comment cette mauvaise mayonnaise a-t-elle pu prendre ? Il me semble qu'il y a trois composantes à distinguer. La première, la plus évidente, est la tentative de manipulation des esprits crédules par quelques agitateurs de la "fachosphère".

Ceux-ci surfent cependant sur le mouvement de contestation de la théorie du genre lancé par les adversaires du mariage pour tous. Il faut se rappeler que dans les argumentations les plus sérieuses le projet d'instituer le mariage homosexuel était assimilé à la volonté de nier la différence naturelle entre l'homme et la femme. On comprend pourquoi si l'on prête attention au fait que la notion de conjugalité, dans la doctrine de l'Eglise, est réservée à l'union de deux êtres complémentaires parce que différents (l'homme et la femme). D'où la confusion entretenue entre la question de l'homosexualité et celle du genre, lesquelles sont pourtant distinctes. La plupart des partisans de la reconnaissance du couple homosexuel et de l'homoparentalité fondaient leur position en se référant à la liberté, à l'égalité et à l'amour, et non sur le rejet de la différence des genres. Dans le sillage de l'échec de la "manif pour tous", la critique de la théorie du genre est donc devenue une sorte de gimmick "anti-système" (comme on dit aujourd'hui).

S'ajoute à cela une troisième composante, "l'huile sur le feu" lancée par les deux compères du gouvernement (Vincent Peillon et Najat Vallaud-Belkacem) qui entendent lutter contre les "stéréotypes sexistes". Il y a bien un fond de vérité dans la crainte paranoïaque de voir la théorie du genre inculquée à nos enfants dès la maternelle. Mais cela n'a rien à voir avec l'éducation sexuelle ou la lutte contre l'homophobie. La volonté de déconstruire la différence des genres s'introduit sous l'influence de féministes fanatiques qui s'imaginent qu'en s'y prenant suffisamment tôt, dès l'âge maternel, il sera possible de persuader les filles de ne plus jouer à la poupée ni souhaiter devenir "maîtresse" quand elles seront grandes. Le programme "ABCD pour l'égalité" n'est pas une rumeur : une petite visite sur le site du ministère de l'Education nationale suffit pour prendre connaissance de ce gloubi-boulga idéologique qui fait dépendre l'égalité homme/femme de la déconstruction des stéréotypes genrés inconscients.

Quelles inquiétudes réelles des parents cette réaction traduit-elle ?

La réaction à cette désinformation délirante traduit surtout une grande crédulité ainsi qu'une tendance à confondre esprit critique et défiance paranoïaque. Il est tout de même inquiétant de savoir qu'une partie de nos concitoyens est disposée à voir dans l'institution une puissance maléfique susceptible de se livrer à toutes sortes d'expérimentations sur les enfants. Bien entendu, l'identité et la sexualité sont des sujets sensibles qu'il faut aborder avec la plus grande prudence. Il est normal d'avoir peur si l'on prend au sérieux les rumeurs selon lesquelles l'école se donnerait pour projet de façonner ou de troubler l'identité sexuelle des enfants. Mais il faut être particulièrement naïf ou malintentionné pour lui imputer un tel projet.

Comment néanmoins répondre à ce phénomène ?

Il serait bon d'en finir avec cette fâcheuse habitude d'utiliser l'école pour prétendre régler tous les maux de la société, afin que celle-ci puisse se concentrer sur la seule tâche qui soit véritablement la sienne, à savoir réduire l'ignorance et l'illettrisme.

Quant aux parents qui s'inquiètent du projet gouvernemental de lutter contre l'inégalité homme/femme au moyen de la théorie du genre, qu'ils se rassurent : m'est avis que les noms de Vincent Peillon et de Najat Vallaud-Belkacem seront effacés de nos mémoires avant que les petites filles cessent de jouer à la poupée. Je m'étonne du reste que les adversaires de la théorie du genre soient sujets à tant d'inquiétude : s'il est vrai que la différence entre le féminin et le masculin est ancrée dans la nature, il n'y a guère de risque de la voir un jour disparaître, quelle que soit la volonté des gouvernements.

Plus largement, quel est le positionnement des parents d'élèves sur le rôle de l'Education nationale sur les problématiques sexuelles ? Y a-t-il des lignes à ne pas franchir ?

Je ne peux pas parler en général. Comme parent d'élève et comme professeur, je souhaite que l'éducation aux questions sexuelles continue de s'inscrire dans le cadre de l'enseignement des sciences naturelles, ce qui implique qu'elle soit confiée à des professeurs, et non à des associations extérieures à l'école.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

02.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

03.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

04.

Maladies cardio-vasculaires : l’étude scientifique qui a piégé une bonne partie de la presse

05.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

06.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage

07.

Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

04.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

05.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

06.

Les gènes du gaucher ont été découverts et voilà pourquoi c’est une découverte aux conséquences pratiques importantes

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

Commentaires (79)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
ヒナゲシ
- 01/02/2014 - 03:36
Révisionnisme
Vous oubliez, chère Daisy, que NVB était dans ce collège en tant qu'elle est chargée par le premier ministre d'un plan de lutte contre l'homophobie.
 
De surcroît, une question lui étant posée, elle n'a fait que rappeler les raisons pour lesquels le gouvernement — dont elle est porte-parole — a conçu cette loi sur le mariage…
Daisy.A
- 31/01/2014 - 07:15
Ministre des droits des femmes, ou propagandiste active?
La consigne de Vincent Peillon, qui a jugé qu'il ne faut importer le débat sur le mariage gay à l'école, n'a pas toujours été respectée par les membres du gouvernement.
Lors d'une visite dans un collège du Loiret, la ministre du Droit des Femmes, Najat-Vallaud Belkacem, a présenté le mariage des homosexuels comme une «avancée» et l'a vendu comme "normal". Un ministre n'a pas sa place dans un établissement scolaire pour faire de la propagande, soit pro ou con...
-
Je me demande ce qu'elle enseigne à ses propre fils comme "normal".

Daisy.A
- 31/01/2014 - 06:56
Le programme "ABCD pour l'égalité" n'est pas une rumeur
Opération dans une école primaire avec Peillon et Belkacem
-
http://www.dailymotion.com/video/x19o9n3_abcd-de-l-egalite-des-modules-pedagogiques-pour-lutter-contre-les-stereotypes_school?start=6