En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

02.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

03.

Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1

04.

Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement

05.

Emmanuel Macron en passe d’entériner la victoire posthume des Gilets jaunes

06.

Culture du viol, polémiques et gadgétisation du débat public

07.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

03.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

ça vient d'être publié
light > High-tech
Jeu de vilains
Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes
il y a 7 heures 18 min
light > Société
Transports
Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels
il y a 7 heures 51 min
pépites > France
Chaos
Gilets jaunes : en raison des violences, la préfecture a décidé d'interdire la manifestation prévue cet après-midi
il y a 8 heures 54 min
pépites > Environnement
Volte-face
Huile de palme : l'Assemblée vote finalement pour la suppression de l'avantage fiscal
il y a 9 heures 22 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

La Fabrique des salauds : Un livre-choc, un roman-fleuve aussi dérangeant qu’indispensable sur l’histoire allemande du XXe siècle

il y a 10 heures 36 min
décryptage > France
Censure

Alerte météo sur la liberté d’expression

il y a 13 heures 21 min
décryptage > Société
Polémique

Culture du viol, polémiques et gadgétisation du débat public

il y a 13 heures 45 min
décryptage > France
Crise de foi (en l’avenir)

Vague à l’âme démocratique : 30 ans après la chute du mur de Berlin, la France et l’Europe de l’Ouest en plein désenchantement

il y a 14 heures 8 min
décryptage > Science
Bonnes feuilles

Quand l'échange avec autri stimule notre cerveau : les atouts de l'intelligence collective décryptés

il y a 14 heures 31 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les principaux outils et les solutions médicales de demain pour lutter efficacement contre les maladies cardio-vasculaires

il y a 14 heures 34 min
Pas bien
Un tiers des Français avoue avoir déjà fraudé son assurance
il y a 7 heures 33 min
pépites > France
Enquête
Projet d'attentat contre Emmanuel Macron : deux hommes mis en examen
il y a 8 heures 18 min
pépites > France
Prudence
Pluies et inondations : des départements du sud-ouest en vigilance orange
il y a 9 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Orbital, tome 8 : contacts" : Orbital, une série qui tourne rond

il y a 10 heures 32 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 15 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 12 heures 42 min
décryptage > International
A l'écart

Le surprenant silence du Hamas dans l’affrontement entre Israël et djihad islamique palestinien

il y a 13 heures 38 min
décryptage > France
Soif de populisme

Mais que révèlent les attentes paradoxales des Français vis-à-vis des Gilets jaunes ?

il y a 13 heures 57 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement
il y a 14 heures 15 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Le jour où Howard Carter et Lord Carnarvon ont découvert les trésors cachés et les vestiges du tombeau de Toutankhamon

il y a 14 heures 33 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

Un virage libéral sauvera-t-il la France d'Emmanuel Macron ?

il y a 14 heures 35 min
Bonnes feuilles

Bizarreries géographiques : ce fantôme de Napoléon qui hante toujours l'île de Sainte-Hélène

Publié le 23 septembre 2013
Il existe de nombreux morceaux de terre au statut à part, parfois étrange voire carrément loufoque. Extrait de "Le Mont-Blanc n'est pas en France ! Et autres bizarreries géographiques" (2/2).
Oliver Marchon est réalisateur indépendant.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Oliver Marchon
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Oliver Marchon est réalisateur indépendant.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Il existe de nombreux morceaux de terre au statut à part, parfois étrange voire carrément loufoque. Extrait de "Le Mont-Blanc n'est pas en France ! Et autres bizarreries géographiques" (2/2).

L’île britannique de Sainte-Hélène est connue pour être le lieu de l’exil de Napoléon Ier. Ce qui est moins connu, c’est que la France y possède aujourd’hui plus d’une quinzaine d’hectares, souvenirs des endroits que Bonaparte a hantés lors des six dernières années de sa vie.

La maison de Longwood, le pavillon des Briars et la vallée du Tombeau, qui constituent les très officiels domaines français de Sainte-Hélène appartiennent au ministère des Affaires étrangères et sont gérés par le consulat du Cap, en Afrique du Sud.

Tel un village d’Astérix, ces domaines semblent narguer le vainqueur ! Quelle ironie, en effet, de voir aujourd’hui le drapeau tricolore flottant sur ces terres ayant appartenu à l’Angleterre, pays que Napoléon ne put jamais envahir et responsable de la chute définitive de l’Empereur.

En 1815, la défaite de Waterloo a raison de Bonaparte. Vaincu par ses ennemis européens, contesté par ses adversaires français, Napoléon n’a d’autre choix que d’abdiquer et de demander asile à l’Angleterre. Soucieux à l’idée de devoir héberger un homme aussi dangereux sur leur propre sol, les Anglais préfèrent rester sourds à sa demande, le capturent par ruse et l’envoient directement en exil à Sainte-Hélène.

