En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud

05.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

06.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

07.

Xi Jinping a arraché une incroyable victoire contre la pauvreté en Chine. Mais la réalité demeure plus sombre que les discours officiels

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Investigations
Covid-19 : l'OMS « fera tout » pour connaître l'origine du virus
il y a 11 heures 18 min
light > Media
Nouveaux projets
Jean-Pierre Pernaut va lancer un « Netflix des régions » le 18 décembre prochain
il y a 12 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Femmes de fer, elles ont incarné la saga Wendel" de Alain Missoffe et Philippe Franchini : de la Révolution à la Ve République, portraits de quinze femmes d'exception au cœur d'une dynastie prestigieuse. Un récit captivant

il y a 12 heures 42 min
pépites > Santé
Espoir contre la pandémie
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce qu'il envisage une campagne de vaccination grand public « entre avril et juin »
il y a 14 heures 53 min
light > Culture
Grande dame de la chanson française
Mort de la chanteuse Anne Sylvestre à l’âge de 86 ans
il y a 15 heures 37 min
décryptage > Environnement
Energie

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

il y a 17 heures 6 min
pépites > High-tech
Bug
iPhone résistant à l'eau : publicité mensongère estime l'autorité italienne de la concurrence, amende de 10 millions d'euros pour Apple
il y a 17 heures 38 min
pépites > Consommation
Le travail peut tuer
Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud
il y a 18 heures 46 min
pépite vidéo > France
Forces de l'ordre
Linda Kebbab : "On est le pays des lois post-faits divers"
il y a 19 heures 9 min
décryptage > Politique
Libertés publiques

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

il y a 19 heures 38 min
pépites > Media
Entretien avec le chef de l’Etat
Emmanuel Macron sera interviewé ce jeudi 3 décembre en direct sur Brut
il y a 11 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Grande épreuve" de Etienne de Montety : Grand Prix du roman de l'Académie Française 2020 - Une religion chasse l’autre… Inspirée par l’assassinat du père Hamel

il y a 12 heures 28 min
pépites > France
Effet boule de neige
Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger
il y a 13 heures 25 min
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne à Trèves
il y a 15 heures 25 min
décryptage > Economie
Impact du confinement

Productivité : les salariés travaillent plus depuis le début de la pandémie. Oui, mais pas tous

il y a 16 heures 56 min
pépites > International
Licencieux
"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir
il y a 17 heures 8 min
décryptage > International
Otan

La Turquie et l’Occident : l’« éléphant noir » dans la pièce

il y a 18 heures 41 min
décryptage > International
Diplomatie

Sanctions internationales Russie – Etats-Unis – Europe : état des lieux et bilan au crépuscule de la première présidence Trump

il y a 18 heures 57 min
pépites > Economie
Social
Selon l'OCDE, la France est en tête en matière de dépenses publiques sociales
il y a 19 heures 17 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Montée en puissance de la Chine : la dynamique du cygne noir

il y a 19 heures 44 min
© Reuters
Marine Le Pen.
© Reuters
Marine Le Pen.
Avis aux intéressés

Le FN pose ses conditions pour des accords locaux aux municipales : quel type d'alliance sa "charte d’action" dessine-t-elle ?

Publié le 11 septembre 2013
Le Front national a présenté une "Charte d’action municipale au service du peuple français" qui encadre les éventuelles alliances aux municipales de 2014. Ce texte vise à tendre la main à tous les partis ou responsables politiques pour accéder aux mairies.
Joël Gombin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Joël Gombin est doctorant en science politique au CURAPP (Université de Picardie-Jules Verne – CNRS).Ses travaux portent  notamment sur le vote en faveur du Front national et sur les comportements politiques des mondes agricoles.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Front national a présenté une "Charte d’action municipale au service du peuple français" qui encadre les éventuelles alliances aux municipales de 2014. Ce texte vise à tendre la main à tous les partis ou responsables politiques pour accéder aux mairies.

Atlantico : Le FN a présenté un texte qui pose les conditions pour des éventuelles alliances lors des élections municipales de 2014. Parmi ces conditions on trouve notamment "consulter la population, éventuellement par l’organisation de référendums locaux" ou "engager (…) toutes les actions possibles visant à mettre fin aux installations sauvages de nomades". Quelles alliances possibles cette charte dessine-t-elle ? Qui ce texte tente-t-il de séduire ?

Joël Gombin : A l’exception peut-être de la dernière condition qui vise les campements Roms, le reste du texte n’est pas très discriminant, on voit mal qui pourrait être résolument contre. D’ailleurs, il y a un certain nombre de reculs par rapport à la gestion municipale qu’a pu faire le FN. Par exemple, il n’y a rien sur le fait de réserver un certain nombre de bénéfices aux nationaux français, ce qui faisait partie du corpus par le passé. On peut se rappeler que les époux Mégret avait été condamnés pour discrimination dans la distribution de certaines allocations.

Ils ont fait un texte assez neutre, qui vise surtout à mettre une couche de légitimité sur d’éventuelles alliances qui pourraient être passées en 2014. Cependant ces alliances ne seront pas nombreuses, elles auront surtout lieu dans de petites communes, où la politique municipale échappe souvent aux clivages partisans.

L’objectif du texte n’est pas de séduire, pour des alliances privilégiées avec tel ou tel parti. Il faut garder en tête la stratégie de long terme du FN : les municipales ne sont qu’une étape dans l’échéance présidentielle.

L’enjeu est avant tout de porter les coups les plus forts possibles contre l’UMP, qui est le concurrent privilégié du FN car la stratégie du parti frontiste consiste à passer devant l’UMP.

