En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
© Reuters
L'étoile la plus proche du Soleil disposant d'une planète habitable ne se situe qu'à 12 années-lumière de la Terre
Comme à la maison
La NASA le dit : il existe des milliards de planètes "cousines" de la Terre
Publié le 06 novembre 2013
Selon les astronomes, il y en aurait au minimum 8,8 milliards dans notre seule galaxie.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon les astronomes, il y en aurait au minimum 8,8 milliards dans notre seule galaxie.

La Terre est loin d'être la seule planète sur laquelle nous pourrions vivre. Selon le chercheur américain Andrew Howard de l'Université d’Hawaï, "les sites où la vie peut potentiellement se développer sont abondants dans la galaxie". Il estime même à près de 40 milliards le nombre de planètes sur lesquelles les humains - ou une autre forme de vie - pourraient se développer. Elles seraient entre 8,8 milliards et 11 milliards dans notre seule galaxie.

Cette théorie se base sur une recherche de la NASA. L'agence américaine a, en effet, utilisé les données recueillies par son télescope Kepler, qui a photographié près de 150 000 étoiles toutes les trente minutes pendant quatre ans. Les images ensuite analysées ont montré des zones d'ombre régulières, laissant songer qu'une planète passait régulièrement devant certaines étoiles. Des astres qui, pour environ 42 000 d'entre eux, présentent des températures relativement proches de celles du Soleil.

Les scientifiques ont estimé que 22% de ces étoiles étaient encerclées par une planète qui pourrait être propice à la vie. Une planète "propice" se situe dans une zone dite "habitable", soit pas trop proche d'une étoile - sous risque d'être brûlée - mais suffisamment pour jouir de températures vivables. Les températures de ces zones sont, par définition, assez douces pour permettre la formation d'océans et de lacs d'eau liquide.

Toutes ces planètes ne pourront cependant pas être habitées. Selon Geoffrey Marcy, de l'Université de Californie, "certaines d'entre elles peuvent avoir une atmosphère épaisse qui les rend si chaudes à la surface que les molécules d'ADN n'y survivraient pas". Il ajoute : "L'objectif principal de la mission Kepler était de répondre à la question : 'quand vous regardez dans le ciel, quelle part des étoiles ont des planètes de la taille de la Terre, à des températures tièdes, permettant à l'eau de ne pas être figée dans la glace ou transformée en vapeur, mais de rester liquide ?' - parce que l'eau liquide est la condition sine qua non à la vie. Jusqu'à présent, nous ne le savions pas exactement".

On sait désormais que l'étoile la plus proche du Soleil disposant d'une planète habitable ne se situe qu'à 12 années-lumière de la Terre et peut donc être vue à l’œil nu. Une découverte qui, en plus d'ouvrir la voie à une colonisation future de la galaxie, donne du crédit à l'hypothèse selon laquelle nous ne serions pas seuls dans l'univers. Selon le Dr Subhanjoy Mohanty, "c'est un élan supplémentaire pour les missions qui vont étudier les atmosphères de ces planètes potentiellement habitables. Ce qui nous permet d'étudier si elles sont en fait habitables ou non, et également si leurs atmosphères montrent des traces réelles de vie".

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Quand les secrets du succès du Bon Coin intriguent Amazon et eBay
02.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
03.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
04.
Amazon : 11,2 milliards de profit, 0 dollars d’impôts payés… : mais dans quel état erre un certain capitalisme ?
05.
Semaine de canicule : ces erreurs qui vous feront encore plus ressentir la chaleur alors que vous cherchiez l’inverse
06.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
07.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
03.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
04.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
05.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
06.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
01.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
02.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
03.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
04.
Et la banque centrale américaine publia une bombe sur les "méfaits" du capitalisme financier
05.
Acte II : mais comment définir la ligne suivie par le gouvernement en matière de politique économique ?
06.
Cash Investigation : pourquoi le traitement des semences par les multinationales est nettement plus complexe que le tableau dressé par l’émission de France 2
Commentaires (15)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Le gorille
- 08/11/2013 - 20:15
Les chimies
Il me semble que l'on parle sur la Terre de la chimie du Carbone.
Mais il en existe, d'autres, dont celle du Soufre.
Voulez-vous passer en revue les autres éléments... ?
En outre, le vivant peut-il exister sous une autre forme que la seule chimie ?
Ma comprenette défaille : les hypothèses sont trop nombreuses pour nous laisser nous enfermer dans une seule séquence, à qualifier de Terrienne...
Le gorille
- 08/11/2013 - 20:01
Les mille facettes de la vie
Il est très réducteur de dire "habitable" .
Pour nous, si nous y allons, soit : le fait que l'exo-planète soit habitable serait préférable à une installation sous cloche...
Sinon, je n'imagine pas la Terre clonée : ce serait un manque de variété aberrant.
En pratique, j'estime que la richesse que nous pourrions découvrir, si nous y allions, serait époustouflante, justement, car notre intelligence ne peut l'imaginer... elle est limitée par essence !
Déjà la vie sur Terre propose des myriades de facettes, alors, dans l'Univers !
ヒナゲシ
- 07/11/2013 - 14:43
@ ℓsga (2)
Par ailleurs j'ai une objection à la question « pourquoi, s'ils existent, ne les détecte-t-on pas ? ».
Notre découverte des ondes électromagnétiques date de moins de deux siècles, et il se peut que les futures avancées de la science — qui promettent de ne pas être minces (mais c'est un autre sujet) — nous amènent à découvrir des forces, des formes de matière-énergie, ou des propriétés jusqu'alors inconnues de l'espace-temps.
Auquel cas on ne peut exclure que les techniques de transmission d'information changeront un jour du tout au tout, et que l'électromagnétisme (lumière visible, ondes radio, infra-rouge, X, gamma,…) sur lequel reposent toutes nos observations devienne — pour cette fin — un principe complètement obsolète ; il nous apparaîtra alors aussi dépassé que le sémaphore.
Autrement dit : peut-être sommes-nous au beau milieu de nombreuses transmissions d'information « intelligentes » qui traversent l'univers, sans que nous ayons ni les concepts ni les outils pour nous nous en apercevoir.