En refusant d’examiner la demande d’asile de l’empereur déchu, en se jouant de lui pour le capturer, en le condamnant sans procès, le gouvernement anglais renie les idéaux de l’Habeas Corpus et foule aux pieds le code d’honneur militaire. Ce faisant, il se met à dos une partie de l’opinion, y compris britannique…

Le 5 mai 1821, après six années d’inconfortable exil, Napoléon meurt dans sa résidence de Longwood. Les Britanniques refusent que son corps soit rapatrié en France ; celui à qui ils ne concédaient plus que le titre de général est enterré sur place, dans un lieu qui lui était cher et qu’on nommera désormais la « vallée du Tombeau ». La disparition de Napoléon marque le départ de la construction du mythe et de l’exaltation de sa mémoire. Et l’encombrant héritage devient bien vite un enjeu politique en France pour les régimes à venir.

En 1840, Louis-Philippe, roi des Français, cherche à redorer l’image de sa monarchie, peu légitime aux yeux du peuple. Son gouvernement organise alors à grands frais le retour des cendres de Napoléon à Paris. Les autorités anglaises, voyant peut-être là l’occasion de racheter auprès de l’opinion les mauvais coups et mauvais traitements infligés à l’ancien empereur, donnent leur aval. Le jour est « beau comme la gloire, froid comme le tombeau », écrit Hugo. La foule rassemblée applaudit au passage de la dépouille de son héros qui va rejoindre sa dernière demeure des Invalides.

Mais l’événement ne fait qu’accentuer la nostalgie des temps de l’Empire et ne profite pas au roi. Il annonce au contraire l’arrivée d’un autre Bonaparte au pouvoir : après la révolution de 1848, Louis-Napoléon est élu président de la République et restaure l’empire quelques années plus tard.

Louis-Napoléon Bonaparte devient Napoléon III et rend en quelque sorte « officielle » la nostalgie de l’Empire. Dès 1852, il entame des démarches pour acheter la demeure de Longwood et la vallée du Tombeau auprès du gouvernement britannique. Vendre de la terre britannique à une puissance étrangère est interdit, mais les relations franco-britanniques sont au plus haut. La reine Victoria et Napoléon III s’entendent à merveille, les deux pays vont bientôt s’engager ensemble dans la guerre de Crimée ; l’« Entente cordiale » a commencé.

Six ans durant, les diplomates s’agitent pour trouver un accord que la reine Victoria approuve officiellement le 7 mai 1858. Une ordonnance du gouverneur de Sainte-Hélène est alors prise pour autoriser la vente des deux propriétés à Louis-Napoléon Bonaparte au prix de 7 100 livres et un conservateur français débarque sur l’île le 30 juin 1858 pour prendre officiellement possession des désormais « domaines français de Sainte-Hélène ».

L’histoire n’est pas terminée. Cent ans plus tard, en 1959, une certaine Mabel Brooks fait don à la France du pavillon des Briars. La vieille dame est une descendante de la famille Balcombe qui, la première, accueillit en cette demeure Napoléon Ier au début de son exil, avant qu’il ne s’installe à Longwood. Apprenant en 1957 l’état de délabrement du bâtiment, elle a remué ciel et terre pour racheter la maison et la donner aux Français.

Ce n’est plus d’Entente cordiale qu’il s’agit mais bien d’amour ! Mais au fait, d’amour pour qui ?

« C’était le plus grand ennemi de l’Angleterre et le mien aussi ; mais je lui pardonne tout. À la mort d’un si grand homme, on ne doit éprouver qu’une profonde douleur et de profonds regrets. » Ces mots prononcés par Hudson Lowe, gardien de Napoléon pendant son exil, résument à eux seuls les sentiments ambivalents qu’ont pu avoir nombre d’Anglais à l’égard de Napoléon. Et cela explique peut-être en partie pourquoi il fut possible à la France d’acquérir quelques morceaux de l’île britannique de Sainte-Hélène qui, en guise de village gaulois narguant le vainqueur, sont en fait des signes du rapprochement de la France et du Royaume-Uni.

Extrait de "Le Mont Blanc n'est pas en France ! Et autres bizarreries géographiques", Olivier Marchon, (Editions du Seuil), 2013, ISBN : 9782021074215, 14,50 euros. Pour acheter ce livre, cliquez ici. 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

02.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

03.

Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1

04.

Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement

05.

Emmanuel Macron en passe d’entériner la victoire posthume des Gilets jaunes

06.

Culture du viol, polémiques et gadgétisation du débat public

07.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

03.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires