En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

02.

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

03.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

04.

Doubler le PIB chinois d’ici 2035 ? Voilà pourquoi l’objectif de Xi Jinping est un pur fantasme

05.

Russie-Turquie-Iran : la triplette géopolitique qui a réussi à profondément changer notre monde sans que nous réagissions

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

07.

Vers des coupures d’électricité cet hiver ? Ces avertissements que le gouvernement s’est ingénié à ne pas comprendre

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

06.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

ça vient d'être publié
pépite vidéo > France
Déconfinement en trois étapes
Covid-19 : retrouvez l’intégralité de l’allocution d’Emmanuel Macron sur le déconfinement
il y a 9 heures 16 min
pépites > Politique
Feu vert en première lecture
Loi sur la "sécurité globale" : l'Assemblée nationale adopte le texte controversé, à 388 voix pour et 104 voix contre
il y a 12 heures 18 min
pépites > Santé
Crise de défiance
Coronavirus : un quart des Italiens croient aux théories complotistes sur la pandémie
il y a 13 heures 8 min
pépites > Politique
Premier ministre
Loi "sécurité globale" : Jean Castex va saisir le Conseil constitutionnel sur l'article 24
il y a 14 heures 40 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Putzi - Le pianiste d’Hitler" de Thomas Snégaroff : un petit bonhomme au service de l’ascension d’Hitler, un portrait éclairant largement documenté

il y a 16 heures 26 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

il y a 17 heures 19 min
décryptage > Culture
Repenser nos modèles

L’expérience immersive : pour sauver la culture et le savoir

il y a 18 heures 36 min
décryptage > Santé
Lieux de contaminations ?

Réouverture des petits commerces, restaurants, lieux de cultes et culturels… : voilà pourquoi (et comment ) le risque sanitaire peut être maîtrisé

il y a 19 heures 16 min
pépite vidéo > Politique
"La France se disloque"
Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"
il y a 19 heures 47 min
light > High-tech
Bug
Des clients britanniques d'Amazon acheteurs de la nouvelle PlayStation 5 se sont vus livrer à la place des objets qui n'ont aucun rapport avec elle
il y a 20 heures 20 min
pépites > Politique
Calendrier du déconfinement
Covid-19 : Emmanuel Macron confirme que "le confinement pourra être levé" le 15 décembre "si les objectifs sanitaires sont atteints"
il y a 9 heures 41 min
pépites > France
Chantier de la reconstruction
Notre-Dame de Paris : le démontage de l'ancien échafaudage est enfin terminé
il y a 12 heures 43 min
light > Sport
Monde du rugby en deuil
Mort de Christophe Dominici à l’âge de 48 ans
il y a 14 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Aurélien" de Louis Aragon : un amour improbable dans le Paris des années 20... un roman à relire toutes affaires cessantes

il y a 16 heures 11 min
pépites > Santé
Covid-19
L'exemple de l'aéroport de Shanghai montre la rapidité de réaction de la Chine face au coronavirus
il y a 16 heures 44 min
décryptage > Politique
Mesures gouvernementales

Un jeune, une solution : un ministère (du travail), mille problèmes…

il y a 18 heures 10 min
pépites > Justice
Police
L'IGPN saisie après l'action de la police pour enlever les tentes installées par des associations et des militants place de la République hier soir
il y a 18 heures 46 min
pépites > Politique
Justice
Alain Griset, ministre des PME, mis en cause par la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique pour non déclaration de participations financières
il y a 19 heures 43 min
décryptage > International
Diplomatie

La nouvelle alliance entre Israël et les pays sunnites du Golfe est-elle de taille à résister à l’Iran ?

il y a 20 heures 16 min
décryptage > Europe
L’union fait l’insouciance

L’Europe, puissance naïve dans un monde de brutes ?

il y a 20 heures 39 min
Bonnes feuilles

Racket des automobilistes : ce scandale des quotas qui perdure dans le silence

Publié le 07 décembre 2013
L'ex numéro 1 du service des contraventions livre un guide de conseils aux automobilistes injustement condamnés et dénonce les dérives de la répression actuelle, les violations de leurs droits et la course effrénée à la rentabilité via une dictature des résultats mettant sous pression des policiers exténués. Extrait de "Le Grand Racket des automobilistes" (2/2).
Philippe Vénère
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Vénère a été policier pendant 40 ans. Ce grand spécialiste français du doit des automobilistes a été notamment commissaire divisionnaire et officier du ministère public du tribunal de police de Paris de 1992 à 1996. Il a également enseigné à...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'ex numéro 1 du service des contraventions livre un guide de conseils aux automobilistes injustement condamnés et dénonce les dérives de la répression actuelle, les violations de leurs droits et la course effrénée à la rentabilité via une dictature des résultats mettant sous pression des policiers exténués. Extrait de "Le Grand Racket des automobilistes" (2/2).

