En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

03.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

04.

Kylie Jenner vend sa marque de cosmétiques pour la somme de... 600 millions de dollars

05.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

06.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

07.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Rocard n'aime pas Royal

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

ça vient d'être publié
Very bad trip
Etats-Unis : à 5 ans il amène de la cocaïne à l'école
il y a 21 min 12 sec
pépites > Justice
Aucun remord
Bilal Taghi, le premier homme à avoir fomenté un attentat djihadiste en prison, jugé dès ce mardi
il y a 1 heure 28 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Livre : "Un dimanche à Ville d'Avray" de Dominique Barbéris : Une Madame Bovary des temps modernes, un roman à l’humour mordant

il y a 3 heures 39 min
light > People
The Big bucks
Kylie Jenner vend sa marque de cosmétiques pour la somme de... 600 millions de dollars
il y a 5 heures 20 min
pépite vidéo > Politique
Décentralisation
François Baroin : "la fédération des volontés locales" plus importante "qu'un pouvoir très centralisé"
il y a 5 heures 43 min
décryptage > Justice
Je baise la France jusqu'à l'agonie

Pourquoi il faut laisser s'exprimer Nick Conrad

il y a 6 heures 3 min
décryptage > Politique
Adieu Jupiter!

Hollande c'était "moi je " : Macron c'est "bibi"

il y a 6 heures 14 min
décryptage > Société
Bonne solution ?

Education : Plusieurs études convergent pour dire que mieux payer les enseignants est le meilleur moyen d'améliorer la situation des jeunes enfants

il y a 6 heures 24 min
décryptage > Politique
Libéralisation ?

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

il y a 8 heures 38 min
décryptage > Science
Etrange...

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

il y a 10 heures 36 min
pépites > Politique
Sauvetage
Congrès des maires de France: Emmanuel Macron dit avoir "tant appris" des élus
il y a 42 min 21 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : Perrine Perrez "Celle qui a dit non" : Nous on dit "oui" sans hésiter !

il y a 3 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Livre : "Encre sympathique" de Patrick Modiano : Modiano en détective, une délicieuse partition sur l’écriture et l’oubli

il y a 3 heures 48 min
Couette tueuse
Le mystère de la couette tueuse enfin élucidé !
il y a 5 heures 24 min
décryptage > Politique
Perte d'autorité

L’autorité de l’Etat ne sera pas restaurée par la violence

il y a 5 heures 55 min
décryptage > Economie
La traque

Mais pourquoi traquer la fraude fiscale ?

il y a 6 heures 9 min
décryptage > Science
Kesako ?

Les éoliennes produisent-elles une énergie "écologique” ?

il y a 6 heures 18 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 18 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 7 heures 20 min
décryptage > Economie
Tout ça pour ça

Vote du PLF 2020 : 3 mois de débats pour presque rien (de nouveau)

il y a 8 heures 43 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

il y a 10 heures 53 min
© Flickr commons
Apple a annoncé qu'elle allait relocaliser une partie de sa production sur le sol américain.
© Flickr commons
Apple a annoncé qu'elle allait relocaliser une partie de sa production sur le sol américain.
It's the economy, stupid !

Peut-on espérer que le rebond industriel américain se produise en France ?

Publié le 23 août 2013
Grâce à l'industrie du gaz de schiste et de la chute du coût de la main d’œuvre, les Etats-Unis pourraient recréer entre 2,5 et 5 millions d’emplois industriels en 10 ans selon une étude du Boston Consulting Group. Une belle perspective qui n'arrivera pas en France.
Alexandra Estiot est économiste, spécialiste des Etats-Unis chez BNP Paribas.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alexandra Estiot
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alexandra Estiot est économiste, spécialiste des Etats-Unis chez BNP Paribas.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Grâce à l'industrie du gaz de schiste et de la chute du coût de la main d’œuvre, les Etats-Unis pourraient recréer entre 2,5 et 5 millions d’emplois industriels en 10 ans selon une étude du Boston Consulting Group. Une belle perspective qui n'arrivera pas en France.

Atlantico : Selon une étude du Boston Consulting Group, les Etats-Unis pourraient reconquérir en 10 ans, sur le sol américain, jusqu'à 5% des exportations de cinq pays : la France, la Grande-Bretagne, le Japon, l'Italie et l'Allemagne. Entre 2,5 et 5 millions d’emplois pourraient ainsi être créés d’ici à 2020. Comment expliquer ce rebond de l'industrie américaine ?

