En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Flickr
Selon un sondage publié vendredi 5 juillet par le Figaro, un acnéique sur trois ne consulte pas de médecin car il estime les traitements proposés peu efficaces.
Calculette

1 tiers des Français ayant de l’acné ne la soignent pas... et ils ont vraiment tort (et pas seulement parce que c’est moche)

Publié le 09 juillet 2013
Un tiers des Français atteint d'acné renoncent à se traiter. Pourtant, même si cette pathologie est rarement grave, elle peut malmener la peau de manière définitive ou cacher d'autres problèmes de santé plus importants.
Michel Bernard est dermatologue spécialiste en dermatologie esthétique. Il exerce à Bruxelles en cabinet.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Bernard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Bernard est dermatologue spécialiste en dermatologie esthétique. Il exerce à Bruxelles en cabinet.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un tiers des Français atteint d'acné renoncent à se traiter. Pourtant, même si cette pathologie est rarement grave, elle peut malmener la peau de manière définitive ou cacher d'autres problèmes de santé plus importants.

Atlantico : Selon un sondage publié vendredi 5 juillet par le Figaro, un acnéique sur trois ne consulte pas de médecin car il estime les traitements proposés peu efficaces. Qu'en est-il réellement de l'efficacité des traitements existants ? 

Michel Bernard : Les résultats de ce sondage ne m'étonnent pas. Il y a effectivement aujourd'hui des traitements qui sont décevants du point de vue de leur efficacité. La plupart des dermatologues prescrivent des traitements qui ne sont efficaces que pendant la période d'utilisation, et dont les effets disparaissent une fois qu'on les arrête, trop souvent sans prévenir leurs patients du caractère temporaire de l'amélioration et sans leur donner simultanément un traitement d'entretien pour éviter les poussées ultérieures. En gros : quand on a affaire a un adolescent on donne des traitements (pommades, lotions, tétracyclines) qui vont l'aider en n'oubliant pas de lui prescrire des soins d'entretien pour limiter le nombre de récidives et on attend que la nature apporte une guérison avec le temps ( vers 18 - 20 ans ) mais un nombre non négligeable de patients ne guérissent pas spontanément a cet age, ou pas complétement. Il leur reste alors une acné résiduelle plus ou moins importante pour lesquels les traitements que l'on donne aux adolescents ne sont plus une solution adaptée (sauf si le patient veut utiliser ces soins a vie.) Après 20-22 ans il faut donc passer a un traitement tout a fait différent qui est le seul a procurer une vraie guérison définitive : une cure de roaccutane.

Certains dermatologues n'osent pas prescrire de Roaccutane, en raison de sa mauvaise réputation (largement exagérée) – puisqu'on connaît son caractère tératogène et son possible impact sur le fœtus en cas de grossesse – , mais il est aujourd'hui la seule manière thérapeutique de guérir un acnéique adulte. La cure doit bien évidemment être contrôlée, et bien menée sous "double" contraception mais on ne doit pas y renoncer. Le fait que le médicament soit tératogene ne doit pas faire penser qu il est toxique ! C'est un effet bien connu de la vitamine A à haute dose et de ses dérivés (comme le Roaccutane) 

Le fait de ne pas traiter l'acné peut-il comporter des risques ? L'acné est-elle toujours une pathologie bénigne ? 

L'acné a, avant tout, un impact non négligeable sur la santé psychologique, et c'est déjà une raison suffisante pour envisager un traitement adapté. Dans certains types d'acné, les lésions sont tellement profondes et enflammées qu'elles détruisent les couches profondes de la peau – le derme – à cause de l' inflammation. Certains patients ont ainsi la peau qui se couvre de petits trous de plus en plus nombreux. Ceci constitue une indication pour du Roaccutane même chez les adolescents.

