En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Japon : une lueur d'espoir au milieu du chaos

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

04.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

05.

Arabie saoudite : ces rumeurs sur une possible destitution de MBS

06.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

01.

Cette dénonciation frénétique de l’islamophobie qui masque si souvent un islamo-mépris qui s’ignore

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

04.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

05.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

06.

Débat sur l’immigration : le gouffre d’une société moralement désarmée

ça vient d'être publié
pépites > Europe
A contre courant
Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe
il y a 7 heures 46 min
pépites > Education
Urgence
Violence scolaire : "entre 20 et 30 incidents graves" chaque jour, selon Jean-Michel Blanquer
il y a 8 heures 16 min
pépites > International
Danger
Syrie : 800 proches de djihadistes se seraient échappés d'un camp
il y a 9 heures 9 min
pépite vidéo > International
Catastrophe
Japon : images de désolation après le passage du typhon Hagibis
il y a 9 heures 54 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 12 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 10 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

« Les sanglots longs », ou l’art et la manière de passer l’automne en compagnie des meilleurs esprits de ce temps

il y a 14 heures 8 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Connecter les habitats naturels : un véritable espoir pour sauver la biodiversité
il y a 14 heures 29 min
décryptage > Société
Monde malade

De Mickaël Harpon, au pilote de Germanwings, en passant par les tueurs de masse : la crise du sens qui ébranle le monde occidental

il y a 15 heures 1 min
décryptage > Media
Tribune

Lynchage sur les réseaux, retour sur l'affaire de la Ligue du LOL

il y a 15 heures 56 min
décryptage > France
Coûteux principe de précaution

Lubrizol : qui va payer l’addition pour les exploitations agricoles touchées ?

il y a 15 heures 58 min
light > People
Carnet rose
Nabilla a accouché d’un petit garçon
il y a 7 heures 59 min
pépites > Environnement
Pas désintéressés
A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine
il y a 8 heures 28 min
pépite vidéo > Politique
Islam
L'élu RN Julien Odoul crée la polémique en demander à une femme d'ôter son voile au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté
il y a 9 heures 37 min
pépite vidéo > Histoire
Historique
Israël : découverte d'une grande cité vieille de 5.000 ans
il y a 10 heures 6 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
On ne migrera pas vers d'autres planètes selon Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019 ; Sur Mars, Curiosity découvre les traces des dernières étendues d’eau ; Saturne a plus de lunes que Jupiter : découverte de 20 nouveaux satellites naturels
il y a 11 heures 3 min
décryptage > Santé
Perte de chance

Mais pourquoi les cancers secondaires du sein sont-il si souvent détectés trop tard ?

il y a 14 heures 18 min
décryptage > Environnement
Mutins de Panurge

Cette épidémie de pensée magique qui se répand chez les activistes de l’environnement

il y a 14 heures 49 min
décryptage > Sport
Surhumain

Un marathon en moins de deux heures : jusqu’où pourra-t-on repousser le corps humain en matière d’exploits sportifs ?

il y a 15 heures 56 min
décryptage > Economie
Sans vision

Budget 2020, une occasion ratée

il y a 15 heures 56 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

il y a 15 heures 59 min
© Reuters
"Le cannabis n'est pas plus dangereux que l'alcool", a récemment déclaré Barack Obama.
© Reuters
"Le cannabis n'est pas plus dangereux que l'alcool", a récemment déclaré Barack Obama.
Le match !

Le cannabis, pas plus dangereux que l'alcool : Obama a-t-il raison ?

Publié le 21 janvier 2014
Avec
"Le cannabis n'est pas plus dangereux que l'alcool", a récemment déclaré le président des Etats-Unis, qui n'a jamais caché en avoir fumé dans sa jeunesse à Hawaï, tout en précisant que cette consommation restait "une mauvaise idée". Alors, vrai ou faux ? Réponse d'une épidémiologiste et d'un addictologue.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Le cannabis n'est pas plus dangereux que l'alcool", a récemment déclaré le président des Etats-Unis, qui n'a jamais caché en avoir fumé dans sa jeunesse à Hawaï, tout en précisant que cette consommation restait "une mauvaise idée". Alors, vrai ou faux ? Réponse d'une épidémiologiste et d'un addictologue.
Avec

Atlantico : Le président Obama a affirmé que le cannabis n'est pas plus dangereux que l'alcool. Qu'en est-il réellement ? Quel est le bilan épidémiologique comparé de l'alcool et du cannabis ? Les risques encourus sont-ils comparables ?

