En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Copé critique Fillon

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

ça vient d'être publié
light > High-tech
Jeu de vilains
Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes
il y a 7 heures 22 min
light > Société
Transports
Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels
il y a 7 heures 54 min
pépites > France
Chaos
Gilets jaunes : en raison des violences, la préfecture a décidé d'interdire la manifestation prévue cet après-midi
il y a 8 heures 58 min
pépites > Environnement
Volte-face
Huile de palme : l'Assemblée vote finalement pour la suppression de l'avantage fiscal
il y a 9 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

La Fabrique des salauds : Un livre-choc, un roman-fleuve aussi dérangeant qu’indispensable sur l’histoire allemande du XXe siècle

il y a 10 heures 39 min
décryptage > France
Censure

Alerte météo sur la liberté d’expression

il y a 13 heures 24 min
décryptage > Société
Polémique

Culture du viol, polémiques et gadgétisation du débat public

il y a 13 heures 48 min
décryptage > France
Crise de foi (en l’avenir)

Vague à l’âme démocratique : 30 ans après la chute du mur de Berlin, la France et l’Europe de l’Ouest en plein désenchantement

il y a 14 heures 12 min
décryptage > Science
Bonnes feuilles

Quand l'échange avec autri stimule notre cerveau : les atouts de l'intelligence collective décryptés

il y a 14 heures 34 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les principaux outils et les solutions médicales de demain pour lutter efficacement contre les maladies cardio-vasculaires

il y a 14 heures 37 min
Pas bien
Un tiers des Français avoue avoir déjà fraudé son assurance
il y a 7 heures 37 min
pépites > France
Enquête
Projet d'attentat contre Emmanuel Macron : deux hommes mis en examen
il y a 8 heures 21 min
pépites > France
Prudence
Pluies et inondations : des départements du sud-ouest en vigilance orange
il y a 9 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Orbital, tome 8 : contacts" : Orbital, une série qui tourne rond

il y a 10 heures 36 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 15 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 12 heures 45 min
décryptage > International
A l'écart

Le surprenant silence du Hamas dans l’affrontement entre Israël et djihad islamique palestinien

il y a 13 heures 41 min
décryptage > France
Soif de populisme

Mais que révèlent les attentes paradoxales des Français vis-à-vis des Gilets jaunes ?

il y a 14 heures 48 sec
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement
il y a 14 heures 19 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Le jour où Howard Carter et Lord Carnarvon ont découvert les trésors cachés et les vestiges du tombeau de Toutankhamon

il y a 14 heures 37 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

Un virage libéral sauvera-t-il la France d'Emmanuel Macron ?

il y a 14 heures 38 min
© Reuters
La généticienne Aarathi Prasad expose que la ménopause chez les femmes serait en cours de disparition.
© Reuters
La généticienne Aarathi Prasad expose que la ménopause chez les femmes serait en cours de disparition.
Disparition

Peut-on se fier à cette chercheuse britannique qui prédit que l’évolution de l’espèce humaine viendra à bout de la ménopause ?

Publié le 18 juin 2013
La ménopause est un phénomène naturel, un passage obligé chez la femme depuis des millénaires. Une généticienne réfléchit sur la disparition de cet épisode de la vie dans les prochaines années.
Patrice Lopes est professeur au Service de Gynécologie-Obstétrique et médecine de la Reproduction à Hôpital Mère Enfant- CHU de Nantes. Il est également président du Groupe d'étude sur la ménopause et le vieillissement hormonal (gemvi).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Patrice Lopes
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Patrice Lopes est professeur au Service de Gynécologie-Obstétrique et médecine de la Reproduction à Hôpital Mère Enfant- CHU de Nantes. Il est également président du Groupe d'étude sur la ménopause et le vieillissement hormonal (gemvi).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La ménopause est un phénomène naturel, un passage obligé chez la femme depuis des millénaires. Une généticienne réfléchit sur la disparition de cet épisode de la vie dans les prochaines années.

Atlantico : La généticienne Aarathi Prasad dans son dernier livre, expose que la ménopause chez les femmes serait en cours de disparition (voir ici). Elle s'appuie notamment sur le fait que la ménopause est un reliquat de l'évolution qui évitait une concurrence trop grande entre générations pour l'accès aux ressources. Cette concurrence n'étant aujourd'hui plus d'actualité, la ménopause tendrait à disparaître.  Dans quelle mesure pouvons croire en cette théorie ? 

Patrice Lopez : Dans le monde animal la ménopause n’existe pratiquement pas, sauf quelques exceptions. Aujourd'hui il est prouvé que la ménopause a une prédisposition génétique. Pour qu’une telle théorie soit vraie, il faudrait concevoir qu’une modification de l’environnement entraîne une mutation des gènes, qui effacerait la ménopause : cela parait peu vraisemblable.