Mais l'acné peut aussi, dans certains cas, être révélateur de pathologies rhumatologiques – le syndrome de Sapho notamment –  même si ces cas sont très peu fréquents. Dans certaines maladies, l'acné peut aussi être la conséquence de troubles hormonaux – ovaires micropolykystiques, infertilité – même si ces maladies restent également rares. C'est pourquoi on effectue toujours un dosage des hormones sexuelles et une échographie ovarienne chez les femmes adultes avant de les mettre sous traitement acnéique.

Quel traitement pour quel type d'acné ? Comment évaluer le potentiel risques / bénéfices d'un éventuel traitement pour l'acné ? 

Il y a trois étapes : pour les petites acnés – quelques boutons – des adolescents de 12/13 ans, on peut envisager de l'auto-médication, en prenant par exemple conseil auprès de son pharmacien pour des crèmes séborégulatrices ou des lotions. La deuxième étape, en cas d'acné plus importante, peut se traiter par des pommades antibiotiques ou des comprimés de tétracycline. Et en cas d'acné tardive de l'adulte – quand on sait que le patient ne guérira pas sans réel traitement – ou bien encore en cas d'acné cicatricielle, et cela même chez les adolescents, on peut envisager une prescription de  Roaccutane, bien évidemment sous contrôle et avec une contraception efficace en ayant une bonne connaissance de ce type de cure.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

02.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

03.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

04.

L'arrivée du Pape François et la fin d'une Eglise dogmatique

05.

Qui a dit « j’ai une intolérance aux homards, je n’aime pas le caviar, le champagne me donne mal à la tête » ?

06.

Pourquoi l’euro pourrait bien être le prochain dommage collatéral de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis

07.

Après l’annonce de la mort d’Hamza Ben Laden, de hauts responsables d’Al-Qaida réapparaissent

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

03.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

04.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

05.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

06.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

01.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

02.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

03.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

04.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

05.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

06.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Vinas Veritas
- 08/07/2013 - 12:20
Médicaments, Médecins et Malades
Certains témoignent à charge ou à décharge. Soit !
les médicaments sont Tous dangereux.
Les Médecins les connaissent très mal et les malades encore moins.
mais pourquoi ces derniers en veulent toujours et pourquoi les médecins en prescrivent quasiment toujours? Est-ce la pression des labos ? c'est un rapide raccourci car aucun labo n'est présent lors de la rédaction par les médecins.
Quant aux Pharmacies, leur équilibre comptable dépend des médicaments délivrés et no d'un contrôle accru de la pertinence des prescriptions présentées.
Je rappelle que le pharmacien n'est PAS un commerçant et que le Loi lui reconnait le droit et le devoir de refuser toute délivrance non conforme. malheureusement un refus de délivrance pénalise toute la pharmacie puisque ce travail n'est pas rémunéré.
Dès lors que la délivrance ou non sera appréciée à juste valeur, les pharmacies pourront exercer un réel contrôle qui est le leur et ne plus se soucier de gestion de flux et de stock des boites industrielles. ce flux ne devant fournir qu'une contrepartie (faible marge) résultant des frais directement liés.
Jean-Pierre
- 08/07/2013 - 08:13
C'est combien le publi-rédactionnel ?
.
S'agissant d'un médicament dangereux et de prescription, la direction devrait se méfier et éviter le prosélytisme sous couvert d'article d'opinion par un médecin exerçant à l'étranger.
.
Vraiment !
.
winsley
- 08/07/2013 - 00:53
Le roaccutane est un
Le roaccutane est un médicament dangereux, j'étais conseillère en esthétique, j'ai vu pas mal d'ados qui étaient abîmés à cause de ce traitement, et ça revenait dès qu'ils arrêtaient, traitement très lourd.
Bref il suffit souvent de manger des produits demi-complets, et surtout ne plus mettre d'eau sur son visage, une lotion au bleuet, lotion bio suffit largement, et les jeunes à qui j'ai donné ces conseils ont vu leur acné disparaître très vit, le chlore et le calcaire, et parfois ce que l'on mange sont des activateurs d'acné, en général il disparaît lorsqu'on a une vie saine, ni alcool, ni cigarette, ni drogue, c'est pas compliqué