Marie Choquet : Il est toujours très difficile de comparer la dangerosité de deux substances, surtout quand ces substances produisent des effets différents et qu’elles ne sont pas consommées par les mêmes populations. Le cannabis est plutôt un produit "jeune" - même si actuellement la consommation peut concerner aussi les jeunes adultes. Les risques concernent donc des populations en pleine croissance physique, psychologique et sociale. L’alcool, en revanche, est un produit dont le mode de consommation diffère selon l’âge : les jeunes sont surtout des consommateurs occasionnels, mais en quantité importante (d’où la notion de API, alcoolisation ponctuelle importante) ; les adultes (et surtout les plus de 50 ans) sont davantage des consommateurs réguliers, voire quotidiens, mais en faible quantité (1 à 2 verres par jour).

Il faut dire que l’on ne connaît les risques d’une substance qu’à partir du moment où l’on mène des recherches dans ce domaine et que le recul temporel est suffisant pour pouvoir les étudier… Ainsi, plus une substance est consommée, et ce depuis longtemps, plus ses effets sont connus ; moins une substance est consommée, et ce récemment, moins ses effets sont connus.

L’essentiel du risque du cannabis est de l’ordre cognitif et psychiatrique. Il favorise les crises d'angoisse, la schizophrénie et le "syndrome amotivationnel", c'est-à-dire la perte de motivation. Fumer du cannabis occasionne une perte de la réalité et empêche de s'investir dans le travail. A long terme, le cannabis favorise, comme le tabac,  les cancers, en particulier ceux de l’appareil respiratoire.

La consommation ponctuelle massive d’alcool augmente le risque immédiat d’accidents et de comas éthyliques. Si ce type de consommations s’installe, on augmente le risque de troubles d’apprentissage et de mémoire. Sur le long terme, l'alcool peut être responsable de cancers, de maladies du foie (cirrhose) et de  troubles psychiques.

Michel Craplet : Les effets immédiats de la consommation d’alcool et de cannabis sont comparables : désinhibition, diminution de l’anxiété et baisse de la vigilance. A ces effets de comportement immédiats s’ajoutent des effets retardés pouvant aller jusqu’à la dépendance.

En 1998, le Pr Roques, en comparant la dangerosité des drogues, avait établi que le cannabis était bien moins dangereux que l’alcool et que c’était le produit psychoactif qui entraînait le moins de dommages (voir ici). Après cette étude française, une étude britannique allait dans le même sens par cette approche globale de santé publique.

La consommation d’alcool provoque une mortalité annuelle de 30 000 à 40 000 personnes. Elle est la cause de nombreuses pathologies. Elle est à l’origine de troubles sociaux (violences, accidents de la route). Son potentiel addictif est intense et la dépendance se marque par des symptômes graves avec états de manque et troubles psychiatriques.

L’usage de cannabis ne provoque pas de troubles médicaux importants. Le désordre social lié à son usage est faible. En revanche, celui qui est lié au trafic crée un grand problème social - comme du temps de la prohibition américaine pour l’alcool. La dépendance reste en général faible et ne se dévoile pas par les grands désordres métaboliques et psychiatriques du manque d’alcool.

Le président américain a reconnu qu'il avait fumé dans sa jeunesse quelques joints. Mais le cannabis des années 60 et 80 est-il le même que celui que certains consomment de nos jours ? Le taux de THC est-il le même ? Quelle différence y a-t-il en termes d'effets entre l'herbe et la résine souvent consommée aujourd'hui ?

Michel Craplet : Les expériences personnelles ne sont pas toujours des arguments. Il est vrai que le taux de THC est plus élevé dans les produits consommés aujourd’hui. Il vaut mieux ne pas s’attacher à de soi-disant différences d’effets entre les divers types de cannabis consommés. De la même façon, l’effet de la consommation d’alcool ne dépend pas du type de boisson alcoolique consommée mais de la quantité d’éthanol (alcool éthylique) qui est le "noyau dur" de ces boissons bénéficiant d’un "enrobage  socioculturel" valorisant.

Une récente étude britannique a montré que les jeunes fumeurs de cannabis étaient sujets à des épisodes psychotiques bien plus tôt que les non fumeurs. Comment l'âge joue-t-il sur les effets secondaires liés au cannabis ?