A lire également : Voitures en location, partage ou libre-service : ce que la fin de la love story des Français avec leurs autos dit de la société de consommation

Chaque autorité de l’État, ou d’une municipalité, affirmera, encore aujourd’hui et la main sur le coeur, qu’elle n’a jamais demandé un quota de contraventions pour chacun des fonctionnaires dépendant d’elle. Rien n’est plus faux. Selon une étude faite par un chercheur du CNRS de Toulouse et rendue publique au début du mois de février 2013, 75 % des 6 000 gardiens de la paix qui ont été interrogés dénoncent la culture du chiffre qui leur est appliquée, alors que, toujours selon eux, elle est un élément essentiel de leur métier. Elle constitue également un critère important pour être « reconnu » par la hiérarchie.

Laquelle hiérarchie utilise ce levier pour attribuer des récompenses, sans que le moindre critère objectif et transparent puisse être pris en compte. Le raisonnement est simple, du point de vue de la hiérarchie, dont je me garderai bien de ne pas reconnaître que j’en ai fait partie. Le policier « zélé » qui va aller tout à fait dans le sens voulu par son chef est un excellent élément. Ce même policier qui estime plus utile de se montrer attentif à ne pas appliquer une verbalisation aveugle et de seulement mettre en garde un contrevenant laissera une empreinte de sa mission bien plus profitable pour la prévention que s’il avait relevé une contravention de manière pure et dure. Mais, faute de faire du chiffre, il n’est pas un bon élément. Dans le cas d’un avertissement, le contrevenant répétera plus durablement qu’il a eu affaire à un « flic vraiment chouette et compréhensif », alors que, dans le cas où il aura été verbalisé indûment, ce contrevenant dira lui aussi plus durablement : « Ces flics, vraiment ce sont tous des... » Je vous laisse le soin de compléter la phrase.

Que ce soient le ministère de l’Intérieur, les préfectures, les directions départementales de sécurité publique, la direction de la gendarmerie, les commandants de groupements, tous répètent en choeur qu’il n’y a pas de quotas imposés, qu’aucune instruction n’est donnée en ce sens par la haute hiérarchie, même lorsque des instructions écrites sont données, comme le reconnaît ce commandant de gendarmerie des Côtesd’Armor début novembre 2012.

La réponse est invariable, il s’agit de « cas isolés », de personnels « qui ont cru bien faire », de « dérives individuelles », sauf que l’on retrouve ces « dérives » dans la plupart des services de police et de gendarmerie.

Quand on y ajoute la pression non dissimulée des élus locaux qui veulent « leur part du gâteau », qui dépend du nombre de P-V établis par leurs agents de police municipale ou leurs ASVP, il n’y a plus grandchose à démontrer ; tout est mis en oeuvre pour « exploiter un filon », quitte à ce que d’autres missions de service public soient délaissées.

L’équation est simple à comprendre : diminution des effectifs de police et de gendarmerie + nécessité d’augmenter les rendements de la verbalisation + pression de la hiérarchie = services excédés, + de fric dans les caisses de l’État, – de missions de sécurité au détriment des citoyens.

Je sais que des « primes », des « récompenses », sont attribuées aux fonctionnaires « méritants » ; ils ne per - çoivent pas un pourcentage sur les contraventions qu’ils ont dressées, certes, non ; mais il y a des primes de 600 ou 700 euros qui vont être attribuées pour l’ensemble de l’activité du fonctionnaire concerné, des mutations facilitées, des avancements et des promotions plus rapides, etc. Il y a de multiples façons de rendre la vie professionnelle d’un fonctionnaire de police plus aisée, dès lors qu’il est « obéissant ».

A contrario, il y en a d’autres, et j’en connais, à qui la fonction est rendue particulièrement pénible par leur hiérarchie proche, parce qu’ils ne veulent pas « rentrer dans le moule ». Pour avoir toujours fait valoir ma vision du service public, contre certains « intérêts administratifs », certains membres de ma hiérarchie m’ont compliqué la tâche avec au besoin des avertissements du genre : « De toute façon, je vous ai à l’oeil, je ne vous raterai pas ! » J’ai même eu un directeur qui a préféré perdre un poste d’avancement attribué à sa direction plutôt que de m’en faire bénéficier, car j’étais le seul à promouvoir. Alors que dire pour un gardien de la paix ou un brigadier qui a je ne sais combien de « chefs » entre lui et son chef de service, alors que, pour ma part, ma hiérarchie était déjà beaucoup plus éclaircie ? Je comprends que, pour les fonctionnaires de base, c’est la loi de « l’emmerdement maximum ».

Extrait de "Le Grand Racket des automobilistes", Philippe Vénère, (Cherche Midi Editions), 2013. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Appamée
- 07/12/2013 - 21:18
Le vol organisé contre les automobilistes
Toute technique de combat anti -PV est bonne à prendre !

Appamée
yavekapa
- 07/12/2013 - 19:24
il y en a d'autres des rackets
comme le Grand Racket de l'Impôt
zouk
- 07/12/2013 - 13:43
Racket des automobilistes
Monsieur Venere n'est vraiment pas politiquement correct.
Gloire à lui!