La charte ne va pas favoriser des alliances avec l’UMP, même si certains au FN lui tendront la main. Elle vise probablement davantage à embarrasser l’UMP pour la mettre face à ses contradictions qu'à envisager une véritable co-gestion des villes. D’autant plus que la co-gestion de villes ne serait pas intéressante pour le FN, dans le sens où si elle se passe mal, c’est le blâme pour eux et si ça se passe bien c’est l’UMP qui en récupère les lauriers. Toute cette stratégie vise à préparer une sorte de baiser empoisonné que le FN voudrait administrer à l’UMP.

Selon un sondage Ifop pour Valeurs actuelles, 34% des Français se disent proches des idées de Marine Le Pen. Ce chiffre peut-il pousser certains candidats à se rapprocher du FN pour les municipales ?

Il est vrai qu’il y a un certain nombre d’éléments qui mettent la pression sur l’ensemble de la classe politique. Certains à l’UMP se poseront la question, mais les élections municipales sont des élections avec un mode de scrutin essentiellement majoritaire : dans la plupart des configurations on trouvera soit des triangulaires, soit des duels droite/gauche classique.

Bien sûr qu’il y aura des tentations ici ou là, mais elles seront limitées car l’alliance explicite avec le FN demeure coûteuse politiquement. Il n’est pas certain que beaucoup de candidats s’engagent dans cette voie là, car elle peut durablement entacher leur carrière, notamment au niveau municipal où la gestion repose plus sur un consensus élargi que sur une très forte polarisation politique.

Si les sympathisants de droite se disent proches dans une plus grande proportion de ces idées, ils sont 11% parmi les sympathisants de gauche. Le tabou FN recule-t-il globalement ? 

Oui vraisemblablement, même si sur une période de 30 ans depuis l’émergence du parti en 1984, on ne voit pas de mouvement linéaire. Cette tentation de la droite de se rapprocher du FN est extrêmement récurrente, et d’ailleurs elle a souvent mené à des alliances effectives, dès 1986 avec la co-gestion du conseil régional de PACA, jusqu’aux régionales de 98 où plusieurs présidents de régions de droite s’étaient alliés au FN.

On a eu une phase après 2002, où le fait que Chirac se soit opposé à Jean Marie Le Pen au second tour de l’élection présidentielle avait conduit à ce que l’UMP se construise sur une distance maximale avec le FN. Cette parenthèse a été vite refermée dès lors que Sarkozy a pris la tête du parti.

Comment dans ce contexte interpréter la déclaration de François Fillon qui a conseillé de "voter pour le moins sectaire" dans l'éventualité d'un second tour FN/PS aux municipales ? Jusqu'où la position de l'UMP sur le sujet des alliances est-elle susceptible d'évoluer ?

La position de Fillon n'est surprenante que si on est prisonnier du story telling selon lequel Copé représente la droite de l’UMP et Fillon plutôt les centristes du parti. En réalité cela ne représente pas du tout les rapports de forces idéologiques au sein de l’UMP. Fillon a été soutenu par certains des militants et des élus les plus à droite, comme Eric Ciotti.

Il y a toujours au sein de la droite des tentations, même avant l’UMP, et elles existeront tant que le contexte politique fait que l’équilibre est incertain. Fillon prépare l’avenir, dans la mesure où il est candidat à 2017 ; il n’a intérêt à n’insulter personne.

Qu'en est-il des autres partis ?

Les autres partis sont dans des situations stratégiques différentes. Tout d’abord, les centristes ne sont pas directement concernés par cette question-là, même si cela leur permet de se démarquer de l’UMP d'une certaine façon.

Ensuite à gauche, il y a des hésitations au sein du PS quant à la stratégie à adopter face au FN. Il y a la posture morale qui vise à défendre une sorte de cordon sanitaire érigé autour du FN qui est un discours hérité des années 1980 et qui donne le sentiment de tourner à vide. Ils ont des difficultés à savoir comment aborder cette question. On observe une absence de clarté, d’autant que l’élément objectif qui veut que le  PS profite dans certaines situations d'un FN fort persiste à l'heure actuelle. C’est d’autant plus complexe que le PS est en difficulté, car le FN touche un électorat populaire, auquel le PS devrait naturellement pouvoir s’adresser mais aujourd’hui il ne sait pas trouver les mots pour reconquérir cet électorat.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (54)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
SkipJ
- 12/09/2013 - 09:02
2 millions de motards....
pour contrer la politique pro-islamiste d'Obama.
Enfin, "2 millions" c'était le nom de l'évènement, ils n'étaient que quelques milliers de bikers redneck avec drapeau Dixie. Les consanguins habituel.
Étonnant qu'il ait pas écrit "Barack Hussein Obama" l'autre bourin de Jacktiercé.
Non, mais franchement... Pathètiquement ridicule.
L'Amérique superstitieuse et sous-éduquée qui a peur de son ombre rencontre la France rance qui a peur de son ombre.
la saucisse intello
- 12/09/2013 - 05:06
L'ump a trahi...............
Et pour celà elle recevra le salaire des traîtres. Le F.N n'a RIEN à faire avec cette engeance. MLP doit bien comprendre que le rejet de l'umps est total, absolu, définitif. Si elle passe le moindre accord, aux yeux des patriotes elle ira dans le même sac. Ce serait une erreur politique majeure et la fin et de son parti et de sa carrière. On n'épouse PAS un cadavre.
mich2pains
- 11/09/2013 - 23:05
Allo "ISGA" , mais Allo quoi ....!
Bon , elle n'est plus là à cette heure !
Peut-être a-t-elle suivi mon conseil d'aller vérifier si un "Anti-sémite" ne se cachait pas dans sa culotte !
Verdict demain !