Marie Choquet : La régularité de la consommation, la quantité consommée et l’âge du début augmentent les risques. Ainsi, plus on consomme régulièrement, plus on consomme en quantité importante ; et plus la consommation débute précocement, plus les conséquences vont être graves.  

Michel Craplet : Cette étude ne signifie pas qu’il existe une causalité entre usage de cannabis et psychose. Il peut s’agir d’une fragilité psychologique s’exprimant de deux manières différentes. La réponse à cette vulnérabilité est à trouver dans un accompagnement social et psychologique.

Et comment l'âge joue-t-il sur les effets secondaires liés à l'alcool ?

Marie Choquet : C’est le même système que pour le cannabis : régularité, quantité, âge.

Michel Craplet : La consommation précoce d’alcool est également très nocive sur un cerveau qui est encore en pleine maturation et à une époque de la vie riche en évènements biologiques, psychologiques et sociaux. C’est la même chose en ce qui concerne le cannabis, dont un usage régulier entraînera une perte d'investissement, une baisse de l’efficacité scolaire, et des troubles dans les relations familiales et affectives

Quelles sont les conséquences de l'utilisation conjuguée d'alcool et de cannabis ?

Marie Choquet : Les consommateurs de cannabis sont souvent aussi des consommateurs d’alcool. Cet effet cumulatif a été mesuré en matière d’accidentalité : on augmente le risque d’accident mortel de 14 en cas de consommation simultanée d’alcool et de cannabis. Mais les recherches sont encore peu développées à ce propos. 

Michel Craplet : Les consommations d’alcool et de cannabis entraînent toutes les deux une baisse de la vigilance. Ces effets s’ajouteront lors d’un mélange. C’est particulièrement dangereux au cours de la conduite automobile. Notons aussi que la consommation de cannabis est conjuguée à celle du tabac. Il faut donc aussi tenir compte des risques et des conséquences du tabagisme à long terme.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Japon : une lueur d'espoir au milieu du chaos

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

04.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

05.

Arabie saoudite : ces rumeurs sur une possible destitution de MBS

06.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

01.

Cette dénonciation frénétique de l’islamophobie qui masque si souvent un islamo-mépris qui s’ignore

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

04.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

05.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

06.

Débat sur l’immigration : le gouffre d’une société moralement désarmée

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Ganesha
- 22/01/2014 - 12:04
Absinthe
La dépénalisation du cannabis, la dépénalisation de la prostitution, la régulation de l'euthanasie, comme autrefois la fin des guerres en Europe, la dépénalisation de l'avortement, l'abolition de la peine de mort : voilà le bon sens, l'évidence, qui poursuivent leur chemin...
Mais il y a beaucoup d'ignorance, de bêtise, de méchanceté, de jalousie et d'intégrisme religieux qui entravent, compliquent et retardent cette marche !
Et contrairement à ce qui est dit ci-dessous, ce qui fait disparaître un phénomène nuisible tel que l'absinthe, ce n'est pas la férocité de la répression, mais c'est la prise de conscience par une majorité du peuple qu'il est mauvais !
souillot
- 21/01/2014 - 11:34
on oublie :
on oublie , je pense, que l'association de plus en plus fréquente de cannabis et d’alcool fait des ravages chez les conducteurs, en particulier les jeunes conducteurs . Aurait-on honte dans ce pays de dire la vérité ? Et je voudrais mettre en garde cette jeunesse qui s'adonne au cannabis qui laisse des traces plus d'une semaine après un seul joint . Ces jeunes qui un jour voudront s'ouvrir à des carrières type Gendarmerie ou Armée de l'Air verront leur candidature rejeter après une visite médicale pour la dite candidature . Et ne pas oublier que les cannabisteurs qui conduisent se retrouvent sévèrement pénalisés lors d'accidents de la route au même titre que l'alcoolémie , sans compter les effets sur les primes d'assurance qui vont leur être appliquées ! Continuez à dire que le cannabis n'est pas plus dangereux que l'alcool ! Ceux qui le disent sont des irresponsables !
biturige
- 21/01/2014 - 11:30
on s'en doutait un peu
bonjour ,il paraît qu'il aurait avoué avoir lui-même fumé du cannabis,je ne voudrais pas jouer les devins ,mais je le subodorais un brin ;un brin d'herbe bien sûr .