En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

03.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

04.

70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine

05.

Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves

06.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

07.

Et le navire de la gauche vint se briser sur l’écueil de l’Islam…

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

05.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

03.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

04.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
pépites > France
Justice
Quatre adolescents placés en garde à vue dans le cadre de l'enquête de l'assassinat de Samuel Paty
il y a 12 min 27 sec
décryptage > Economie
Atlantico Business

Macron : tout faire pour éviter une contamination de la grogne sociale et surtout une résurgence poujadiste.

il y a 2 heures 44 min
décryptage > France
Derrière les annonces

Ce qui se cache vraiment derrière "l'inégal sens des responsabilités" évoqué par Emmanuel Macron à propos des failles françaises face au Covid

il y a 3 heures 24 min
pépites > Style de vie
Cash
70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine
il y a 4 heures 33 min
décryptage > Religion
Enfin Allah devient sélectif

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

il y a 4 heures 53 min
pépites > Politique
Communication
Voici ce qu'il faut retenir du discours de Jean Castex sur l'allègement du confinement
il y a 5 heures 12 min
décryptage > Environnement
Coeur de l'atome

Haro sur le nucléaire et l’hydrogène : l’Europe frappée d’imbécillité énergétique ?

il y a 5 heures 19 min
décryptage > France
Première vague

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

il y a 5 heures 38 min
Effets de la parole présidentielle
Déconfinement : la SNCF a connu une hausse de 400% des ventes de billets de train juste après les annonces d’Emmanuel Macron
il y a 17 heures 38 min
light > Sport
"El Pibe de Oro"
Mort de la légende du football argentin, Diego Maradona, à l’âge de 60 ans
il y a 19 heures 54 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
L’actualité grise Macron dans « sa vision romanesque de la vie »; Le PS clarifie sa ligne sur la laïcité, EELV s’embrouille sur la sienne; Hidalgo s’inquiète de l’impact du gauchisme des Verts (sur son image); Mélenchon peu présidentiable aux yeux des Fra
il y a 32 min 59 sec
décryptage > Environnement
Ecologie

Ecocide : entre impensés, mal-pensé et arrières pensées, un nouveau délit à l’application piégée

il y a 2 heures 56 min
pépite vidéo > Sport
R.I.P
Maradona s'en va, les Argentins célèbrent leur héros national
il y a 4 heures 11 min
décryptage > International
Les yeux ouverts

Le grand défi d’Aliyev

il y a 4 heures 44 min
décryptage > Politique
Fluctuat et mergitur

Et le navire de la gauche vint se briser sur l’écueil de l’Islam…

il y a 5 heures 1 min
décryptage > Sport
Dieu du football

Maradona, l’immortalité haut le pied

il y a 5 heures 13 min
décryptage > France
Aimons nous les uns les autres

Après la résilience, la bienveillance : peut-on gouverner efficacement un pays avec des objectifs de développement personnel ?

il y a 5 heures 28 min
décryptage > France
Génie

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'inspirer

il y a 5 heures 49 min
Futur best-seller
L'enquête fleuve de Society sur l’affaire Xavier Dupont de Ligonnès va être publiée sous le format d’un livre accessible dès le 9 décembre
il y a 18 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Madre" de Rodrigo Sorogoyen : un thriller bouleversant sur une mère en deuil de son fils…

il y a 20 heures 53 min
Bonnes feuilles

Bizarreries géographiques : ce fantôme de Napoléon qui hante toujours l'île de Sainte-Hélène

Publié le 23 septembre 2013
Il existe de nombreux morceaux de terre au statut à part, parfois étrange voire carrément loufoque. Extrait de "Le Mont-Blanc n'est pas en France ! Et autres bizarreries géographiques" (2/2).
Oliver Marchon
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Oliver Marchon est réalisateur indépendant.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Il existe de nombreux morceaux de terre au statut à part, parfois étrange voire carrément loufoque. Extrait de "Le Mont-Blanc n'est pas en France ! Et autres bizarreries géographiques" (2/2).

L’île britannique de Sainte-Hélène est connue pour être le lieu de l’exil de Napoléon Ier. Ce qui est moins connu, c’est que la France y possède aujourd’hui plus d’une quinzaine d’hectares, souvenirs des endroits que Bonaparte a hantés lors des six dernières années de sa vie.

La maison de Longwood, le pavillon des Briars et la vallée du Tombeau, qui constituent les très officiels domaines français de Sainte-Hélène appartiennent au ministère des Affaires étrangères et sont gérés par le consulat du Cap, en Afrique du Sud.

Tel un village d’Astérix, ces domaines semblent narguer le vainqueur ! Quelle ironie, en effet, de voir aujourd’hui le drapeau tricolore flottant sur ces terres ayant appartenu à l’Angleterre, pays que Napoléon ne put jamais envahir et responsable de la chute définitive de l’Empereur.