On sait que chaque individus féminine naît avec un stock ovocytes, tous les mois une femme qui est en âge de procréation va utiliser une centaine des ovocytes pour en faire venir un seul à maturation, parfois deux et exceptionnellement trois, ce qui va donner des jumeaux ou des triplés.  En règle général entre 97 et 99 vont mourir au cours de ce mois d’évolution (apoptose), celui qui va être sélectionné va créer un ovule, qui éventuellement donnera un bébé si il y a fécondation. Une femme va utiliser environ 200 ovocytes durant ses trente d’années de vie de procréation.

Observe-t-on des évolutions de la ménopause ces dernières années : âge des premiers symptômes, manifestations différentes de ces symptômes ? A quoi peut-on imputer ces éventuels changements ?

Selon une étude parue il y a 6 mois, sur l’âge de la ménopause, on retrouve une médiane des femmes ménopausée à 50 ans. Il y a 15 ans, la ménopause était plus précoce d'une demie année, mais on ne peut pas parler d’une diminution de l’âge de la ménopause significative.

Le Gemvi (Groupe multidisciplinaire de réflexion sur la ménopause et le vieillissement hormonal) a réalisé une enquête sur 1000 femmes, âgées de 45 à 65 ans, et globalement on retrouve les mêmes symptômes de la ménopause chez toutes les interrogées : bouffées de chaleur (65%), sueurs nocturnes (56%) et prise de poids (58%). Nous n'avons pas observé de tendance qui montrerait d'éventuels modifications des symptômes.

Quelles seraient les conséquences de la disparition de cette période de la vie d'une femme ? La ménopause peut-elle être également considérée comme un passage symbolique dans la vie d'une femme ? 

La ménopause pourrait disparaître grâce à une intervention médicale qui utiliserait des cellules souches pour se différencier par la suite en cellules ovariennes par exemple. Des travaux sont en cours sur des souris, qui montrent qu’avec des cellules souches on peut gommer la ménopause, ou l’insuffisance ovarienne.

L’idée étant que cela évite de vivre 30% de sa vie sans œstrogène. Cela présente des bénéfices : disparition des bouffés de chaleur, diminution de l’ostéoporose et des fractures, dimunition de l’altération des fonctions cognitives ( Alzheimer), mais une telle pratique peut également augmenter les risques de cancer du sein, de l’endomètre…

La ménopause est un symbole très important, c’est la période de la vie à partir de laquelle une femme n’est plus apte à procréer, ce qui est dans un sens le but de la vie sur Terre. De plus, la ménopause arrive dans une environnement plus global qu'il faut appréhender : les enfants qui quittent le cocon familiale, retour à une vie matrimoniale simple, les habitudes du couple sont remises en question. La sexualité peut être altérée notamment à cause du manque d’œstrogène : sécheresse vaginale, altération du désir…

Aujourd'hui il est intéressant de se pencher sur les risques et les bénéfices du traitement hormonal pour combler le manque d’œstrogène.  Pour que la balance penchent du côté des bénéfices : il faut la ménopause tôt (50/55 ans), donner des hormones par voie cutanée et des hormones naturelles. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
jurgio
- 18/06/2013 - 13:58
Le nouvel orgasme féminin
À l'instar de mrs Badinter qui ne se remettra jamais d'avoir été une femme, esclave de la fécondation et qui souhaite aux hommes les maux de la grossesse... Ou le rêve inachevé de n'avoir pas été la reine de l'Atlantide ou la déesse Raison. Pitoyable bas-bleu...
gliocyte
- 18/06/2013 - 09:43
Ah bon?
"Il est prouvé que la ménopause a une prédisposition génétique"? Qu'est-ce que cela veut dire? Que certaines femme seraient prédisposées génétiquement à être ménopausées et d'autres non? Cette façon d'exprimer les choses est source de malentendus.. voulus ou non? En fait on peut évaluer l'âge où une femme sera ménopausée en se rapportant sur celui de sa mère, car il y a une similitude entre les deux. A part ça? Il n'est pas impossible qu'on puisse un jour supprimer la ménopause en réactivant la stimulation ovarienne, par une action couplée au niveau hypothalamique et ovarien, jeunisme oblige, mais de là à donner des explications farfelues liant la ménopause à une interaction avec l'environnement, il y a un pas. Dans le monde animal, si la ménopause existe peu c'est avant tout parce que la durée de vie de l'espèce est limitée dans le temps. La ménopause existe chez l'éléphante, chez les épaulards, chez les gorilles, etc. Cohen a montré que dans 42 espèces qu'il a étudiées, il existait une vie post reproduction.
l=fr&sl=en&u=http://www.frontiersinzoology.com/content/6/1/4&prev=/search%3Fq%3Del%25C3%25A9phante%2Bet%2Bm%25C3%25A9nopause%26biw%3D1915%26bih%3D894
Ravidelacreche
- 18/06/2013 - 09:32
Comme au bon vieux temps...
Il y a les Lopes et les anti Lopes