Alexandra Estiot: Derrière l’amélioration de la compétitivité américaine, on trouve trois phénomènes : la réduction des coûts unitaires de production, l’augmentation des coûts de transport et la baisse des prix de l’énergie aux Etats-Unis. Comme c’est quasiment toujours le cas, la dernière récession s’est accompagnée de gains de productivité très importants. Dans certaines industries manufacturières, l’évolution a été très frappante. Ainsi, le secteur des biens durables a vu sa productivité horaire progresser de près de 25% entre le début de 2009 et la mi-2013. Cet essor, conjugué à une modération salariale, a permis de réduire les coûts unitaires de la main d’œuvre, de plus de 11% dans ce même secteur et sur la même période, alors que la dépréciation du dollar (d’environ 10% en termes effectifs réels, toujours entre début 2009 et mi-2013) a également joué sur la compétitivité externe des produits américains.

Les gains de compétitivité sont absolus mais également relatifs. Ainsi la progression très rapide des salaires en Chine, dans un contexte de modération salariale aux Etats-Unis, réduit très rapidement l’avantage comparatif de la Chine, alors même que des prix du pétrole élevés relèvent les coûts de transport. En résumé, produire sur le territoire américain est comparativement moins coûteux aujourd’hui qu’il y a quelques années.

Des entreprises comme Apple ont déjà annoncé qu'elles allaient relocaliser une partie de leur production sur le sol américain ? Le "made in USA" s'apprête t-il à redevenir compétitif ? Avec quelles conséquences et pour combien de temps ?

Le phénomène de relocalisation de la production sur le territoire américain est sans doute durable, profitant aussi du faible coût de l’énergie, notamment du fait des nouvelles techniques d’extraction du gaz et du pétrole. Mais les industries qui sont parties hier ne sont pas nécessairement celles qui arrivent aujourd’hui, et pour celles qui reviennent effectivement, elles ne le font pas nécessairement aux mêmes endroits. Il est ainsi quasiment impossible d’envisager un retour de l’industrie textile, dont la production est intense en main d’œuvre non-qualifiée.

Si la Chine devient trop chère, les usines la quitteront, mais pour s’implanter dans d’autres pays d’Asie voire d’Afrique. Les industries qui reviennent aux Etats-Unis sont avant tout celles dont la production est intense en main-d’œuvre qualifiée. Un mot du cas particulier de l’automobile, qui après avoir déserté la région de Détroit revient aux Etats-Unis, mais bien plus au Sud, dans la région de Memphis, où les syndicats sont moins puissants et les avantages (couverture maladie, retraite…) plus difficilement négociables pour les salariés…

Une telle réindustrialisation est-elle impossible en France ?

Le cas américain montre qu’après les délocalisations, les relocalisations sont possibles. Produire à moindre coût n’est qu’une partie de la stratégie des entreprises, qui doivent également prendre en compte les coûts de transport, le niveau de qualification de la main d’œuvre, la stabilité du cadre réglementaire, la protection des brevets…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

03.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

04.

Kylie Jenner vend sa marque de cosmétiques pour la somme de... 600 millions de dollars

05.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

06.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

07.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Rocard n'aime pas Royal

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
LeLiberal
- 24/08/2013 - 05:03
La différence tient aux mentalités
Un Américain n'hésitera pas à faire une heure de route voire plus pour travailler et s'il faut partir à 4 heures du matin, cela ne le dérangera pas. Si vraiment il n'y a pas de taf dans sa région, il va voir ailleurs si l'herbe est plus verte.
Le Français refuse tout ce qui est "un peu loin" de chez lui et ne fera pas les mêmes concessions.
Les autres explications sont de la poésie!
Glop Glop
- 23/08/2013 - 12:55
Si des entreprises rentrent en Europe...
... ce n'est pas chez nous qu'elles le feront avec toutes les taxes qu'elles prendraient en pleine gueule et autres associations glopenzibous de ceci ou de cela.
Glop Glop
- 23/08/2013 - 12:53
La différence...
... entre les Etasuniens et nous, c'est que nous, nous entretenons un système de syndicats qui ne représentent qu'eux, véritables repoussoirs de toute formes d'entreprises. Ensuite, ce que nous laissons entrer coûteusement sur le territoire est loin d'être qualifié et même qualifiable (intellectuellement et manuellement parlant)... sans oublier qu'aux Etats-Unis, l'Anglais prime, ici on ne pourrait intégrer un con...d né sur le territoire après deux générations nées elles aussi ici et qui ne sait toujours pas comprendre la langue française quand là-bas, le moindre venu d'ailleurs s'adapte le temps de le dire. Pour nous, sans oublier le problème marxiste, c'est bien loin d'être gagné avec les chances que nous cultivons et dont les entreprises ne veulent même plus prendre le risque de les embaucher pour s'éviter tous risques voilés.