En 1815, la défaite de Waterloo a raison de Bonaparte. Vaincu par ses ennemis européens, contesté par ses adversaires français, Napoléon n’a d’autre choix que d’abdiquer et de demander asile à l’Angleterre. Soucieux à l’idée de devoir héberger un homme aussi dangereux sur leur propre sol, les Anglais préfèrent rester sourds à sa demande, le capturent par ruse et l’envoient directement en exil à Sainte-Hélène.

En refusant d’examiner la demande d’asile de l’empereur déchu, en se jouant de lui pour le capturer, en le condamnant sans procès, le gouvernement anglais renie les idéaux de l’Habeas Corpus et foule aux pieds le code d’honneur militaire. Ce faisant, il se met à dos une partie de l’opinion, y compris britannique…

Le 5 mai 1821, après six années d’inconfortable exil, Napoléon meurt dans sa résidence de Longwood. Les Britanniques refusent que son corps soit rapatrié en France ; celui à qui ils ne concédaient plus que le titre de général est enterré sur place, dans un lieu qui lui était cher et qu’on nommera désormais la « vallée du Tombeau ». La disparition de Napoléon marque le départ de la construction du mythe et de l’exaltation de sa mémoire. Et l’encombrant héritage devient bien vite un enjeu politique en France pour les régimes à venir.

En 1840, Louis-Philippe, roi des Français, cherche à redorer l’image de sa monarchie, peu légitime aux yeux du peuple. Son gouvernement organise alors à grands frais le retour des cendres de Napoléon à Paris. Les autorités anglaises, voyant peut-être là l’occasion de racheter auprès de l’opinion les mauvais coups et mauvais traitements infligés à l’ancien empereur, donnent leur aval. Le jour est « beau comme la gloire, froid comme le tombeau », écrit Hugo. La foule rassemblée applaudit au passage de la dépouille de son héros qui va rejoindre sa dernière demeure des Invalides.

Mais l’événement ne fait qu’accentuer la nostalgie des temps de l’Empire et ne profite pas au roi. Il annonce au contraire l’arrivée d’un autre Bonaparte au pouvoir : après la révolution de 1848, Louis-Napoléon est élu président de la République et restaure l’empire quelques années plus tard.

Louis-Napoléon Bonaparte devient Napoléon III et rend en quelque sorte « officielle » la nostalgie de l’Empire. Dès 1852, il entame des démarches pour acheter la demeure de Longwood et la vallée du Tombeau auprès du gouvernement britannique. Vendre de la terre britannique à une puissance étrangère est interdit, mais les relations franco-britanniques sont au plus haut. La reine Victoria et Napoléon III s’entendent à merveille, les deux pays vont bientôt s’engager ensemble dans la guerre de Crimée ; l’« Entente cordiale » a commencé.

Six ans durant, les diplomates s’agitent pour trouver un accord que la reine Victoria approuve officiellement le 7 mai 1858. Une ordonnance du gouverneur de Sainte-Hélène est alors prise pour autoriser la vente des deux propriétés à Louis-Napoléon Bonaparte au prix de 7 100 livres et un conservateur français débarque sur l’île le 30 juin 1858 pour prendre officiellement possession des désormais « domaines français de Sainte-Hélène ».

L’histoire n’est pas terminée. Cent ans plus tard, en 1959, une certaine Mabel Brooks fait don à la France du pavillon des Briars. La vieille dame est une descendante de la famille Balcombe qui, la première, accueillit en cette demeure Napoléon Ier au début de son exil, avant qu’il ne s’installe à Longwood. Apprenant en 1957 l’état de délabrement du bâtiment, elle a remué ciel et terre pour racheter la maison et la donner aux Français.

Ce n’est plus d’Entente cordiale qu’il s’agit mais bien d’amour ! Mais au fait, d’amour pour qui ?

« C’était le plus grand ennemi de l’Angleterre et le mien aussi ; mais je lui pardonne tout. À la mort d’un si grand homme, on ne doit éprouver qu’une profonde douleur et de profonds regrets. » Ces mots prononcés par Hudson Lowe, gardien de Napoléon pendant son exil, résument à eux seuls les sentiments ambivalents qu’ont pu avoir nombre d’Anglais à l’égard de Napoléon. Et cela explique peut-être en partie pourquoi il fut possible à la France d’acquérir quelques morceaux de l’île britannique de Sainte-Hélène qui, en guise de village gaulois narguant le vainqueur, sont en fait des signes du rapprochement de la France et du Royaume-Uni.

Extrait de "Le Mont Blanc n'est pas en France ! Et autres bizarreries géographiques", Olivier Marchon, (Editions du Seuil), 2013, ISBN : 9782021074215, 14,50 euros. Pour acheter ce livre, cliquez ici. 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires